ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Star Wars : à quoi aurait ressemblé la nouvelle trilogie avec George Lucas aux commandes ?

Star Wars : à quoi aurait ressemblé la nouvelle trilogie avec George Lucas aux commandes ?

George Lucas a abandonné son bébé Star Wars quand Disney a racheté sa firme Lucasfilm. La dernière trilogie n'est donc pas l'une de ses créations mais lui aussi avait des idées pour trois films supplémentaires après "La Revanche des Sith". On en sait maintenant un peu plus sur ce qu'il avait en tête.

Star Wars : George Lucas confia son bébé à Disney

10 ans séparent La Revanche des Sith du Réveil de la Force, le lancement d'une nouvelle trilogie qui a eu pour particularité d'être pilotée par Disney. Cette différence n'est pas du tout négligeable, car elle signifie que George Lucas s'est retiré de la franchise Star Wars. Quoi qu'on pense de la prélogie, elle a au moins eu le mérite de former un ensemble cohérent sans dissonances entre les épisodes. Ce qui n'est pas du tout le cas de la dernière, où chaque film a l'air d'improviser en fonction de ce qui le précède.

On ne refera pas l'histoire ni le procès de ce dénouement à la saga Skywalker, déjà assez critiqué par les fans de l'univers. Au moins, c'en est terminé avec cette grande histoire lancée en 1977 avec Un nouvel espoir. Rappelons qu'à l'époque, George Lucas sait qu'il veut faire une épopée qui contiendra neuf films. Un plan ambitieux, alors qu'il n'est même pas certain que la première pierre à son édifice rencontrera le succès.

La suite, Lucasfilm se fait acheter par Disney contre la modique somme de 4 milliards de dollars. Un tel pactole convaincrait quiconque d'abandonner une aussi belle création. Rétrospectivement, on peut avoir des regrets quand on a vu ce que la firme aux grandes oreilles a loupé dans la trilogie finale Star Wars. Mais le meilleur est peut-être à venir avec des séries sur Disney+ et des nouvelles tentatives au cinéma. La transaction a été actée en 2012. Avant ça, George Lucas a eu le temps de réfléchir à des idées pour une dernière trilogie. Si vous voulez savoir de quoi il était question dedans, le livre The Star Wars Archives: Episodes I-III 1999-2005 donne des indications très intéressantes (via Reddit).

Un méchant de retour, Luke et Leia toujours en activité

D'abord, George Lucas voulait ramener Darth Maul et en faire le principal vilain. Lors du final de La Menace fantôme, Obi-Wan Kenobi l'avait vaincu sur Naboo. Un plan sur son corps, coupé en deux, tombant dans le vide. Mais il se serait remis de cette défaite, avec Darth Talon pour l'épauler. Comme Maul, elle aussi a la peau rouge avec des tatouages Sith. Talon devait être son apprentie et elle s'imposait comme l'équivalent de Vador. Son maître était décrit, lui, comme le "parrain du crime" de l'univers.

Star Wars : à quoi aurait ressemblé la nouvelle trilogie avec George Lucas aux commandes ?

Ensuite, du côté des gentils, les retours de Luke et Leia étaient au programme. Ils ont été présents dans la trilogie à laquelle nous avons eu droit, mais pas de la même façon. George Lucas comptait sur Luke pour rassembler les derniers Jedi en vie et reformer un Nouvel Ordre, suite aux événements de l'Ordre 66 (la révolte des clones contre leurs supérieurs). Quant à Leia, elle était un personnage principale dans la refonte de la République, au point de devenir la Chancelière Suprême. Et jusqu'à être présentée comme L'Élue. Sur son cas à elle, on sent que la trilogie a réussi à reprendre un peu de cette idée en la plaçant au centre des opérations. Elle n'est pas Chancelière mais patronne de la Résistance. Pour Luke, d'après un autre rapport, il n'aurait pas échappé à la mort, comme dans Les Derniers Jedi.

Est-ce que tout ça aurait donné une meilleure trilogie ? Peut-être. Ou peut-être pas. Il serait trop simple de vanter les idées que l'on vient de décrire en ayant comme point de comparaison des films Star Wars qui, eux, ont pu voir le jour. Rien ne dit que sans Disney George Lucas aurait rencontré un succès d'estime avec ces trois morceaux supplémentaires.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.