ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

The Batman : on sait ce qu'aurait raconté le film de Ben Affleck

The Batman : on sait ce qu'aurait raconté le film de Ben Affleck

Ben Affleck n'a pas pu accomplir ce qu'il avait en tête avec son film "The Batman". Le projet a été récupéré par Matt Reeves, qui a pris une autre direction. Grâce à un acteur du DCEU, on en sait plus sur ce que le film devait raconter à l'origine et c'était plus que prometteur.

Ben Affleck remplacé par Matt Reeves

Avant que The Batman ne soit le projet si alléchant de Matt ReevesBen Affleck avait l'intention de porter une nouvelle fois le costume dans un film qu'il devait également réaliser. Le dossier a été en gestation pendant longtemps, puis on a appris que Matt Reeves allait finalement s'occuper de la mise en scène. Avec ce changement à la barre, la place de Ben Affleck devant la caméra était en danger. Le film devait être lié à tout ce qui se développait dans le DCEU, et par conséquent prolonger l'arc narratif du dernier Batman en date. Les choses ont cependant pris une autre tournure, avec Robert Pattinson engagé dans le rôle principal et The Batman qui devenait une entité indépendante, avec son lot d'originalité.

L'échec Justice League a d'ailleurs annihilé le prolongement d'un univers étendu où tous les films seraient connectés. Warner Bros. va continuer avec les personnages DC, sans chercher à reproduire le procédé employé par Disney avec l'univers Marvel. On peut indubitablement parler d'échec, même s'il ne veut pas dire que le futur des adaptations DC ne sera pas intéressant à suivre.

En promotion pour le film Archenemy chez Yahoo!, Joe Manganiello a révélé des informations sur la direction que devait prendre The Batman avec Ben Affleck. L'acteur a déjà signé une apparition dans le DCEU lors d'une scène post-générique de Justice League. Il rencontrait, sur un toit, Lex Luthor, qui lui proposait de se joindre à la ligue des méchants qu'il voulait constituer, l'Injustice League. Une première version de cette scène a été tournée sous la direction de Zack Snyder. Elle devait servir à annoncer les événements de The Batman. Sauf que le projet a pris la malheureuse direction que l'on sait et Joss Whedon a refait la scène que l'on a pu découvrir dans le montage cinéma pour teaser Justice League 2. Son prédécesseur ne voulait pas du tout que la trilogie continue avec l'Injustice League, il avait envie de se servir de Darkseid. Avec l'arrivée de la Snyder Cut sur HBO Max, nous risquons de découvrir enfin la scène telle qu'elle était imaginée au début.

Justice League
Justice League ©Warner Bros Entertainment

The Batman digne d'un David Fincher

Joe Manganiello explique avec précision ce que Ben Affleck voulait. Son idée était de montrer Deathstroke en train d'essayer de détruire la vie de Bruce Wayne. Autant dans la sphère publique en s'attaquant à ce qu'il représente à Gotham, que dans la sphère privée en ciblant ses proches. L'histoire était emplie de souffrance, avec un méchant que Joe Manganiello décrit comme "un requin" voulant tuer tous les gens autour de Bruce pour le faire souffrir le plus possible. Il estimait qu'il était responsable de quelque chose et qu'il devait payer. On ne saura pas quelle est la cause de leur différent...

Ben Affleck avait bien avancé sur son projet, plusieurs personnes étaient au courant de la direction qu'il voulait emprunter. Le film The Game de David Fincher était l'une de ses références. C'est dire la direction tordue qu'il avait en tête ! Dans l'esprit, nous aurions eu un long-métrage très sombre, avec de la douleur, des morts, de la haine. Nous ne sommes pas si loin de ce qu'a fait Matt Reeves. Son travail sera aussi très dark si l'on en croit la première bande-annonce, Batman étant cette fois attaqué par L'Homme-Mystère.

 

Voir aussi

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Safe sur C8 : quelles œuvres ont inspiré le réalisateur pour créer l'atmosphère du film

Dans "Safe", Jason Statham protège une jeune fille qui a un don pour les chiffres. Le réalisateur a voulu donner un souffle 70's à son film.