ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Man of Steel : quelles scènes ont été les plus dures à tourner pour Henry Cavill ?

Man of Steel : quelles scènes ont été les plus dures à tourner pour Henry Cavill ?

Henry Cavill est devenu la nouvelle incarnation de Superman dans "Man of Steel", le premier grand rôle de sa carrière. Il a pris cette opportunité au sérieux en se préparant comme un athlète de haut niveau. Quelles ont été les scènes les plus dures à tourner pour lui ? La réponse pourra vous surprendre.

Man of Steel : un nouveau départ pour Superman

Man of Steel est la première pierre à l'édifice DCEU. L'univers étendu développé en face de celui de Marvel a ainsi fait le choix de débuter avec Superman. Zack Snyder pensait qu'il pourrait suivre le personnage pendant des années mais tout le monde sait aujourd'hui que cette histoire a été contrariée avec Justice League. Le film reprend les origines du personnage en racontant son arrivée sur Terre quand la planète Krypton se fait détruire. En grandissant, le jeune garçon découvre qu'il a des pouvoirs. Devenu adulte, il embrasse sa destinée et se transforme en Superman. C'est lui qui sera le dernier rempart pour protéger la Terre.

Le scénario préserve les principaux motifs que l'on connaît déjà que trop bien grâce aux comics. La vision de Zack Snyder n'est pas inintéressante, avec un traitement plus sombre que ce que l'on trouve chez Marvel. Man of Steel remporte 668 millions de dollars au box-office et offre le droit au réalisateur de passer à Batman v Superman. Une oeuvre qui lui permettra de pousser ses ambitions encore plus loin, même si le public sera assez partagé sur le sujet.

Man of steel
Man of Steel ©Warner Bros. France

Qui dit nouvelle version dit nouvel acteur pour prendre le costume. Avant Man of Steel, Brandon Routh l'avait détenu dans Superman Returns. Pas question de se rattacher au film de Bryan Singer pour l'univers étendu. Henry Cavill est donc choisi. Le Britannique a, à cette époque, quelques apparitions à son actif. Il va trouver cher DC son premier grand rôle populaire. On sait désormais qu'il est une star du cinéma américain même si des énormes doutes subsistent sur un retour en Superman.

Un rôle très physique

Man of Steel lui a demandé une préparation physique exigeante, en grande partie pour être crédible. Superman est un personnage doté d'une force surhumaine, avec une musculature de rêve. Pas question de se présenter à l'écran avec des kilos en trop ou une allure trop frêle par rapport aux attentes. Les effets spéciaux peuvent intervenir pour aider à lui construire une silhouette parfaite mais Henry Cavill a tenu à pousser son corps le plus loin possible de manière naturelle. Il refusa de prendre des stéroïdes et exprima son envie de ne pas être retouché numériquement lors des deux scènes où il ne porte pas de tee-shirt. Nous pourrions penser qu'un blockbuster réserve des moments difficiles à tourner mais ce sont pourtant ces passages torse nu qui ont été les plus durs pour l'acteur.

Man of Steel
Clark Kent (Henry Cavill) - Man of Steel ©Warner Bros. France

Sa ligne de conduite était de ne pas tricher avec le public et, aussi, avec le personnage. Il a donc travaillé sur son physique pour se rapprocher au maximum de ce qu'est Superman. L'entraînement a pris des mois, en étant couplé à un régime alimentaire drastique. Ses efforts ont payé quand il a atteint les 7% de masse graisseuse, soit le total obtenu par un body-builder professionnel. Son quotidien était à base d'exercices et de boissons protéinées. Jamais un acteur n'avait été autant physiquement Superman avant lui. Quand les deux scènes torse nu ont été tournées, Zack Snyder a tenu à le récompenser en lui donnant de la pizza et de la glace.

Henry Cavill continue de se dévouer pour ses rôles encore aujourd'hui. Sur le tournage de The Witcher, il insiste pour faire ses propres cascades. Une exigence qu'il tient de sa rencontre avec Tom Cruise, un habitué dans ce domaine. On doit lui reconnaître une envie de ne pas flouer les gens et de respecter ses rôles. Un investissement qui a un prix. La privation pour Man of Steel ou la douleur pour The Witcher. Durant la tournage de la seconde saison, il s'est blessé à la jambe lors d'une cascade.

 

Voir aussi

Conjuring 2 sur Netflix : un détail démoniaque caché apparaît dans plusieurs scènes

Conjuring 2 sur Netflix : un détail démoniaque caché apparaît dans plusieurs scènes

Toujours basé sur des faits réels vécus par le couple Warren, "Conjuring 2 : le cas Enfield" peut se targuer d'être autant, voire plus, effrayant que son prédécesseur. C'est dans celui-là que nous faisons la connaissance du démon à l'apparence de nonne qui tourmente Lorraine. Aviez-vous remarqué sa présence discrète au début du film ?