Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue a 40 ans : découvrez des anecdotes du tournage du film culte

Un tournage légendaire

Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue a 40 ans : découvrez des anecdotes du tournage du film culte

"Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue" de Steven Spielberg fête ses 40 ans en 2021. Une belle occasion de revenir en anecdotes sur le tournage d'un des plus grands films d'aventure de l'histoire du cinéma.

Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue : naissance d'une légende

Le personnage d'Indiana Jones est né de l'imagination de Steven Spielberg et George Lucas, qui voulaient rendre hommage aux romans d'aventures qu'ils dévoraient quand ils étaient enfants. Ils inventent donc ce professeur d'archéologie, chasseur de trésors à ses heures perdues, incarné avec force et charisme par Harrison Ford. Dans Indiana Jones et les aventuriers de l’arche perdue, il part en 1936 à la recherche de l’Arche d’Alliance. Sur son chemin, il trouvera les Nazis qui aimeraient eux aussi mettre la main sur la relique ancestrale à qui l'on prête un pouvoir surnaturel. Heureusement pour lui, l'explorateur n'est pas tout seul dans son aventure. Il peut en effet compter sur son ami égyptien Sallah (John Rhys-Davies) et son collègue le docteur Marcus Brody (Denholm Elliott). Son ancienne conquête éconduite, Marion Ravenwood (Karen Allen, retrouvez notre interview ici), va se joindre également à sa quête, même si elle se montre au départ réticente.

Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue
Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue ©Lucasfilm

On peut dire sans trop s'avancer qu'Indiana Jones et les aventuriers de l’arche perdue est un des plus grands films d'aventure de l'histoire du cinéma. Quatre décennies après sa sortie, il semble toujours aussi indémodable.

Un fouet bafoué

L'un des moments les plus emblématiques du long-métrage montre Indiana Jones affronter un épéiste à l'habileté ostentatoire. Au départ, il est censé se battre avec lui et utiliser son fouet pour lui arracher l'épée. Un moment du combat devait même voir l'épéiste s'approcher dangereusement du stand du boucher (que vous pouvez voir dans la vidéo en dessous) et découper un morceau de viande en loupant sa cible. Sauf que l'ensemble du casting et de l'équipe a été victime d'une grave intoxication alimentaire pendant le tournage en Tunisie. Seul Spielberg, qui ne buvait que de l'eau en bouteille, passa entre les mailles du virus.

Harrison Ford suggéra donc, pour la santé de tous, de réduire le temps de tournage. Il proposa en ce sens au réalisateur l'idée qu'Indy sorte simplement son pistolet et abatte son adversaire. Steven Spielberg adora le principe et décida de l'utiliser. Par contre, George Lucas n'en était pas du tout fan. Il fit alors des projections de différentes versions du film. Devant l'enthousiasme du public, il s'inclina à son tour et salua l'efficacité de la scène.

Des serpents qui chantent comme une casserole

Le célèbre concepteur sonore Ben Burtt a enregistré presque tous les sons originaux d'Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue. Le coup de feu distinct d'Indy est un enregistrement en direct non traité d'un tir de fusil .30-30 Winchester (il utilise un revolver .455 Smith & Wesson dans le film). Les sons de coups de poing exagérés et emblématiques proviennent de Burtt frappant à plusieurs reprises une pile de vestes en cuir et de gants de baseball avec une batte.

Les sons pour les serpents dans le puits des âmes proviennent du mélange du bruit de Burtt passant ses doigts dans une casserole pleine de fromage et celui d'éponges mouillées traînées sur le grip d'une planche de skate. Les étranges émanations des fantômes de l'Arche sont elles des cris de lions de mer et de dauphins filtrés à travers un vocodeur pour leur donner une qualité musicale. Quand à celui du couvercle soulevé de l'Arche, c'est en fait Burtt soulevant le lourd couvercle supérieur de sa propre cuvette de toilette. Le bruit du rocher roulant après Indy était simplement le son d'une Honda Civic roulant sur du gravier.

Toujours plus

Dans Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue, Indy a une peur panique des serpents. Ce qui n'est pas le cas de Steven Spielberg. Lors du tournage de la scène où Indy et Sallah descendent dans le Puits des âmes pour découvrir l'Arche - pour la trouver complètement recouverte de vipères rampantes - la production avait à l'origine à sa disposition environ 2000 serpents. Mais cela n'a pas satisfait le réalisateur, car les 2000 serpents ne couvraient pas tout le plateau.

Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue
Indiana Jones et les aventuriers de l'arche perdue ©Lucasfilm

Spielberg a ensuite estimé qu'il leur faudrait au moins 7000 serpents de plus pour que la scène soit vraiment effrayante. Il demande alors aux producteurs de faire une descente dans toutes les animaleries de Londres (où ils tournaient aux Elstree Studios) et même ailleurs en Europe. Ils ont retourné la même scène quelques jours plus tard, cette fois avec 10 000 serpents, pour le plus grand plaisir de Spielberg.

 

Voir aussi

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Après avoir ouvert un land entièrement consacré à Star Wars à Walt Disney World en Floride, et à Disneyland en Californie, Disney passe à la vitesse lumière en dévoilant les premiers détails de son expérience immersive ultime : la Galactic Starcruiser Adventure.