Marvel/DC : Zack Snyder commente les critiques de Martin Scorsese

Il est bien placé !

Marvel/DC : Zack Snyder commente les critiques de Martin Scorsese

En 2019, Martin Scorsese se lâchait contre les films de super-héros en expliquant qu'il n'était pas question de vrai cinéma. Des critiques largement commentées depuis, qui le sont cette fois par Zack Snyder, un réalisateur habitué de ce genre.

Quand Martin Scorsese s'attaque au cinéma de super-héros

Les films de super-héros sont parmi ceux qui marchent le plus, ces dernières années, dans les salles. Marvel a instauré une formule qui fonctionne dans le temps. Il ne faut pas oublier, non plus, les films estampillés DC. Les adaptations de comics ont encore des belles années à vivre mais ça ne veut pas dire qu'elles font l'unanimité. On sait qu'il existe des détracteurs des Marvel et/ou DC, avec des arguments qui peuvent valoir le coup.

L'un d'entre eux n'est personne d'autre que le grand Martin Scorsese. Metteur en scène que l'on ne présente plus et qui est l'une des références dans son domaine. Lors d'un passage en 2019 dans le magazine américain Empire, il donnait son avis sur les productions Marvel. Confiant ne pas les regarder, il renchérissait en disant qu'il ne s'agissait pas de cinéma et que l'expérience se rapprochait de celle d'un parc d'attraction. Un avis tranché, qui peut être contredit, même s'il on admet que Marvel a tendance à répéter une formule au lieu de chercher la prise de risques.

Avengers : Infinity War
Avengers : Infinity War ©Marvel Studios

La réponse de Zack Snyder

On ne refera pas le débat, qui peut être long, avec des arguments dans les deux sens. Libre à Martin Scorsese de penser ce qu'il veut et, honnêtement, on n'attendait pas de lui qu'il se range dans le camp des convaincus. Lors de sa tournée promotionnelle pour Army of the Dead, Zack Snyder a été interrogé chez The Guardian sur les propos passés de son homologue. Lui est bien placé pour le faire, puisqu'il a signé plusieurs films sur des super-héros. Et, pour le coup, à l'inverse de la plupart des Marvel, on sait qu'il a mis du cinéma dans ses œuvres. Malgré les reproches que l'on peut faire à Watchmem, Batman v Superman ou son director's cut de Justice League, on y trouve la vision d'un auteur à l'intérieur. À l'heure de livrer sa réaction, il n'entre pas dans la polémique et se permet un peu d'humour :

Martin Scorsese est un génie. Si vous êtes vraiment doué pour une chose, la commenter est entièrement de votre droit. Et cela ne diminue pas le respect que j'ai pour lui. Je suis certain qu'il ne parlait pas des mes films . Il l'a peut-être fait, mais j'aime penser que non. Il voulait parler des autres.

 

Voir aussi

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Fear and Desire : Stanley Kubrick a détesté son premier long-métrage

Stanley Kubrick est l’un des plus grands réalisateurs de l’Histoire du cinéma, si ce n’est le plus grand. Sa carrière de cinéaste débute réellement en 1953 lorsqu’il réalise son premier long-métrage : "Fear and Desire". Un film qu’il a pourtant détesté et renié, au point de tout tenter pour le faire disparaître.