ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Que devient Jim Carrey ?

Que devient Jim Carrey ?

Jim Carrey ou la face cachée du comique inégalé. Retour sur une carrière riche en pépites et des projets à ne pas manquer !

Aujourd'hui âgé de 56 ans, l'acteur canadien aux mimiques inimitables a, tout au long de sa carrière, eu le don de nous faire autant rire que pleurer ! Entre fous rires incontrôlés et larme à l’œil tant l'absurde peut parfois émouvoir, Jim Carrey s'est fait connaître en 1994 grâce à Ace Ventura, détective pour chiens et chats, The Mask (Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie) ou encore Dumb and Dumber. L'année suivante, il remet le couvert avec Batman Forever et Ace Ventura en Afrique. Vint ensuite Menteur, menteur (1997) mais également The Truman Show (1998) et Man on the Moon (1999), pour lesquels il a obtenu deux Golden Globes. Entre gestuelle hilarante et grimaces impayables, l'acteur a su créer sa marque de fabrique.

Préparez-vous d'ailleurs à le retrouver en 2019 dans l'adaptation du célèbre jeu vidéo Sonic the Hedgehog de Jeff Fowler. Le comédien fait également son grand retour cette année dans l'univers de la série avec Kidding de Michel Gondry ! Nous y revenons après.

Des débuts difficiles

Dès l'âge de sept ans, Jim Carrey s'entraîne à faire des grimaces devant un miroir ! Très vite son père décèle chez lui un grand talent et décide de l'aider à organiser des spectacles dans différents cabarets à Toronto. Le succès n'est pas au rendez-vous et Carrey arrête l'école à seize ans pour rejoindre son père dans une usine de pneus... Ce n'est pas tout de suite qu'il démarrera sur des chapeaux de roues mais il commencera en tous cas à emprunter sa voie ! Carrey s'essaye en effet au stand-up et se produit où l'on veut bien l'accueillir. Un critique du Toronto Star le qualifie alors de « véritable star qui prend vie » !

Âgé de dix-neuf ans, l'acteur en herbe quitte le Canada pour rejoindre Los Angeles avec seulement 1 000 dollars en poche. Il obtient alors son premier rôle marquant cette même année au cinéma ! C'est dans la comédie Copper Mountain (1983) qu'il exploite déjà son incomparable plasticité. Il apparaît ensuite dans Peggy Sue s'est mariée (1986) de Francis Ford Coppola, aux côtés du jeune Nicolas Cage. Sa carrière est enfin lancée...

Les années 90 à la sauce comique

Après Ace Ventura, The Mask, Dumb and Dumber et Batman Forever, il enchaîne en 1996 avec un projet plus risqué appelé Disjoncté, une comédie satirique réalisée par Ben Stiller. Carrey y joue un personnage plus ambigu que dans ses films précédents. Menteur, menteur lui offre la même année une seconde nomination au Golden Globe et confirme le style qu'il adoptera dans tous ses films comiques.

Carrey décida toutefois d'insuffler à ses films futurs une autre facette de son talent d'acteur, via des rôles plus dramatiques. Après l'énorme succès de The Truman Show et Man on the Moon, il retourne à la comédie pure et dure en 2000 avec Fous d'Irène. Charlie le gentil policier voit en effet son alter ego dérangé Hank faire surface contre son gré ! Cette histoire de schizophrénie où les deux personnalités tombent amoureuses de Renée Zellweger fut une nouvelle fois un succès. La même année, il joue le rôle-titre du film Le Grinch. Énième succès commercial qui lui permet de décrocher une nouvelle nomination au Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie.

Un acteur insatiable

Carrey incarne ensuite un journaliste doté des pouvoirs divins (Dieu étant campé par Morgan Freeman) dans Bruce tout-puissant (2003) avant de revenir au registre dramatique face à Kate Winslet dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004). Nouvelles acclamations, nominations et récompenses ! La même année, il tient le rôle principal dans Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. Une performance burlesque acclamée par la critique, cela va de soi ! Le comédien conclut la décennie en s'aventurant du côté du cinéma d'animation et du thriller psychologique, tout en restant fidèle aux comédies, bien entendu.

En 2005, il campe un père de famille remercié par son méchant patron qui se retrouve prêt à tout pour conserver son niveau de vie dans la comédie d'action Braqueurs amateurs. Le film reçoit des critiques mitigées mais maintient le cap au box-office. Deux ans plus tard, il joue dans le thriller psychologique Le Nombre 23. Le film est très mal reçu par la critique, au point de valoir au comédien une nomination au Razzie Award du pire acteur !

Des hauts et des bas

La même année, son travail de doublage sur le film d'animation Horton reçoit un large succès critique et commercial. En 2009, l'acteur renoue avec la comédie avec Yes Man, qui fonctionne très bien au box-office, avant de jouer dans la comédie dramatique I Love You Philipp Morris. Son interprétation est remarquée par la critique, et lui vaut de nouveau quelques nominations. L'acteur se fera plus discret durant cette décennie, préférant surtout des films destinés à une audience plus familiale, dans la lignée du Grinch. Il est d'abord la tête d'affiche de Le Drôle de Noël de Scrooge, adaptation du célèbre roman homonyme de Charles Dickens.

En 2010, il poursuit avec Monsieur Popper et ses pingouins, qui connaît aussi un joli succès en salles, mais peine cette fois à convaincre la critique. La série noire s'enchaîne en 2013 avec l'échec commercial de L'incroyable Burt Wonderstone, suivi de Kick-Ass 2 dont il se désolidarise en raison de la violence du film qu'il préfère désavouer. L'année suivante, il signe un retour inattendu avec Dumb and Dumber 2. Les critiques sont mauvaises mais le film connaît un large succès commercial.

Quoi d'autres à se mettre sous la dent ?

En 2017, Carrey (Hermit) était à l'affiche de The Bad Batch d'Ana Lily Amirpour, aux côtés de Keanu Reeves (The Dream) et Jason Momoa (Miami Man). Le film d'horreur décalé aux accents romantiques conte l'histoire d'une jeune femme (Suki Waterhouse) bannie au milieu d'un désert texan peuplé d'indésirables. Cette dernière tente de trouver sa place parmi les drogués et les cannibales...

Côté série, l'acteur tiendra le rôle principal dans Kidding, réalisée par Michel Gondry (pour lequel il a déjà travaillé sur Pecan Pie en 2003 et Eternal Sunshine of the Spotless Mind en 2004). La diffusion aux États-Unis est prévue pour le 9 septembre 2018 sur Showtime. En France, les épisodes seront disponibles le lendemain de la diffusion américaine sur la plateforme de vidéo à la demande myCanal. Jeff Pickles, conteur pour enfants à la télévision depuis plusieurs générations et symbole même de bonté, se retrouve un jour confronté à l'implosion de sa famille. Ne pouvant s'appuyer sur ses habituelles contes de fée, fables et marionnettes pour sortir de cette crise, il se retrouve alors confronté à la cruauté du monde et au déclin de sa santé mentale.

Vous pourrez également retrouver Jim Carrey le 11 décembre 2019 dans Sonic the Hedgehog (Sonic le hérisson). Adapté du célèbre jeu vidéo de chez SEGA, le film nous offrira un mélange d'images de synthèse et de prises de vue réelles !

Place aux potins !

Jim Carrey a été marié à Melissa Womer avec qui il a eu une fille, Jane Erin Carrey (née en 1987). Divorcés en 1995, il se remarie avec l'actrice Lauren Holly (rencontrée sur le tournage de Dumb and Dumber), de laquelle il se séparera en 1997. Pendant le tournage de Fous d'Irène (2000), il entretient une relation avec Renée Zellweger. Après deux autres relations notoires, il se met en couple avec Cathriona White, qui se suicide le 28 septembre 2015 en ingurgitant un cocktail médicamenteux. La jeune maquilleuse irlandaise laissa à son compagnon une sinistre lettre d’adieu « J’ai passé trois jours incrédule, tu n’es pas là. Je peux continuer avec un cœur brisé et tenter de recoller les morceaux. Je pourrais. Je n’ai simplement pas la volonté cette fois ».

Au-delà de la culpabilité ressentie, Carrey s'est alors vu accablé par la famille de la défunte. L'acteur a en effet été accusé d'avoir poussé la jeune femme à se suicider. En lui ayant fourni les médicaments d'une part, en lui ayant transmis plusieurs maladies sexuellement transmissibles d'autres part... Des notes rédigées par l’ancienne psychologue de Cathriona ont par la suite fait surface. Ces révélations ont alimenté les attaques de la famille, dévoilant le mal-être de la jeune femme. « Ces notes prouvent ce que nous avons dit et montrent quel genre de personne Carrey est vraiment », a déclaré Michael Avennati, l’avocat de la mère de Cathriona.

L’acteur avait contre-attaqué en déposant plainte à l’encontre de ces poursuivants, expliquant qu’ils ne cherchaient qu’à lui extorquer de l’argent en exploitant la mort de Cathriona White. Jim Carrey avait en effet indiqué dans un communiqué que l’attaque de son ex-belle-mère et de l’ancien mari de sa compagne était une honte : « Il serait facile pour moi d’aller dans le bureau d’un avocat et de faire en sorte que tout soit terminé, mais il y a des moments dans la vie où tu dois te tenir droit et défendre ton honneur contre les démons de ce monde ».

Les poursuites à l'encontre du comédien pour « homicide par imprudence » ont finalement été abandonnées, pour le plus grand soulagement de ses fans inconditionnels !

Et vous, quel est votre film favori de Jim Carrey et pourquoi ? A vos commentaires !