The Foreigner : pourquoi Jackie Chan a mis autant de temps à revenir dans un film d'action hollywoodien ?

Une longue pause pour la star

The Foreigner : pourquoi Jackie Chan a mis autant de temps à revenir dans un film d'action hollywoodien ?

Star incontestée du cinéma asiatique d’arts martiaux, Jackie Chan s'est également illustré aux Etats-Unis. Mais entre 2010 et la sortie en 2017 de « The Foreigner », l’acteur s'est éloigné du cinéma américain. Une pause qui avait ses raisons.

Jackie Chan : sa vie, son œuvre

Lorsque Bruce Lee s’éteint le 20 juillet 1973, c’est tout un pan du cinéma d’arts martiaux en Asie qui s’envole. Cependant, cela ouvre la voie à de nouveaux prodiges chinois, dont Jackie Chan fait partie. L’ascension rapide de ce dernier sonne comme un passage de flambeau avec Bruce Lee, puisqu’il faisait partie des figurants que le légendaire acteur et combattant tabassait dans Opération Dragon.

Avec Jackie Chan, c’est surtout un autre style de films d’action qui voit le jour. En effet, en plus d’effectuer ses propres cascades lui-même (quitte à se mettre gravement en danger), l’acteur parvient à allier scènes de combat et séquences absurdes dans la lignée des comédies burlesques de Charlie Chaplin, Buster Keaton ou bien Laurel & Hardy. C’est ainsi qu’il signe des films qui marqueront la postérité tels que Le Maître chinois, Le Marin des Mers de Chine ou bien encore Police Story.

À partir des années 90, Jackie Chan tente sérieusement de percer à Hollywood. Si les débuts sont très compliqués, il obtient enfin un grand succès avec Rush Hour, où il collabore de manière fantastique avec Chris Tucker. Leur duo donnera lieu à deux autres films. Il obtiendra d’autres succès hollywoodiens tels que la série des Shanghai Kid, Le Royaume Interdit, la saga Kung Fu Panda ou encore Karate Kid.

Un homme lassé d’Hollywood

Karate Kid était le dernier film d’action tourné sur le sol américain pour Jackie Chan. Il a donc fallu attendre 7 ans et The Foreigner pour qu’il collabore de nouveau avec Hollywood. Le film réalisé par Martin Campbell (et dans lequel il dirige Pierce Brosnan, 22 ans après GoldenEye) suit ainsi un modeste propriétaire de restaurant qui va traquer les responsables de la mort de sa fille. Une nouvelle fois, dans ce film, Jackie Chan montre encore qu’il est en forme, malgré la soixantaine passée. En 2020, à l’occasion de la sortie de son nouveau film Vanguard, la star a expliqué pourquoi il avait mis autant de temps à tourner aux Etats-Unis, alors qu’il n’avait cessé d’aligner les films d’action en Asie :

Après "Karate Kid", j'ai reçu des quantités de scripts des Etats-Unis, mais c'était toujours pour incarner un policier originaire de Hong-Kong. Je n'ai jamais abandonné les Etats-Unis, mais je me suis senti catalogué et coincé. C'est pour cela que j'ai mis 7 ans après "Karate Kid" avant de trouver un film hollywoodien et d'accepter The Foreigner... Je ne suis pas juste une star d'action. Je suis surtout un acteur et j'ai envie de montrer mes différentes facettes au public. Je veux que l'on me voie désormais comme un acteur qui joue de l'action et non pas juste comme une star de films d'action.

Il est vrai que dans The Foreigner, Jackie Chan incarne un héros bien différent de ses rôles passés. Bien qu’il aligne toujours les high kicks, il joue un personnage bien plus grave, très loin de ses rôles précédents de clown. À noter qu’il pourrait faire de nouveau un come-back inattendu cette année avec le film Snafu, dans lequel il collabore avec John Cena.

 

Voir aussi

Incassable : qu'est devenu le projet

Incassable : qu'est devenu le projet "Incassable 2" ?

En 2000, juste après « Sixième Sens », M. Night Shyamalan réalise un autre de ses grands classiques avec « Incassable ». Avant que « Split » ne vienne au monde, le réalisateur voulait mettre en scène « Incassable 2 ». Voici ce qu'est devenu le projet.