Black Widow : la réalisatrice du film Marvel nous parle des coulisses

Rencontre avec Cate Shortland

Black Widow : la réalisatrice du film Marvel nous parle des coulisses

À l'occasion de la sortie en salles de "Black Widow", nous avons rencontré la réalisatrice Cate Shortland. Elle a évoqué à notre micro les coulisses du long-métrage, ses inspirations, ainsi que les adieux à Scarlett Johansson.

Black Widow : premier film de la phase 4 du MCU

Après des mois d'attente, Black Widow est enfin dans les salles françaises. Le premier film de la phase 4 du MCU signe le grand retour du personnage de Scarlett Johansson. Comme vous le savez très certainement, ce dernier a disparu à l'issue d'Avengers : Endgame. Son long-métrage solo se déroule donc dans le passé, après les événements de Captain America : Civil War. Natasha Romanoff doit sortir de sa retraite pour combattre une redoutable conspiration.

Black Widow
Black Widow © Marvel Studios

Le film mis en scène par Cate Shortland sert à la fois d'hommage à la Veuve Noire avec des adieux émouvants (voir notre critique) et également à l'introduction de nouvelles têtes dans le MCU. Parmi elles, Yelena Belova, le personnage incarné par Florence Pugh.

Cate Shortland nous parle des coulisses de Black Widow

Cate Shortland
Cate Shortland

La scène d'introduction  de Black Widow est très différente de tout ce qu'on a vu avant dans le MCU. Comment l'avez-vous conçue ?

Je voulais qu'elle soit quasi documentaire et capturer cette ambiance de fin d'été, de liberté, de nature. Quand j'étais enfant, je jouais dans le jardin derrière ma maison, et j'ai encore ces images très présentes dans mon esprit. Je voulais que l'on comprenne que ces souvenirs d'enfance allaient la suivre toute sa vie. C'était aussi important d'ancrer cette introduction à l'écart du MCU.  On voulait surprendre les gens, leur offrir quelque chose de totalement différent de ce à quoi ils s'attendaient.

Elle est aussi assez violente...

Oui, car il fallait que nous soyons fidèles à l'enfance de Natasha abordée dans les comics. Et que l'on comprenne qu'elle avait été abusée, et transformée.

Comment s'est passé le tournage avec Scarlett Johansson qui jouait ce personnage pour la dernière fois ?

C'était très émouvant. Et ce qui m'a le plus touchée c'était la relation entre Scarlett et Heidi Moneymaker, qui est sa doublure cascades depuis Iron Man 2. C'était très touchant de les observer toutes les deux travailler ensemble pour la dernière fois dans le rôle de Black Widow. On se moque d'ailleurs d'une de ses cascades dans le film.

Les scènes d'action sont très impressionnantes. Comment les avez-vous conçues ?

J'ai été très inspirée par No Country for Old Men. Il y a une scène dans un hôtel, dans laquelle Josh Brolin est pourchassé. Ça m'a beaucoup inspirée pour la séquence de la rencontre entre Natasha et Yelena. Je voulais également que l'on ressente la vulnérabilité de ces femmes, que l'on ressente les coups qu'elles prennent. Que ça soit le plus réaliste possible. J'ai pensé à ces femmes ordinaires qui se font attaquer sans raison dans la rue.

 

 

Voir aussi

La Proie d'une ombre : c'est quoi ce film d'horreur attendu pour la rentrée ?

La Proie d'une ombre : c'est quoi ce film d'horreur attendu pour la rentrée ?

Découvrez toutes les informations sur le film d'horreur "La Proie d'une ombre" attendu le 15 septembre prochain dans les salles françaises. Le film est réalisé par David Bruckner ("The Signal", "Le Rituel") et est porté par l'actrice Rebecca Hall.