Emilia Clarke se confie sur ses ruptures d'anévrisme : "Game of Thrones m'a beaucoup aidée"

Un témoignage émouvant

Emilia Clarke se confie sur ses ruptures d'anévrisme : "Game of Thrones m'a beaucoup aidée"

Emilia Clarke révélait en 2019 avoir fait deux ruptures d'anévrisme en 2011 et 2013. Elle revient à nouveau sur ce qu'elle a vécu, exprime la douleur qu'elle a ressenti et sa chance que les conséquences n'aient pas été plus graves.

Emilia Clarke, à jamais Daenerys

En quelques années, Emilia Clarke a enchaîné les rôles au cinéma dans des genres variés. Elle fut Sarah Connor dans Terminator Genisys (2015), au centre de films romantiques avec Avant toi (2016) et Last Christmas (2019), ou encore dans le spin-off de Star Wars : Solo (2018). Mais c'est bien grâce au petit écran que la comédienne est parvenue à se faire une place dans l'industrie. On se souviendra toujours d'elle en tant que Daenerys Targaryen dans Game of Thrones (2011-2019). Un personnage particulièrement important dans la série et l'un des plus reconnus. Cela, évidemment en partie grâce à la performance d'Emilia Clarke.

Daenerys Targaryen (Emilia Clarke) - Game of Thrones
Daenerys Targaryen (Emilia Clarke) - Game of Thrones ©HBO

Si l'engouement n'était pas encore aussi important que pour la saison finale, les premiers épisodes de Game of Thrones ont tout de même attiré suffisamment le public. Pour Emilia Clarke, l'aventure aurait cependant pu s'arrêter aussitôt. En 2019, l'actrice révélait avoir souffert de deux ruptures d'anévrisme. Une première en 2011, quelques temps après le tournage de la première saison. Et une deuxième en 2013, après le tournage de la saison 3.

L'actrice évoque à nouveau ses deux anévrismes

Emilia Clarke s'est à nouveau confiée à ce sujet lors d'une interview accordée à l'émission Sunday Morning de la BBC. S'estimant extrêmement chanceuse de pouvoir vivre normalement, elle offre un témoignage émouvant :

C'est incroyable que je puisse parler, parfois de façon articulée, et de vivre ma vie de façon tout à fait normale, sans difficultés. Je fais partie de la très, très, très petite minorité de personnes qui ont pu survivre à cela.

Elle poursuit, tout en gardant le sourire et en éclatant même de rire, en précisant qu'il lui manque aujourd'hui une partie importante de son cerveau. En raison de ces anévrismes, son cerveau n'a pas été entièrement irrigué. Et il suffit qu'une partie ne reçoive pas de sang pendant une seconde pour qu'elle disparaisse.

Le sang trouve un autre chemin pour se déplacer, mais l’autre partie disparaît.

Les répliques de Game of Thrones ont aidé

On comprend qu'Emilia Clarke s'estime chanceuse quand on la voit aujourd'hui. Tout de même, il lui aura fallu subir plusieurs opérations après ces deux ruptures d'anévrisme. Ce fut une vraie bataille durant laquelle elle dut lutter pour ne pas abandonner et perdre espoir. Sa crainte principale étant de ne plus avoir les capacités nécessaires pour continuer à travailler en tant qu'actrice. Elle a également souligné "la douleur atroce" qu'elle a vécu durant cette période où elle vomissait régulièrement et tentait de reprendre conscience.

Dès lors, c'est son travail sur Game of Thrones qui aura été d'une grande aide. Elle pouvait ainsi se concentrer uniquement sur ses dialogues à apprendre, et se les répéter dans sa tête pour ne pas penser à autre chose et rester active.

C'était utile d'avoir 'Game of Thrones' pour m'aider et me donner un but.

Suite à cette terrible expérience, Emilia Clarke a créé l'association caritative SameYou pour aider à la réhabilitation des malades souffrant de lésions cérébrales.

 

Voir aussi

The Flash : vers une annulation du film avec Ezra Miller ?

The Flash : vers une annulation du film avec Ezra Miller ?

Depuis sa fusion avec Discovery, la Warner fait le ménage dans son organigramme ainsi que dans son planning de sortie de films. Dans ce capharnaüm, "Batgirl" en a tristement fait les frais en étant annulé à la surprise générale. "The Flash" pourrait-il connaître le même sort ?