ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Vendredi 13 a 40 ans : découvrez 5 anecdotes mortelles

Vendredi 13 a 40 ans : découvrez 5 anecdotes mortelles

Le film "Vendredi 13" fête les 40 ans de sa sortie. En effet, c'est en juin 1980 que le long-métrage intronisant le personnage de Jason Voorhees est sorti sur les écrans. De Kevin Bacon à Crystal Lake en passant par la fameuse musique "ki-ki-ki...ma-ma-ma", découvrez des anecdotes sur le film.

Petit rappel sur Vendredi 13

Vendredi 13 de Sean S. Cunningham est le premier volet d'une franchise de 12 films. La sortie (et le succès) deux ans auparavant du premier opus d'une autre franchise mettant en scène un slasher, Halloween, La Nuit des Masques de John Carpenter a clairement inspiré celui-ci. Le scénario a été écrit par Victor Miller sous le doux nom de A Long Night at Camp Blood, qui a été changé en Vendredi 13 par Sean S. Cunningham. Déjà à l'époque, la question des droits d'auteur semblait problématique entre les deux hommes.

Côté synopsis, c'est simple. Vendredi 13 , le jeune Jason Voorhees meurt noyé alors qu'il est en colonie de vacances à Crystal Lake. L'année suivante, les deux moniteurs responsables du camps se font assassiner, à la suite de quoi le camps reste évidemment fermé. Mais en 1979, Camp Crystal Lake s'apprête à rouvrir ses portes. Lors de la préparation du camps pour l'été, les moniteurs commencent à disparaître un par un...

De gauche à droite : Robbi Morgan, Mark Nelson, Jeannine Taylor, Kevin Bacon et Harry Crosby à Crystal Lake dans Vendredi 13

Vendredi 13 lance la carrière de Kevin Bacon et pourtant...

L'acteur Kevin Bacon devrait être reconnaissant envers Vendredi 13 et son rôle de Jack Burrell, pourtant le comédien âgé de 21 ans à l'époque, semble très agacé par un détail. Les fans, même 40 ans après, n'ont jamais oublié la manière dont il meurt dans le film et lui demandent régulièrement de signer des autographes sur la photo de son "cadavre" avec le cou transpercé par une flèche ! Voici ce qu'il avait déclaré à EW :

Je suis toujours horrifié par le fait que, en ce qui concerne les autographes, c'est probablement la photo numéro un qu'on me demande de signer. Moi, avec du sang qui sort de la bouche et une flèche dans le cou. Vous savez, je suis un gars assez sympa. Mais après un certain temps, quand ça arrive tu te dis : dois-je encore signer une autre photo de moi mort ?

En effet, ça doit faire bizarre, d'autant plus que la photo est peu ragoutante, voyez par vous même ci-dessous :

Jack Burrell (Kevin Bacon) sur son lit de mort

Une seule prise

Rappelez-vous de sa mort : il vient de coucher avec une fille et fume un joint sur son lit. En d'autres termes, comme l'avoue Kevin Bacon lui-même, dans un film d'horreur il a signé son arrêt de mort. Bref, il est allongé quand une main vient lui maintenir fortement la tête par derrière sur l'oreiller, alors qu'une flèche traverse le matelas et vient lui transpercer le cou ! Pour la petite histoire, le torse et le cou sont des faux, mais c'est bien le visage de Kevin :

Ils ont construit un faux cou et une poitrine, mais c'était mon visage. J'étais à genoux sous le lit avec ma tête inclinée vers l'arrière avec ces faux cou et poitrine. Je me suis mis sous le lit, ils ont relié le tout et ont appliqué le maquillage. Je veux dire, ce fut un très long moment dans une position difficile.

De plus, une seule prise était possible puisqu'il n'y avait qu'un seul faux cou. Et comme il fallait s'y attendre, ça a été très compliqué car le tuyau de la pompe à sang a cassé et que le technicien a fini par souffler dedans pour faire gicler le sang, ce qui rend la scène quelque peu dérangeante avec des jets de sang bizarres, mais ça reste tout de même efficace ! Merci au maître des effets spéciaux Tom Savini.

Jason Voorhees ne devait pas se prénommer Jason

Comme on le sait tous, le personnage de Jason Voorhees n'est pas la star du premier volet. Il n'est qu'un élément du scénario, une simple victime, et finalement la première d'une longue série. Mais saviez-vous que Jason devait se prénommer autrement ? Ça aurait dû être Josh Voorhees. Mais pour le scénariste, Josh était trop sympa comme prénom. Il a donc opté pour Jason, plus sombre et plus inquiétant. Enfin tout cela est subjectif... Aujourd'hui le nom de Jason Voorhees fait frémir instantanément.

Le secret de la bande son "ki-ki-ki...ma-ma-ma"

La musique de Vendredi 13, composée par Harry Manfredini apparaît chaque fois que le tueur arrive. Elle est la représentation du tueur. Contre toute attente, les onomatopées "ki-ki-ki...ma-ma-ma" ne sont pas dépourvues de sens. En effet, elles ont comme signification KILL et MOM donc "Kill her mom". Or comme chacun le sait, le tueur de Vendredi 13 est en fait une tueuse qui ne se révèle qu'à la toute fin du film. La chanson est donc un énorme spoiler pour qui prête l'oreille ! Toujours est-il que cette musique est comme un murmure de Jason à l'oreille de Pamela Voorhees qui lui ordonne de tuer pour le venger.

"Kill her mom!" Betsy Palmer dans le rôle de Pamela Voorhees

Crystal Lake existe vraiment

Crystal Lake est une vraie colonie de vacances mais son nom est en réalité : Camp No-Be-Bo-Sco. Elle se situe à Hardwick dans le New Jersey au milieu des montagnes Kittatinny. Si le cœur vous en dit, il existe un Crystal Lake Tour qui vous emmènera à pieds dans les principaux lieux de tournage du camps, rendus célèbres par Vendredi 13 (environ d'1.5 kilomètre de long). Vous pourrez aussi vous procurer des goodies du plus bel effet, notre préféré étant l'eau minérale Angry Mother (Mère en colère), en référence à Pamela Voorhees vous l'aurez compris.

Sally Field a auditionné pour un rôle dans Vendredi 13

Sally Field (Forrest Gump, Lincoln), 33 ans lors de la sortie de Vendredi 13, avait passé une audition pour le rôle d'Alice Hardy, l'unique survivante du film (mais aussi la première victime de Jason dans le Chapitre 2). Mais le rôle a finalement été attribué à Adrienne King qu'on n'a pas beaucoup vue depuis malheureusement. Sally Field quant à elle, a obtenu par la suite un prix d'interprétation féminine à Cannes en 1979, puis deux Oscars de la meilleure actrice en 1980 (Norma Rae) et 1985 (Les Saisons du cœur), ainsi que deux Emmy awards pour Urgences et Brothers and Sisters. Une très jolie carrière loin de Pamela et Jason Voorhees !

Voilà pour les anecdotes concernant ce film d’horreur cultissime. Reverra-ton un jour Jason Voorhees à l'écran ? Telle est la question. Encore faudrait-il que les détenteurs des droits se mettent d'accord. Vendredi 13, donc toute la mythologie de Jason Voorhees appartient à Victor Miller. Par contre ce n'est pas le cas du personnage de Jason adulte, ce qui rend l'affaire très délicate ! Il fût un temps où LeBron James était intéressé pour produire un reboot et Jason Blum, de son côté, semble toujours aussi séduit par l'idée...

En attendant, vous pouvez toujours vous (re)mettre au jeu vidéo multijoueur Friday the 13th, un survival horror qui a fait un carton autour du monde jusqu'en 2019. Malheureusement, aujourd'hui il n'y a plus aucune mise à jour pour des raisons de droits d'auteur encore une fois ! Le jeu se déroule à Crystal Lake évidemment et vous permet de vous glisser dans la peau de Jason (ou d'un moniteur de colo), sur les notes de musique de Harry Manfredini ! Avis aux nostalgiques...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

La Belle et la Bête sur Disney+ : pourquoi ce live action est-il étroitement lié à La La Land ?

La Belle et la Bête sur Disney+ : pourquoi ce live action est-il étroitement lié à La La Land ?

Le live action "La Belle et la Bête" sorti en 2017 avec Emma Watson dans le rôle principal est disponible sur Disney+. Saviez-vous que le destin du film était étroitement lié à "La La Land" de Damien Chazelle sorti la même année ? On vous explique pourquoi.