Buffy contre les vampires : Sarah Michelle Gellar s'exprime sur l'environnement toxique

Buffy contre les vampires : Sarah Michelle Gellar s'exprime sur l'environnement toxique

On savait déjà que Joss Whedon avait eu des comportements abusifs sur plusieurs plateaux de tournage, dont "Buffy contre les vampires". La star de la série, Sarah Michelle Gellar, s'est enfin exprimée sur sa propre expérience avec le créateur.

Buffy contre les vampires, une série à part

Qu'on le veuille ou non, Sarah Michelle Gellar restera toujours associée à son rôle dans Buffy contre les vampires. Pendant sept saisons, entre 1997 et 2003, la comédienne incarna la Tueuse Buffy Summers, une adolescente dont le destin est de combattre les forces du mal. Créé par Joss Whedon, le show était bien plus qu'une série pour adolescents. Et bien plus qu'une série de vampires.

Les thématiques abordées sont nombreuses (parcours initiatiques, émancipation, questionnement sur la sexualité, les responsabilités, le féminisme, etc.) avec des personnages attachants mais complexes. Au fil des saisons, on prend conscience que tous ne sont pas parfaits et la pression qui pèse de plus en plus sur l'héroïne est une véritable problématique.

Sarah Michelle Gellar - Buffy contre les vampires
Sarah Michelle Gellar - Buffy contre les vampires ©The WB

Ainsi, au-delà de la sympathie dégagée par les interprètes autour de Sarah Michelle Gellar, il y avait un vrai travail d'écriture. Des propositions créatives et originales d'un point de vue sériel, et profondément matures. C'est pour toutes ces raisons (et plus encore) que Buffy contre les vampires est devenue une série emblématiques et que l'univers est aussi populaire. En plus de la série, l'univers s'est développé en comics et avec notamment le spin-off Angel.

Le comportement "inacceptable" de Joss Whedon

On aimerait retenir uniquement le positif de Buffy contre les vampires. Malheureusement, depuis quelques années maintenant, des révélations ont été faites sur le créateur Joss Whedon. Ce dernier n'aurait pas été si progressiste et ouvert qu'on pouvait l'imaginer. Dès 2017, son ex-épouse Kai Cole le décrivait comme "un hypocrite" après avoir révélé ses infidélités.

Puis, c'est du côté professionnel qu'une première bombe est tombée. Ray Fisher, acteur de Justice League, accusant en 2020 le réalisateur d'avoir eu un comportement "brutal, abusif, peu professionnel et complètement inacceptable". Il n'en fallait pas plus pour que les langues commencent à se délier. Les actrices Charisma Carpenter, Amber Benson ou encore Michelle Trachtenberg ont partagé à leur tour leur expérience sur le tournage de Buffy contre les vampires. L'interprète de Cordelia déclarait notamment sur Twitter :

Il a créé des environnements de travail hostiles et toxiques depuis les débuts de sa carrière. (...) Il ne cessait de menacer de me virer, ce qui peut être dévastateur pour l’estime de soi d’une jeune actrice. Ou de me traiter de 'grosse' devant des collègues alors que j’étais enceinte de quatre mois et que je pesais 57 kg.

Sarah Michelle Gellar partage aussi son expérience

À l'époque, Sarah Michelle Gellar avait évidemment soutenu ses co-stars mais sans partager son expérience. Elle a décidé aujourd'hui de s'exprimer davantage sur le cas de Joss Whedon durant une table ronde organisée par The Wrap, décrivant un "plateau masculin extrêmement toxique" sur Buffy contre les vampires.

Pendant longtemps j'ai été sur un plateau qui, je pense, était connu pour être un plateau masculin extrêmement toxique. Et donc je me suis fait à l'idée que tous les plateaux étaient comme ça. Et que les femmes étaient montées les unes contre les autres - que si les femmes devenaient amies, elles devenaient trop puissantes. Qu'il fallait donc faire en sorte que cela ne se produise pas.

Maintenant que j'ai eu l'occasion de travailler avec autant de femmes et d'hommes qui soutiennent les femmes, je me suis rendu compte à quel point l'expérience peut être facile, mais... Malheureusement, nous en sommes encore à ce stade où tous ces départements (de production) doivent souvent être occupés par des femmes pour que nous ayons une voix.

Après avoir déclaré ne vouloir simplement plus être associée au nom de Joss Whedon, Sarah Michelle Gellar a donc partagé de manière claire son expérience. Espérons que ce témoignage aidera à améliorer toujours plus les conditions de travail dans l'industrie du cinéma. Il y a eu bien trop d'exemples d'abus, que ce soit des agressions ou des formes d'harcèlement. Kate Beckinsale avait, par exemple, vécu un moment traumatisant avec Harvey Weinstein après une avant-première du film Un amour à New York (2001).

 

Voir aussi

Pamela, A Love Story : pourquoi Pamela Anderson refuse de regarder le documentaire Netflix ?

Pamela, A Love Story : pourquoi Pamela Anderson refuse de regarder le documentaire Netflix ?

Pamela Anderson dévoile une partie de ses archives personnelles dans "Pamela, a love story". Un documentaire disponible sur la plateforme Netflix, que la star préfère ne pas regarder.