MENU
Accueil > News > Cinéma > Sucker Punch : Zack Snyder espère toujours montrer son director’s cut

Sucker Punch : Zack Snyder espère toujours montrer son director’s cut

Sucker Punch de Zack Snyder est sorti en salles il y a déjà huit ans. Le réalisateur confie qu’il espère un jour pouvoir montrer sa version director’s cut. Découvrez les détails dans l’article ci-dessous.

Sucker Punch sorti en 2011 est le seul long-métrage basé sur un scénario original de Zack Snyder, ce qui en fait par extension, le film le plus personnel du cinéaste mais également celui qui a le plus divisé les spectateurs. Si certains crient au génie et ont été subjugués par la mise en scène de Snyder, d’autres ont jugé le film sans queue ni tête.

Pour rappel, Sucker Punch traite de l’histoire de Babydoll (Emily Browning), une jeune femme internée dans un hôpital psychiatrique qui utilise son imaginaire pour fuir les horreurs auxquelles elle est confrontée au quotidien. S’évadant dans des rêves dans lesquels elle parvient à terrasser ses ennemis qui prennent la forme de créatures fantastiques, le film rend hommage aux animes japonais, aux films d’horreur, au steampunk ou encore aux jeux vidéo à chaque séquence rêvée de Babydoll.

Huit ans après la sortie du film, le cinéaste avoue être toujours aussi étonné que Sucker Punch ait été aussi mal compris par une partie du public et espère toujours que Warner Bros sortira un jour, comme pour Batman V Superman, son director’s cut.

Warner Bros a eu le dernier mot

Si en Europe le « final cut » (le montage final) revient très souvent au réalisateur, du côté de nos voisins américains, c’est bien souvent (pour ne pas dire toujours) le studio de production qui a le dernier mot. Et même si Zack Snyder a co-produit Sucker Punch avec sa propre maison de production Cruel & Unusual Films, c’est bien Warner Bros qui a décidé du montage final du film qui n’a pas complètement satisfait le réalisateur :

Le film a été modifié par le studio pour ne pas effrayer le public (…) il ne vous secoue pas comme il aurait du vous secouer

a avoué Zack Snyder dans une récente interview donnée à ComicBookDebate en précisant que la voix-off qui délivre un discours philosophique au début du film avait été insérée à postériori pour permettre aux spectateurs d’être aiguillés sur le film à venir. S’il qualifie cette voix-off de « mécanisme de post-production artificiel », il épouse néanmoins le message qu’elle délivre, même s’il le juge conventionnel.

Dans cette interview, Zack Snyder avoue également que la version longue de Sucker Punch n’est pas son director’s cut, et qu’il espère qu’un jour, Warner Bros distribuera sa vraie version du film, qui a été énormément tronquée pour convenir à un public plus large.

« Un gros f*** à beaucoup de monde »

Zack Snyder a également confié à ComicBookDebate qu’il était toujours aussi surpris par la réception du film :

Je suis toujours sous le choc d’à quel point Sucker Punch a été mal interprété. J’ai toujours dit qu’il s’agissait d’un commentaire sur le sexisme et la culture geek.

a-t-il déclaré avant d’ajouter :

Sucker Punch est un gros fuck à beaucoup de gens qui vont le regarder

sans pour autant plus entrer dans les détails.

Après avoir oeuvré pendant plus de dix ans du côté des super-héros du DC Extended Universe, Zack Snyder devrait revenir à des projets plus personnels. On vous en parlait pas plus tard qu’hier, le réalisateur prépare actuellement une série TV ainsi que trois longs-métrages. Son prochain est le film de zombies Army of the Dead que nous découvrirons l’année prochaine sur Netflix.

Ça pourrait vous intéresser

Voir aussi

David Lowery (A Ghost Story) : « je manque beaucoup de confiance en moi »

David Lowery est encore un jeune cinéaste mais peut déjà se vanter d'avoir réalisé une des oeuvres majeures de l'Histoire du cinéma : "A Ghost Story". De passage à Paris pour un hommage qui lui était consacré à l'occasion du Champs-Elysées Film Festival 2019, il nous a accordé une interview. Rencontre.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis