Minority Report : bientôt une réalité avec cet algorithme ?

Bienvenue dans le futur

Minority Report : bientôt une réalité avec cet algorithme ?

Dans "Minority Report", l'unité Précrime parvient à prédire les crimes avant qu'ils n'aient lieu. Un algorithme créé pour une étude de l'Université de Chicago s'en approcherait avec une précision de 90% et une prédiction d'une semaine.

Minority Report, la prédiction des crimes

Avec Minority Report Steven Spielberg adapte la nouvelle éponyme de Philip K. Dick publiée en 1956. Le film se déroule en 2054, à Washington D.C. Dans ce monde futuriste, la criminalité a été éradiquée grâce au programme Précrime, testé depuis six ans à Washington, et qui pourrait être appliqué au pays. Grâce à trois précogs, des humains en état de stase, il est possible de prévoir les crimes. Les précogs ont des visions d'actes malveillants qui se produiront dans un futur proche, permettant à la police d'intervenir avant que les événements ne se produisent.

À la tête de l'unité Précrime, il y a John Anderton (Tom Cruise). Ce dernier va se retrouver du côté des criminels lorsqu'une vision des précogs annonce qu'il tuera un homme dans vingt-quatre heures. John va alors s'échapper et tout faire pour comprendre les raisons de son futur crime, dans l'espoir de changer son destin.

Minority Report
Minority Report ©20th Century Fox

Steven Spielberg propose avec Minority Report une œuvre passionnante de bout en bout. Un film dans lequel le réalisateur fait une fois de plus preuve d'une maîtrise impressionnante avec des idées de mise en scène remarquables. Mais au-delà de la réalisation, il y a surtout le sujet qui captive. Cette idée d'avoir une machine qui permettrait de prédire les crimes à l'avance pour les empêcher. Une bonne chose sur le papier, mais qui pose des questions de morale et d'éthique. Heureusement, une telle invention ne pourrait exister dans la vraie vie. À moins que...

Un algorithme façon Précrime

En effet, avec les évolutions technologiques et surtout les avancées en matière d'intelligence artificielle, tout commence à sembler possible. Récemment, un article de Bloomberg a annoncé qu'un algorithme serait capable de prédire la criminalité. Cet outil se baserait sur le machine learning. Grâce à une série de données historiques sur des crimes violents et "de propriété" ayant eu lieu à Chicago, des chercheurs sont parvenus à mettre en place ce système.

Néanmoins, il ne s'agit pas d'annoncer les faits d'un individu, mais par rapport à une zone d'environ 100 m2. En clair, il serait possible de savoir dans quels secteurs la criminalité serait susceptible d'augmenter selon différents facteurs. Bien que cette étude fonctionnerait avec d'autres grandes villes comme Atlanta, Los Angeles et Philadelphie, dans le cas de Chicago, le système aurait une précision de 90% et offrirait une prédiction d'une semaine.

Bloomberg rappelle que d'autres outils similaires ont été utilisés par le passé mais qu'ils étaient biaisés notamment par des préjugés dès la mise en place de certains schémas. Avec l'algorithme, il serait possible de poser des questions plus précises et complexes comme "Que se passe-t-il au niveau des crimes violents si les crimes contre les biens augmentent ?" explique Ishanu Chattopadhyay, professeure de l'Université de Chicago. De plus, leur outil utilisant des centaines de milliers de modèles sociologiques, il devrait être plus juste.

On est donc encore loin de Minority Report. Mais l'idée s'en approche. Et même si l'intention est certainement bonne, on a vu comment se terminait toute cette affaire dans le film de Steven Spielberg. Une conclusion qui pourrait être moins optimiste qu'elle en a l'air.

 

Voir aussi

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a

Les Compères : cette décision de Francis Veber qui a "déçu" Pierre Richard

"Les Compères" est le premier film de Francis Veber où un dénommé François Pignon apparaît. Et face au succès de la comédie, puis de celui de "Les Fugitifs", Pierre Richard se convainc que le personnage lui appartient.