Thor Love and Thunder : qui est Gorr, le méchant du film joué par Christian Bale ?

Un antagoniste puissant pour affronter Thor

Thor Love and Thunder : qui est Gorr, le méchant du film joué par Christian Bale ?

Avec "Thor : Love and Thunder", Taika Waititi introduit un nouvel antagoniste dans le Marvel Cinematic Universe (MCU) : Gorr, le Massacreur de Dieux, incarné à l'écran par Christian Bale. Des comics aux films, découvrez tout ce qu'il faut savoir sur le personnage.

Thor : Love and Thunder : Christian Bale en antagoniste

Thor : Love and Thunder de Taika Waititi emmène les aventures du Dieu asgardien vers de nouveaux horizons. Le cinéaste adapte l'arc culte de Jason Aaron dans lequel Jane Foster devient la nouvelle détentrice de Mjolnir. Thor n'est plus digne de son marteau et perd ses pouvoirs divins, qui reviennent à son ancienne petite amie. Cette dernière devient la nouvelle déesse du tonnerre, mais elle est atteinte d'un cancer en phase terminale et chacune de ses transformations en Thor l'affaiblie un peu plus.

Thor : Love and Thunder
Thor : Love and Thunder ©Marvel

Côté casting, le film réunit une distribution impressionnante notamment composée de Chris Hemsworth, de Natalie Portman, de Tessa Thompson et de Christian Bale. Le rôle de ce dernier est inédit dans le Marvel Cinematic Universe (MCU) puisqu'il s'agit de Gorr, un célèbre antagoniste dans les comics.

Qui est Gorr ?

Après sa participation à la trilogie du Dark Knight dans la peau de Batman, Christian Bale est de retour aux comics, mais cette fois chez la concurrence. Il incarne donc le puissant Gorr, le Massacreur de Dieux. Cet antagoniste, assez récent dans l'univers des comics, est un ennemi très puissant, qui va donner du fil à retordre aux personnages de ce nouveau film.

Gorr apparaît pour la première fois en 2015 dans Thor : God of Thunder de Jason Aaron. Ses origines remontent à plus de 3000 ans. Il a grandi sur une planète inhospitalière aux côtés de son peuple, aujourd'hui disparu. Lorsque sa femme et ses enfants décèdent, il voue une haine amère envers ses dieux, qui ne les ont pas protégés. Ses croyances s'effondrent et il met en exergue l'égoïsme des dieux qui ne lèvent pas le petit doigt pour sauver leurs sujets. Après avoir tué les dieux de son peuple, Gorr ne s'arrête pas là et entame une croisade vengeresse ayant pour but d'éradiquer tous les dieux de la création. Rien que ça.

Thor : God of Thunder
Thor : God of Thunder ©Marvel Comics

La campagne de Gorr l'amène sur Terre, où il croise évidemment la route du puissant Thor, qu'il va tenter de supprimer. Les pouvoirs de Gorr proviennent directement d'une arme appelée Necrosword (ou Nécrolame en français), qui lui donne notamment l'immortalité. Les symbiotes de l'univers Marvel, comme Venom, descendent également de cet artefact. Il a également la capacité de créer des êtres, et ramène à la vie des versions vides de sa femme et de ses enfants. Il matérialise également ses propres gardes, dénommés Black Berserkers.

Toujours dans les comics, Gorr tente d'éliminer Thor dans différentes époques du continuum temporel. Incapable de tuer le Thor actuel, il tente sa chance auprès d'un Thor plus jeune. Mais également face à une version vieillie du personnage. Un antagoniste tellement puissant, que Thor est obligé d'utiliser deux Mjolnir pour en venir à bout.

La version de Taika Waititi

Pour le film Thor : Love and Thunder, Taika Waititi a procédé à quelques petits changements. Ne serait-ce que physiquement, le personnage de Gorr a un design assez différent. Sa version dans les comics étant un peu trop proche d'un autre célèbre antagoniste du cinéma. Son passé reste par contre assez proche avec le même objectif : massacrer tous les dieux. Un méchant qui pourrait marquer les esprits à l'instar de Thanos, ou du moins, on l'espère, autant si ce n'est plus qu'Ultron ou encore Héla.

Pour le découvrir, rendez-vous dans les salles le 13 juillet 2022.

 

Voir aussi

Amanda Seyfried regrette profondément les scènes de nu de son début de carrière

Amanda Seyfried regrette profondément les scènes de nu de son début de carrière

Révélée très jeune grâce à des films comme "Lolita malgré moi" et "Alpha Dog" ainsi que la série "Veronica Mars", Amanda Seyfried garde des souvenirs compliqués de son début de carrière.