Les Goûts et les couleurs : c'est quoi ce film musical avec Rebecca Marder et Félix Moati ?

Faites entrer les artistes !

Les Goûts et les couleurs : c'est quoi ce film musical avec Rebecca Marder et Félix Moati ?

Rebecca Marder et Judith Chemla poussent la chansonnette dans "Les Goûts et les couleurs", une comédie-romantique où respire la musique, avec également Félix Moati au casting. Un film à découvrir au cinéma le 22 juin.

Les Goûts et les couleurs : la deuxième facette de Michel Leclerc

Avec ce nouveau film, le cinéaste Michel Leclerc rassemble ses deux passions : le cinéma et la musique. Les Goûts et les couleurs s'installe en plein enregistrement d'un album commun entre Marcia (Rebecca Marder), jeune artiste, et la chanteuse Daredjane (Judith Chemla). Mais cette dernière disparaît subitement. La jeune Marcia se retrouve confrontée à Anthony (Félix Moati), l'ayant droit de l'artiste francophone. Deux visions différentes de l'art et de la vie s'affrontent, et naît alors une vraie dualité entre ces deux personnages.

Entre comédie et romance, le film trouve son fond et sa forme au cœur de son registre musical. Ici, dans Les Goûts et les couleurs, la musique prévaut sur le reste. Elle possède une place considérable au cœur du long-métrage, à l'instar de la vie de Michel Leclerc qui ne se vit jamais sans note de musique. Et pour les besoins du film, il a écrit les textes de tout le répertoire musical (à l'exception d'un titre) comme il le souligne dans le dossier de presse :

Les chansons font avancer l'histoire, la colorent. C'est pour ça que j'ai pris le risque d'en écrire les textes moi-même plutôt que de faire appel à un parolier. Et je voulais que les textes soient directs, qu'on comprenne facilement leur sens…

Les Goûts et les couleurs
Les Goûts et les couleurs ©Pyramide Distribution

La variété française au cœur du film

Déjà disponible en streaming, la bande originale regroupe 17 morceaux composés à la majorité par Jérôme Bensoussan, David Gubitsch et Michel Leclerc. Interprétées par Judith Chemla ou Rebecca Marder, les chansons s'inscrivent directement dans un répertoire de variété française. Les titres s'avèrent provocateurs, comme Ma p'tite chatte ou Grosse pute, et décrivent parfaitement l'artiste autour duquel le film tourne.

Inspirée notamment par Brigitte Fontaine, le personnage (Daredjane) de Judith Chemla est une vision singulière d'une artiste des années 70. Comme l'a fait Alex Lutz pour Guy, Michel Leclerc crée ici une icône de la chanson. L'interprète de Daredjane avoue à la presse qu'elle l'a interprétée avec joie :

J'ai adoré m'immiscer dans cette artiste solitaire, qui a encore des aspirations, des choses à dire au fond d'elle-même, mais qui n'éprouve plus le besoin de le prouver au monde. Sous sa légèreté apparente, le film aborde des questions profondes sur ce que signifie être un artiste, sur comment ce qui nous touche résonne ou pas dans le monde, trouve sa place dans l'époque. Daredjane est certes en décalage avec son temps, mais elle a gardé son âme d'artiste, son humour un peu cynique, sa légèreté et un regard très vivant.

On peut notamment voir toute sa désinvolture dans un clip (ci-dessous) extrait du film. Quant au long-métrage, il est à découvrir au cinéma le 22 juin 2022. La bande originale est elle disponible sur les plateformes de streaming. Retrouvez également notre interview de Rebecca Marder et Félix Moati.

 

Voir aussi

Benjamin Voisin (En roue libre) :

Benjamin Voisin (En roue libre) : "Je me demande toujours combien les personnages se mentent à eux-mêmes"

Benjamin Voisin et Marina Foïs se découvrent et prennent la route dans "En roue libre", road movie surprenant et premier long-métrage de Didier Barcelo. Nous les avons rencontrés pour entrer avec eux dans le détail de cette comédie rafraîchissante.