MENU
Accueil > News > People > Que deviennent-ils ? > Que devient Jane Kaczmarek (Malcolm) ?

Que devient Jane Kaczmarek (Malcolm) ?

À aujourd’hui 63 ans, l’actrice américaine est principalement connue pour avoir incarné Loïs, la mère de Malcolm, six années durant. Jane Kaczmarek est toutefois parvenue à se détacher de la cultissime série pour faire elle-même son bout de chemin, loin de sa famille de déjantés.

Après l’enquête menée sur Frankie Muniz aka Malcolm, c’est au tour de l’actrice polonaise d’être passée au crible. Jane Kaczmarek a fait ses débuts dans le monde de l’acting en jouant dans le téléfilm For Lovers Only (1982).Après plus d’une quarantaine de téléfilms et de seconds rôles au cinéma dans les années 1980-1990 (dont plusieurs épisodes dans The Paper Chase, Captiaine Furillo, Hometown, Equal Justice, Cybill ou encore Felicity), l’actrice décroche enfin le rôle de sa vie dans la série Malcolm. Celui de la démesurée Loïs, véritable main de fer dans un gant de velours. Son interprétation lui vaut d’être nommée au Emmy Awards de la meilleure actrice dans une série comique à six reprises, soit de 2000 à 2006, durée totale de la célèbre série. La comédienne a également eu le privilège d’être nommée au Golden Globe dans la même catégorie trois années de suite. Une reconnaissance bien méritée pour un investissement à 100%.

La révolution Malcolm

Malcolm, c’est 151 épisodes de 23 minutes. Créée par Linwood Boomer, la série a été diffusée entre janvier 2000 et mai 2006 sur le réseau Fox. Côté hexagone, toute une génération a suivi avec ferveur les quatre cents coups des quatre frères de 2001 à 2007 sur M6. Le célèbre sitcom fut bien entendu rediffusé, pour le plus grand bonheur des générations futures.

Pour ceux qui auraient échappé au phénomène, la série nous entraînait dans le quotidien de la famille de Malcolm, jeune garçon âgé de onze ans lorsque nous avons fait sa connaissance. Et quelle rencontre ! Frankie Muniz s’adressait directement à nous face caméra, une première à la télévision qui nous offrait le sentiment d’être de grands privilégiés. Bon en fait il s’adressait au monde entier mais cette particularité avait au moins l’avantage de créer une sorte de cocon intimiste.

Famille banale mais néanmoins spéciale

Doté d’un quotient intellectuel de 165, Malcolm évolue au sein d’un foyer banal, ni totalement à l’ouest ni au septième ciel du bonheur familial. Tous sont soudés sans l’être, se bagarrant continuellement et parvenant difficilement à communiquer. Tout à chacun s’est reconnu dans les situations vécues par un tel ou une telle, ce qui rend la série accessible à tous. Dans la famille Malcolm, nous avons tout d’abord notre sujet du jour, la mère hystérique et autoritaire. En second plan car quelque peu soumis et effacé nous retrouvons le paternel Hal, campé par Bryan Cranston qu’on ne présente plus.

Immature au possible et bien incapable de prendre des décisions, Hal laisse Loïs gérer la maison et l’éducation des enfants. Il a en quelque sorte baissé les bras et il y a de quoi, face aux trois autres frères de Malcolm qui leur en font voir de toutes les couleurs. Nous avons nommé du plus âgé au plus jeune, Francis (Christopher Masterson), Reese (Justin Berfield) et Dewey (Erik Per Sullivan). Un cinquième fils prénommé Jamie s’ajouta à la fratrie à compter de la quatrième saison. Pour l’anecdote, Jane Kaczmarek a en 2002 accouché de sa fille Mary Louisa. Cette troisième grossesse dans la vraie vie a ainsi permis de faire apparaître Jamie à la scène, ce de façon plus vraie que nature puisque Loïs avait réellement le ventre rond.

Le duo réuni à l’occasion d’un épisode de Breaking Bad.

L’après Malcolm

Kaczmarek a donc joué la mère pète-sec pendant six ans, d’une fermeté quasi infaillible face à ses enfants. Rarement douce, souvent hystérique, parfois dominatrice, l’actrice prônait l’honnêteté dans sa famille. Un principe universel qui en dépit de son côté excessif, ne pouvez que nous pousser à apprécier Loïs. Seule femme au milieu d’un troupeau d’hommes, il fallait bien que notre mère courage s’en sorte. En 2013, Kaczmarek s’est de nouveau glissée dans la peau de Loïs le temps d’une fin alternative à la série Breaking Bad, aux côtés de Bryan Cranston.

Entre 2001 et 2010, la comédienne prête sa voix au juge Constance Harm dans sept épisodes des Simpson. Au-delà des simples vocalises, Jane Kaczmarek enfile pour de bon la robe durant les deux saisons de la série Raising the Bar : Justice à Manhattan (2008-2009), soit dans 25 épisodes. Parallèlement à cela, l’actrice a, depuis l’arrêt de la série, joué dans de nombreuses séries télévisées telles que Help Me Help You (2006 – 2007), New York, unité spéciale (2013), Us and Them (2013 – 2014), Playing House (2014 – 2017), Big Time in Hollywood, Fl (2015) ou encore The Big Band Theory (2016). En 2017, elle fait partie du casting de CHIPS, adapté de la série du même nom, qui traite du quotidien de deux motards officiers de la California Highway Patrol à Los Angeles. L’an passé, elle apparaît dans le drame 6 Balloons de Marja-Lewis Ryan avec Dave Franco et Abbi Jacobson.

Jane Kaczmarek dans Raising the bar.

Séquence potins

De 1992 à 2009, Jane Kaczmarek a été mariée à l’acteur Bradley Whitford. Le couple a eu trois enfants : Frances Genevieve (22 ans), George Edward (20 ans) et Mary Louisa (17 ans). En avril 2004, l’actrice a subi un remplacement de hanche en raison d’une arthrite chronique. Elle a d’ailleurs utilisé une radio de sa nouvelle hanche dans le cadre des Emmys avec l’intitulé « la seule nomination aux Emmy avec une hanche artificielle ». En 2006, Loïs et Dewey (Erik Per Sullivan) ont postfacé le livre d’enfants Together, traitant de l’importance du bétail aux personnes pauvres dans le monde.

Alors, heureux d’avoir eu des nouvelles de la maman la plus impitoyable de l’univers télévisuel ? Impitoyable mais aimante et protectrice, soulignons-le. Dans quels rôles aimeriez-vous découvrir Jane Kaczmarek ? En femme fatale sensuelle à souhait, en héroïne de guerre sensible ou encore en mère aimante et soumise ? La comédienne ne mériterait-elle pas d’avoir elle aussi une belle carrière au cinéma, comme son compagnon à l’écran, Bryan Cranston ? A vos commentaires !

L’actrice en 2018, toujours aussi pétillante.
Voir aussi
Que devient Sarah Wayne Callies (Prison Break) ?

Nous connaissons tous son visage pour l’avoir déjà vue jouer dans "Prison Break" ou "The Walking Dead". Aujourd’hui âgée de 42 ans, l’actrice américaine Sarah Wayne Callies n’a pas cessé de tourner, tant au cinéma qu’à la télévision.

1 commentaire
  1. Vous avait oublié de mentionner son passage dans la serie the middle. Elle joue Mme Armwood (prof dentiste) dans la saison 4 .

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis