Emilia Jones : "CODA est très différent de La Famille Bélier"

Le film arrive sur Apple TV+ le 13 août !

Après avoir fait le buzz au dernier Festival de Sundance, le film "CODA" arrive enfin sur nos écrans le 13 août 2021 sur Apple TV+. Il s'agit du remake américain du film français aux 7 millions d'entrées "La Famille Bélier". Nous avons rencontré Emilia Jones, l'interprète du rôle principal (Ruby) pour évoquer cette expérience qui restera gravée dans sa mémoire.

CODA avec Emilia Jones: c'est quoi ?

Après avoir raflé tous les prix au dernier festival de Sundance, le film CODA réalisé par Sian Heder (Tallulah) arrive enfin sur nos écrans, sur Apple TV+, le 13 août.

CODA
CODA © Apple TV+

Le pitch :

Ruby (Emilia Jones), âgée de 17 ans, est la seule membre de sa famille à ne pas être atteinte de surdité, d’où l’acronyme anglais du titre (« child of deaf adults »). Sa vie se résume à servir d’interprète pour ses parents (Marlee Matlin et Troy Kotsur) et à travailler chaque matin, avant de se rendre en classe, sur le bateau de pêche familial avec son père et son frère aîné (Daniel Durant). Mais lorsque Ruby se joint à la chorale de son école, elle se découvre un don pour le chant et ressent vite une attirance pour Miles (Ferdia Walsh-Peelo), son partenaire de duo. Et quand son chef de chœur (Eugenio Derbez), un mentor ferme mais enthousiaste, l’invite à postuler à une école de musique prestigieuse, elle se retrouve déchirée entre ses obligations familiales et la poursuite de ses rêves. 

Si ces lignes vous rappellent quelque chose, c'est normal. CODA est le remake américain du film français à succès La Famille Bélier sorti en 2014. À quelques détails près. Dans CODA, qui se déroule à Gloucester dans le Massachusetts, les parents de Ruby ne sont pas agriculteurs, mais pêcheurs. Pour les interpréter, contrairement à Karin Viard et François Damiens, les producteurs ont fait appel à de vrais acteurs sourds (Marlee Matlin et Troy Kotsur), ce qui confère à l'ensemble une authenticité touchante. Le frère de Ruby est également campé par un acteur sourd : Daniel Durant.

Rencontre avec Emilia Jones (Ruby)

Emilia Jones (Ruby) - CODA
Emilia Jones (Ruby) - CODA © Apple TV+

Si pour La Famille Bélier, les producteurs avaient fait appel à une chanteuse (Louane) pour interpréter le rôle principal, Emilia Jones (Ghostland, Locke & Key) nous a confié n'avoir jamais pris de cours de chant avant le tournage de CODA. Une surprise, tant ses talents de chanteuse sautent aux yeux.

Je n'avais jamais pris de cours de chant. Quand je chantais j'espérais juste que ça soit bien. Je savais que Ruby devait être la meilleure pour être choisie, donc une voix dans ma tête me disait qu'il fallait que je sois assez bonne pour être choisie. Je n'avais jamais chanté en live comme ça. Ruby est dans cette situation aussi. Elle est stressée quand elle chante, n'est pas sûre d'être douée, et elle doit se mettre au défi. S'évader et chanter, elle adore ça. Et moi aussi.

Pour le film, Emilia Jones a aussi dû apprendre la langue des signes. Une expérience enrichissante qu'elle n'est pas près d'oublier :

C'était la plus belle expérience de ma vie (...) la langue des signes est tellement physique qu'elle m'a permis de m'évader et d'incarner ce que je voulais vraiment faire passer. On ne peut pas se cacher derrière des mots. Donc c'était très différent. C'était un vrai défi. En général, quand je joue, j'estime que ce n'est pas nécessaire d'en faire des tonnes pour transmettre le message. Je pense qu'internaliser  les émotions a parfois plus d'impact que de tout dévoiler. C'est comme ça que je travaille. Et pour CODA c'était tout l'inverse. Il m'a fallu incarner le texte, faire passer le message avec mon corps (...) ça m'a permis de me connecter davantage au texte, et de transmettre plus d'émotions.

Concernant le remake de La Famille Bélier, Emilia Jones avoue avoir regardé l'original juste après avoir été choisie pour le rôle de Ruby mais estime que les deux films sont assez différents :

Je l'ai regardé juste après avoir décroché le rôle, et j'ai trouvé ça formidable. Je trouve que les deux films sont une déclaration d'amour à la famille. Ils nous font rire et pleurer à la fois. Même si c'est une histoire similaire, je les trouve différents. C'est ce qui m'a plu aussi. Que ce remake ait sa propre identité.

Voir aussi

Linh-Dan Pham (Blue Bayou) :

Linh-Dan Pham (Blue Bayou) : "C'est un peu ma vie aussi"

Dans les salles le 15 septembre après un passage à Deauville où il remporta le Prix du public, "Blue Bayou" met en scène un homme qui risque d'être expulsé du pays où il a toujours vécu. Nous avons rencontré Linh-Dan Pham qui nous parle de ce film émouvant. Vidéo en une d'article.