ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Memories of Murder : le véritable tueur vient de faire ses aveux

Memories of Murder : le véritable tueur vient de faire ses aveux

C'est l'une des affaires les plus célèbres de toute la Corée du Sud. C'est le terrible fait divers qui a inspiré l'écriture de l'excellent film « Memories of Murder ». Le véritable tueur vient de faire ses aveux, et ça fait froid dans le dos.

L'affaire qui a inspiré Memories of Murder

En 2003, Bong Joon-ho, récemment récompensé pour Parasite, proposait Memories of Murder. Un énorme classique du film policier qui, au fil du temps, est devenu une référence absolue du genre. L'une des particularités du film de Bong Joon-ho, c'est que le cinéaste s'est inspiré de faits réels. Il s'est basé sur les éléments d'une des pires séries de meurtres de l'histoire de la Corée du Sud. Une sombre affaire qui a vraiment eu lieu en 1986. Comme dans la vraie vie, cette enquête est restée irrésolue pendant des années, laissant le tueur libre de ses mouvements et de ses folies.

Memories of Murder : le véritable tueur vient de faire ses aveux

Mais récemment, l'affaire à connu un rebondissement sans précédent. En septembre 2019, la police est parvenue à identifier l'homme responsable de cette ignoble série de viols et de meurtres survenue dans la province de Gyeonggi entre 1986 et 1991. La police a identifié le meurtrier grâce à son ADN. Le tueur est un homme d'une cinquantaine d'années, déjà en prison pour l'assassinat de sa belle-sœur en 1994.

Retour sur l'affaire

Lundi dernier, le tueur de l'affaire Memories of Murder est passé devant le tribunal. Après des années d'enquête et d'échecs, il vient enfin de faire ses aveux pour le meurtre de 14 femmes et jeunes filles il y a maintenant trois décennies. Il est l'homme au centre de l'un des meurtres en série les plus notoires du pays. Il a notamment déclaré être surpris de ne pas avoir été arrêté plus tôt. Dénommé Lee Chun-jae, il a fait ses aveux devant la justice, mais également devant Yoon (dont le vrai nom a été gardé secret en raison d'une loi sud-coréenne qui protège la vie privée des suspects et des criminels).

Memories of Murder : le véritable tueur vient de faire ses aveux

Ce dernier a été la seule personne reconnue coupable pour l'un des meurtres de Lee Chun-jae. Il a protesté pendant des années à clamer son innocence. Ses avocats ont demandé un nouveau procès pour tenter d'annuler sa condamnation. Il est libéré en 2008 après avoir passé 20 ans en prison pour le viol et le meurtre d'une jeune fille de 13 ans en 1988. Pendant une décennie entière, les 9 autres meurtres n'ont jamais été résolus.

Les aveux du tueur Lee Chun-jae

Lee Chun-jae a avoué ses meurtres il y a un an à la police, mais c'est la première fois qu'il en parle publiquement :

Je ne pensais pas que les crimes seraient restés enterrés pour toujours. Je ne comprends toujours pas pourquoi je n'étais pas suspect. Des crimes se sont produits autour de moi et je n'ai pas essayé de me cacher. Alors j'ai pensé que je me ferai prendre facilement. Il y avait des centaines de policiers. Je tombais constamment sur des détectives mais ils m'interrogeaient toujours sur les gens autour de moi.

Lee Chun-jae prend même l'exemple de la fois où il portait la montre de l'une de ses victimes quand il a été interrogé par la police, sans pour autant être suspecté. Il se moque ainsi de l'incompétence de la police. Un aspect que Bong Joon-ho pointait du doigt et critiquait vivement dans Memories of Murder. Lee Chun-jae est également revenu sur certains de ses actes. Déclarant ainsi qu'il n'avait aucune raison de tuer cette jeune fille de 13 ans. Sans montrer aucune émotion il a décrit comment il l'a assassiné. « C'était un acte impulsif », a-t-il déclaré devant le tribunal.

Memories of Murder : le véritable tueur vient de faire ses aveux
Lee Chun-jae et son portrait robot

Ensuite, Lee Chun-jae a tenté de faire amende honorable devant le tribunal, et surtout devant Yoon, emprisonné à tort pendant des années :

J'ai entendu dire qu'une personne handicapée avait été arrêtée à ma place. Mais je ne savais pas pour quel meurtre elle avait été arrêtée car j'en ai commis beaucoup. J'ai également su que de nombreuses personnes ont fait l'objet d'une enquête et ont injustement souffert. Je voudrais m'excuser auprès de toutes ces personnes. Je suis venu témoigner et j'ai décrit les crimes dans l'espoir que les victimes et leurs familles trouvent un peu de réconfort dans la vérité. Et je vivrai ma vie en me repentant.

Lee Chun-jae est en prison depuis 1994 où il purge une peine d'emprisonnement à perpétuité pour le viol et le meurtre de sa belle-sœur. Il ne peut malheureusement plus être poursuivi pour les affaires de Hwaseong, car le délai de prescription a expiré en 2006. D'où ces aveux en toute impunité.

 

Voir aussi

The Mandalorian S2E05 : on connaît le nom et le passé de Baby Yoda

The Mandalorian S2E05 : on connaît le nom et le passé de Baby Yoda

Si vous n'avez pas vu l'épisode 5 de la saison 2 de "The Mandalorian", il est fortement recommandé de ne pas lire ce qui va suivre ou vous vous exposez aux SPOILERS. Cette semaine, on en a appris plus sur la mascotte Baby Yoda. Faisons le point sur ce qu'on sait.