ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix, est mort

Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix, est mort

Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix et Obélix, est mort à l'âge de 92 ans. D'après la famille du créateur des célèbres gaulois, son décès n'est pas lié à l'épidémie de coronavirus qui touche la France.

C'est un monument de la bande dessinée française qui s’éteint. Créateur de Astérix et Obélix avec René Goscinny, il a toujours fermement défendu ses œuvres, et ce jusqu'à son dernier souffle. La famille du dessinateur a annoncé le décès d'Albert Uderzo le mardi 24 mars à son domicile de Neuilly, à l'âge de 92 ans :

Albert Uderzo est mort dans son sommeil à son domicile de Neuilly d'une crise cardiaque sans lien avec le coronavirus. Il était très fatigué depuis plusieurs semaines.

Albert Uderzo est le créateur d'Obélix, son petit chouchou du duo culte de gaulois. Il l'imagine en 1959, quand la série Astérix est lancée dans les pages du magazine Pilote. Depuis soixante ans, et 38 tomes, la saga Astérix est devenue définitivement culte dans le paysage de la bande dessinée française.

Né d'une famille italienne à Fismes en 1927, il est naturalisé français en 1944. Une nouvelle nationalité qu'il aimait porter fièrement. Uderzo retirera même le o à la fin de son prénom Alberto « afin de faire plus français » selon ses propres propos. En 1950 c'est la rencontre avec René Goscinny, qui débarque des États-Unis. Le courant est immédiatement passé entre eux, comme le relate Albert Uderzo dans ses mémoires :

Après être tombés d’accord sur l’urgence qu’il y a à apporter du sang neuf à la bande dessinée, nous décidons de travailler en collaboration, lui pour le scénario, discipline où il se sent plus à l’aise, et moi pour le dessin, qui me convient mieux. J’ai 24 ans, lui 25, et nous voulons refaire le monde avec toute l’inconscience et toute l’audace de notre jeunesse.

Le départ d'une légende

Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix, est mort

Leur première collaboration fut une rubrique consacrée au savoir-vivre en 1951, publiée dans l'hebdomadaire féminin Les Bonnes Soirées. Un peu plus tard, le duo tente de mettre en place l'histoire d'un jeune peau-rouge du nom d'Oumpah-Pah, refusée par l'éditeur Dupuis. En 1959 c'est le début de la gloire avec Astérix et Obélix.

En 1977, Albert Uderzo décide de continuer les aventures d'Astérix malgré le décès de René Goscinny. Une décision largement critiquée. Le dessinateur souffrit en silence mais continua néanmoins de perpétuer l'héritage de sa création, espérant un jour avoir autant de renommée que Hergé. En 2017, un article presse évoquant le succès mondial de Tintin l'avait exaspéré : « Il n'y en a que pour Tintin ! Astérix est pourtant une réussite extraordinaire, mais personne n'en parle, on s'en fout ! ».

Malgré le mécontentement de Uderzo, Astérix est une série largement culte, avec des ventes atteignant plus de 370 millions d'exemplaires vendus dans le monde et traduits dans 111 langues. Le dernier épisode, intitulé La Fille de Vercingétorix, est paru le 24 octobre dernier, sous la direction de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. Si vous voulez en savoir plus sur l'univers d'Astérix et Obélix, notamment au cinéma, on vous suggère notre Gros Plan. 

Enfin, pour rendre hommage à Albert Uderzo, M6 propose une soirée spéciale Astérix. À partir de 21h05 la chaîne diffusera Astérix et le domaine des Dieux, suivi de Astérix et les Vikings, pour se conclure sur un documentaire intitulé Uderzo, les ingrédients de la potion magique. Une soirée spéciale hommage à Albert Uderzo à ne pas rater.