The Irishman : Scorsese a rejoint Netflix par "désespoir"

The Irishman : Scorsese a rejoint Netflix par "désespoir"

Il aura fallu attendre la fin de l'année 2019 pour que "The Irishman" de Martin Scorsese arrive enfin sur Netflix. On peut regretter de ne pas découvrir sur grand écran un morceau de cinéma aussi imposant. La situation est telle parce qu'aucun studio n'a cru en ce projet !

Netflix sait comment s'y prendre pour se faire une place dans l'industrie cinématographique. La firme américaine profite de la frilosité des studios traditionnels pour attirer dans ses filets des metteurs en scène désireux de monter des projets qui leur tiennent à coeur. Comme ça a été le cas avec Roma d'Alfonso Cuarón, que personne n'a voulu supporter. Netflix, avec son mode de diffusion différent, peut se permettre de prendre plus de risques, sans se soucier d'une quelconque distribution dans les salles. Son fonctionnement par le biais d'abonnés permet de penser que du monde pourra être touché dans tous les cas.

Et même si Netflix se garde bien de dévoiler avec une immense transparence ses chiffres, l'idée est aussi de se forger une légitimité en travaillant avec des grands noms de l'industrie pour, par ricochet, atterrir dans les grandes cérémonies. C'est en ce sens qu'un titre comme The Irishman est très important ! Le nom de Martin Scorsese et son talent sont tels, qu'on voyait mal Netflix louper cette opportunité.

Comment The Irishman a-t-il fini chez Netflix ?

Comment la rencontre a-t-elle eu lieu ? Pour le metteur en scène, ce n'était pas cette solution qu'il envisageait. Mais, comme il vient de le dévoiler dans une interview croisée chez The Hollywood Reporter, son arrivée sur Netflix a été causée par son "désespoir". Personne ne croyait en un projet aussi dense, qui demandait notamment un gros travail au niveau des effets visuels concernant le rajeunissement des acteurs :

Les studios n'étaient tout simplement pas intéressés par The Irishman.

Ensuite j'ai reçu un appel de Rick Yorn qui m'a dit : "Es-tu intéressé par Netflix ?" et la chose principale pour moi était la liberté de création. Le compromis est qu'il s'agit d'un streamer. J'ai demandé "Mais ça sera montré dans les salles ?"

Comme pour beaucoup de réalisateurs, le grand écran est quelque chose d'important. The Irishman a été montré dans un parc limité ou lors d'événements, mais la majorité des spectateurs l'a vu dans son salon. C'était le prix à payer pour avoir le loisir de faire ce qu'il voulait sans qu'on ne lui mette trop la pression. Pour rappel, The Irishman est le film le plus cher de sa carrière et des longs mois ont été nécessaires pour le finaliser. Processus qu'un studio traditionnel n'aurait peut-être pas accepté. Surtout pour un long-métrage qui dure 3h30 - un paramètre qui n'est pas à négliger pour une exploitation dans les salles.

Disponible depuis le 27 novembre dernier sur Netflix, The Irishman est l'un des grands favoris pour les prochains Oscars.

 

Voir aussi

Fast & Furious 10 : Jason Momoa en dit plus sur son rôle de méchant

Fast & Furious 10 : Jason Momoa en dit plus sur son rôle de méchant

Dans "Fast X", Jason Momoa affrontera Vin Diesel et sa "famille". L'acteur a récemment fait savoir que le personnage qu'il incarne devrait contraster avec les autres méchants de la franchise.