ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Hostel : la sordide histoire derrière le film d'horreur d'Eli Roth

Hostel : la sordide histoire derrière le film d'horreur d'Eli Roth

Deux amis se retrouvent en mauvaise posture lors d'un voyage en Europe de l'est. C'est le pitch du premier "Hostel", et vous avez sûrement déjà vu ce petit classique du cinéma d'horreur moderne. Son réalisateur, Eli Roth, s'est inspiré de faits qui pourraient être réels.

Hostel : quand Eli Roth faisait des films prometteurs

Lorsqu'il a émergé dans les années 2000, Eli Roth était considéré comme l'une des plus grandes promesses du cinéma d'horreur américain. Son premier essai, Cabin Fever, maniait un style crado que l'on pensait un peu disparu du paysage. Tous les suiveurs du genre avaient hâte de voir quel serait son projet suivant. Ils n'ont pas été déçus avec le sanglant Hostel.

Le film se déroule en Europe de l'Est, et plus précisément en Slovaquie. Deux américains, Paxton (Jay Hernandez) et Josh (Derek Richardson), décident d'y aller en voyage pour vivre quelques sensations fortes. De rumeurs annoncent qu'ils pourront trouver un endroit où passer du bon temps en compagnie de très charmantes femmes. Les amis trouvent en effet ça sur place mais leur aventure va mal tourner. Ils vont constater qu'ils ont été piégés et vont être à la merci de tortionnaires qui vont leur faire passer un très sale quart d'heure en assouvissant leurs fantasmes les plus extrêmes.

Hostel a donné aux fans d'horreur ce qu'ils voulaient, tout comme sa suite qui reprend le même concept en poussant la violence à un niveau supérieur. Ces deux films peuvent rebuter un public sensible, en raison de quelques plans où la dose de gore est plus que généreuse. On tient quelque chose qui serait du "gentil" cinéma de l'extrême - on n'atteint jamais les cimes de l'interdiction aux moins de 18 ans.

Hostel : la terrible histoire vraie derrière le film d'horreur d'Eli Roth

À l'origine, un étrange site web

Derrière beaucoup de films d'horreur se trouve une histoire vraie. Il suffit simplement de fouiner dans les faits divers pour tomber sur des événements atroces et les transposer au cinéma. Aussi dingue que cela puisse paraître, le premier Hostel a été inspirée par des faits réels. Ou du moins, par ce qui y ressemble.

Eli Roth a raconté chez Dread Central que l'idée lui est venue lors d'une conversation avec Harry Knowles du site Ain't It Cool News. Leur conversation tournait autour de choses folles qu'ils ont vues chacun en se baladant sur le net. On sait qu'il est possible de s'intéresser à des sujets déviants pour peu que l'on sache où chercher. Au début de leur conversation, il est question d'un homme au Texas qui offrait l'opportunité de tuer un lion enfermé dans une cage. Eli Roth se dit que le pire serait que quelqu'un de fou décide de faire pareil avec des gens.

C'est là qu'Harry Knowles le surprend en lui disant qu'il est à priori possible de le faire en Thaïlande. Il lui transmet l'url d'un site qui offre la possibilité d'entrer dans une pièce et de tuer une personne avec une arme à feu, contre la modique somme de 10 000 dollars. Le site précisait que la victime était consentante et s'était inscrite de son plein gré pour venir en aide à sa famille fauchée. Une partie de l'argent récoltée irait à ses proches et leur permettrait de vivre.

Eli Roth ne peut pas affirmer si le site était réel ou seulement un canular, qui aurait juste pour but d'effrayer. Il aurait aimé en savoir plus dessus mais il était demandé (surprise !) d'entrer des coordonnés bancaires, ce qui l'en a dissuadé. Impossible de retrouver le lien aujourd'hui... Dans tous les cas, l'anecdote est glaçante. Car soit quelqu'un a pris de son temps pour créer un fake site qui parvient à convaincre des clients, soit cette expérience était réellement possible. Ne pouvant laisser passer une telle source d'inspiration, le réalisateur reprend les principaux élément que l'on vient de citer et transpose ça en Europe, avec des victimes qui ne sont, elles, pas du tout consentantes.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.