Andor : ce qu'il faut savoir sur la scène post-générique de la série Star Wars

Andor : ce qu'il faut savoir sur la scène post-générique de la série Star Wars

La série « Andor » réserve aux spectateurs une petite scène post-générique. On vous décrypte ici cette séquence additionnelle qui permet d'apporter quelques explications concernant l'incarcération de Cassian Andor pendant le show.

Andor : la meilleure série Star Wars

Créée par Stephen Schiff et majoritairement écrite par le scénariste Tony Gilroy, Andor raconte les aventures de Cassian Andor, le personnage incarné par Diego Luna dans Rogue One : A Star Wars Story. Un show unique en son genre qui se place avant les événements du film de Gareth Edwards. Cette série prequel a largement convaincu la presse et les spectateurs. Grâce à son découpage en plusieurs petites intrigues, Andor propose ainsi des variations de tons et de genres assez séduisantes (voir notre avis). Une deuxième saison est déjà prévue et racontera la suite des aventures de Cassian Andor, qui s'apprête à rejoindre la rébellion.

Focus sur la scène post-générique

Il fallait rester jusqu'à la toute fin du dernier épisode d'Andor. En effet, le douzième et dernier épisode de cette saison réserve aux aficionados de l'univers Star Wars un easter-egg de taille. Ce dernier chapitre se conclut effectivement par une courte scène post-générique. Cette séquence dévoile au public la célèbre Étoile de la Mort encore en pleine construction. L'arme de destruction massive de l'Empire, qui sera opérationnel au début de Star Wars IV : Un nouvel espoir, n'est pas encore fonctionnelle au moment des événements d'Andor. Mais le chantier avance bien.

Andor
Andor ©Disney

On comprend alors que les matériaux assemblés par Cassian Andor et les autres prisonniers dans les épisodes 8, 9 et 10 sont de petites pièces qui s'imbriquent dans l'engin de mort de l'Empire. Dans ces épisodes, Cassian Andor est retenu prisonnier dans une prison impériale. C'est notamment là qu'il croise la route de Kino Loy, incarné par Andy Serkis. Et son travail forcé a donc servi à alimenter l’Étoile de la Mort. Le scénariste Tony Gilroy s'est arrêté sur cette scène post-générique au micro de The Wrap :

Je n'avais pas d'idée pour la scène post-crédits. Et mon collaborateur, Luke Hall, qui est aussi le "production designer", m'a suggéré quand nous écrivions les épisodes dans la prison de faire quelque chose qui n'avait jamais été fait. On a ainsi décidé d'y mettre ces "sols électrifiés". Et puis après on s'est demandé : mais qu'est-ce qu'ils construisent dans cette prison ? Evidemment, nous avons eu cette idée : ils assemblent des pièces pour l'Étoile de la Mort !

En plus d'expliquer le but de cette prison/usine impériale, la séquence en question est d'une beauté visuelle sidérante. Tony Gilroy a d'ailleurs souligné le travail du département des effets visuels :

C'est un peu comme le Père Noël pour nous ! Vous leur donnez vos idées et ils reviennent avec quelque chose de concret ! Ils construisent tout cela numériquement et nous l'ont donné. On a fait quelques modifications, mais cette scène, c'est leur bébé vraiment.

L'implication de Cassian Andor dans le reste de la saga

Ce qui est plutôt réussi avec cette séquence, c'est qu'elle s'incorpore parfaitement dans le reste de la saga. Finalement, sans le savoir, grâce à son insurrection, Cassian Andor a retardé l'avancement de l’Étoile de la Mort. Un geste de contestation fort dont il n'a même pas conscience. Une symbolique qui fait également office de miroir avec ses actions dans Rogue One. Toujours au micro de The Wrap, Tony Gilroy a apporté des explications autour de l'importance de cette scène, et plus largement du personnage de Cassian Andor :

Je pense qu'il faut comprendre que Cassian est un peu comme "Zelig". (...) Il participe à tous ces événements qui comptent dans la saga. Nous ne voulons pas que cela devienne artificiel ou faire quelque chose d'une manière maladroite et manipulatrice. Mais c'est la pièce maîtresse d'Andor. Ce type est en prison, se radicalise et devient un leader pour la première fois. Il y a tous ces éléments qui infusent en lui au moment où, symboliquement, il construit ce truc. Cassian n'a aucune idée de ce que c'est, il ne saura jamais ce que c'est. Il construit la chose qui finira par le tuer...

Pour ceux qui ne connaissent pas le film, Zelig est un long-métrage réalisé par Woody Allen en 1983. Le récit se déroule dans les années 1930 et raconte le destin de Leonard Zelig, incarné par Woody Allen, qui souffre d'une maladie un peu spéciale. En effet, Zelig est un véritable caméléon et prend l'apparence des gens qu'il croise, qu'ils soient obèses, sportifs ou intellectuels. Sans être le film le plus célèbre de Woody Allen, Zelig avait quand même comptabilisé deux nominations aux Oscars (Meilleure photographie et Meilleurs costumes) et plus de 11 millions de dollars de recettes au box-office.

 

Voir aussi

Indiana Jones 5 : la légende est de retour dans un premier trailer épique

Indiana Jones 5 : la légende est de retour dans un premier trailer épique

La première bande-annonce du nouveau film de la saga "Indiana Jones", intitulé "Indiana Jones and the Dial of Destiny" a été dévoilée : ça s'annonce explosif, drôle et diablement épique !