ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Sputnik : le Alien russe dévoile sa bande-annonce inquiétante

Le film d'horreur « Sputnik » se dévoile à travers une première bande-annonce terrifiante. Le film de Egor Abramenko semble fortement s'inspirer de l'énorme classique de Ridley Scott : « Alien, le huitième passager ».

C'est quoi Sputnik ?

Réalisé par Egor Abramenko, Sputnik est un film d'horreur russe. Porté par Oksana Akinshina, Fedor Bondarchuk et Pyotr Fyodorov, le métrage raconte comment un vaisseau spatial soviétique rencontre des problèmes majeurs. En pleine Guerre froide, une navette russe s'écrase sur la Terre suite à une mission qui a mal tourné. Le capitaine de l'engin est le seul survivant. Rapidement, une psychologue est chargée de rencontrer ce commandant et d'établir son état mental. Mais il semblerait que quelque chose soit rentré avec lui sur Terre. Et que cette créature a élu domicile dans le corps du cosmonaute.

Une grosse inspiration de Alien, le huitième passager

La bande-annonce révèle un film très sombre et relativement inquiétant. Ces premières images promettent un film d'horreur classique mais maîtrisé dans la droite lignée du premier Alien. Sorti en 1979, le classique de Ridley Scott ne cesse d'inspirer les films de science-fiction/horrifiques modernes. Récemment, c'était le Life – Origine Inconnue de Daniel Espinosa qui reprenait fortement les éléments d'Alien, le huitième passager. Un film qui aurait facilement pu s’insérer dans la franchise Alien.

Sputnik semble lui aussi s'inscrire dans cette lignée de films. Par ce biais, l’œuvre ne semble pas bien originale, mais promet d'être une série B hommage parfaitement exécutée. Le titre fait évidemment référence au satellite Spoutnik, envoyé dans l'espace par la Russie en 1957. Il s'agissait du tout premier engin placé en orbite autour de la Terre. Une prouesse nationale pour les Russes, alors en guerre avec les Etats-Unis pour la conquête spatiale. Le film de Egor Abramenko fait donc explicitement référence à cette première historique à travers le titre de son film. Le cinéaste joue avec l'Histoire pour lui apporter des éléments fantastiques et horrifiques. Une manière de créer sa propre Zone 51 et de s'amuser avec le passé de son pays. Le film n'a pas encore de date de sortie en France et découvrez ci-dessous le poster.

Sputnik : le Alien russe dévoile sa bande-annonce inquiétante

Voir aussi

Les Sept de Chicago sur Netflix : découvrez les différences marquantes entre le film et le véritable procès

Les Sept de Chicago sur Netflix : découvrez les différences marquantes entre le film et le véritable procès

Le 16 octobre dernier, Netflix a mis en ligne le deuxième film d'Aaron Sorkin : « Les Sept de Chicago ». Le long-métrage retrace le procès qui a suivi les célèbres manifestations en marge de la convention démocrate de 1968. Ses organisateurs sont accusés de conspiration et d'incitation à la violence. Voici quelques différences entre le film et le véritable procès.