ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Léon : quand un voleur prend les figurants pour de vrais policiers

Léon : quand un voleur prend les figurants pour de vrais policiers

"Léon" est un des meilleurs films de Luc Besson. Une référence qui a propulsé son réalisateur au rang de star internationale et révélé Natalie Portman. Mais saviez-vous que ce film culte a permis l'arrestation d'un braqueur d'épicerie ?

Léon : un énorme classique

En 1994 Luc Besson frappe un très grand coup. Le cinéaste, qui s'est déjà illustré à travers quelques classiques comme Subway, Nikita et Le Grand Bleu, décide de partir outre atlantique pour mettre en scène son premier film américain : Léon. Pour l'occasion, il emmène Jean Reno dans ses bagages, avec qui il a déjà travaillé sur ses deux films précédents. L'acteur français campe le personnage principal et gagne le rôle, à la barbe d'acteurs américains bankables à l'époque comme Mel Gibson et Keanu Reeves, intéressés par le projet.

Le cinéaste français à ensuite la brillante idée de prendre Gary Oldman dans le rôle de l'antagoniste. Un choix génial tant le comédien signe une prestation impressionnante et encore aujourd'hui inoubliable. Avec Léon, il lance également la carrière d'une star en devenir : la toute jeune Natalie Portman, alors âgée de 12 ans.

Léon
Léon ©Gaumont

Léon rencontre un certain succès, mais également quelques esclandres, que ce soit pour la violence explicite du film, ou la relation parfois tendancieuse entre les deux protagonistes. Si la presse est parfois un peu frileuse, les spectateurs sont néanmoins au rendez-vous puisque le film rapporte plus de 19 millions de dollars au box-office. Le film reste classé R aux États-Unis malgré une version censurée diffusée dans les salles américaines. En France, le film reçoit par ailleurs 7 nominations aux César 1995, mais repart malheureusement bredouille de la sélection.

Un film improvisé

Léon est un film qui ne devait pas voir le jour. Luc Besson a écrit le scénario de son film en un mois seulement, grâce à un retard de production. Initialement, il était aux Etats-Unis pour mettre en scène Le Cinquième élément. Mais le film produit par Gaumont rencontre des retards sur son planning. Luc Besson se retrouve avec une équipe de tournage au complet sur les bras. Plutôt que de perdre cette opportunité, il écrit le script de Léon, qu'il tourne ensuite en 90 jours. Respect. Mais comment imaginer une histoire aussi imposante en si peu de temps. Selon Maïwenn, Luc Besson se serait inspiré de leur propre histoire. En effet, le cinéaste de 32 ans, rencontre Maïwenn, alors âgée de 15 ans seulement, et ils se marient dans la foulée. Une histoire qui en fait jaser certains, que Luc Besson met sur papier avec la relation ambiguë entre Léon et Mathilda, sans pour autant être démonstratif. Un attachement entre les deux personnages qui ne plaît d'ailleurs pas à tout le monde.

Une arrestation impromptue

Même si le tournage n'a duré que 90 jours, Luc Besson a eu le temps de voir quelques folies. Mais l'instant le plus drôle du tournage demeure certainement une arrestation impromptue. En effet, le cinéaste était en train de tourner une séquence assez importante, où de nombreux policiers apparaissent. Il s'agit d'une scène en extérieur nécessitant beaucoup de figurants. Alors que le réalisateur tourne tranquillement sa scène, un homme s'invite sur le tournage. Celui-ci surgit, essoufflé, et visiblement dans un état second. Et c'est là que l'aspect totalement cocasse de la situation survient. Il s'avère que l'homme en question vient de cambrioler un commerce dans les alentours.

Dans sa fuite, il tombe par hasard sur le tournage de Luc Besson. Complètement paniqué à la vue de cette multitude de policiers, l'homme décide de se rendre sans résistance, devant une foule de figurants déguisés, ahuris par la situation. L'histoire ne dit pas si Luc Besson lui a révélé la supercherie, et par conséquent s'il est rentré chez lui, ou si la véritable police s'est chargé de son cas...

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.