Scream 6 : Neve Campbell s'en prend à la production

L'interprète de Sidney ne décolère pas

Scream 6 : Neve Campbell s'en prend à la production

Alors qu'elle porte la saga depuis le premier film sorti en 1997, Neve Campbell, l'interprète de Sidney Prescott, a fait savoir qu'elle ne reviendrait pas pour Scream 6 attendu en 2023. Dans une nouvelle interview, elle revient en détail sur ce refus motivé par un salaire jugé trop bas.

Scream : Ghostface vs Sidney Prescott

Neve Campbell est indissociable de la franchise horrifique Scream. Comme Jamie Lee Curtis qui fait face à Michael Myers depuis plus de 40 ans, elle affronte Ghostface depuis un quart de siècle. C'était une lycéenne lorsqu'elle a rencontré pour la première fois le tueur masqué à Woodsboro en 1997 dans le film réalisé par Wes Craven.

Neve Campbell (Sidney Prescott) dans Scream
Neve Campbell (Sidney Prescott) dans Scream © Dimension Films

S'en sont suivis quatre autres films, avec à chaque fois des nouveaux tueurs sous le masque animés d'un seul désir : anéantir Sidney. Mais elle a trompé la mort à chaque fois, laissant sur le carreau quelques uns de ses amis les plus proches. Ainsi, le dernier volet, sorti en janvier 2022, la confrontait une nouvelle fois à Ghostface. Elle était pour l'occasion accompagnée d'une nouvelle génération de protagonistes.

Alors qu'un sixième film a été annoncé pour mars 2023, Neve Campbell a fait savoir qu'elle ne reviendrait pas. La raison ? Un salaire jugé trop faible par celle qui porte la saga depuis 25 ans.

Neve Campbell ne décolère pas

Scream 6 se fera donc sans Sidney Prescott, au grand regret des fans. Et l'actrice est une nouvelle fois montée au créneau pour dénoncer les raisons derrière son refus de revenir. Et elle ne fait pas de langue de bois. C'est dans un entretien donné au magazine People que Neve Campbell s'est exprimée :

J'ai eu le sentiment que le salaire qui m'avait été proposé n'était pas à la hauteur de ce que j'avais apporté à la franchise depuis 25 ans. Et en tant que femme dans cette industrie, je crois que c'est très important que nous nous battions pour être considérées à notre juste valeur. Honnêtement, je ne crois pas que si j'avais été un homme qui avait fait 5 films dans une énorme franchise depuis 25 ans, on m'aurait proposé ce salaire. Et au fond de moi, je savais que je ne pouvais pas accepter. Je n'aurais pas pu aller sur le tournage en me sentant dévalorisée.

 

Voir aussi

Guillaume Roussel :

Guillaume Roussel : "je voulais que la musique de Novembre nous ramène de l'humanité"

Découvrez notre interview du compositeur français Guillaume Roussel, qui a notamment signé les musiques des films "Novembre" et "Kompromat" et qui travaille actuellement sur les deux longs-métrages très attendus adaptés des "Trois Mousquetaires".