Naissance
1 février 1894 (Cape Elizabeth, Maine, USA)
Décès
31 août 1973
Age
79

Biographie John Ford

John Martin Feeney, dit John Ford, est un réalisateur américain, également producteur, né le 1er février 1894 à Cape Elizabeth près de Portland (Maine) et mort le 31 août 1973 à Palm Desert (Californie).
Il a été quatre fois lauréat de l’Oscar du meilleur réalisateur,.
John Ford est l’un des réalisateurs américains les plus importants de la période classique d’Hollywood (de la fin des années 1920 à la fin des années 1960). De tous les grands cinéastes américains il est celui dont l’influence est la plus considérable. Sa carrière embrasse celle des studios puisqu’il arrive à Hollywood au moment où les grandes majors se mettent en place et réalise son dernier film alors que ces majors commencent à être dirigées par des financiers. Ford fut admiré et respecté par les grands patrons d’Hollywood dont il fut souvent l’ami : il tournait vite et respectait les budgets. Malgré cela, il se considérait comme un salarié surpayé par ces studios pour faire des films dénués de son style afin de ne pas perturber les affaires de ses employeurs.
Son œuvre est surtout reconnue pour ses westerns, genre qui ne représente pourtant qu’une partie de sa filmographie, Ford est avant tout le cinéaste de l’Amérique des simples gens, des pionniers, des fermiers, des émigrants, des ouvriers, des militaires obscurs, des indiens, des personnages tendres, dignes et généreux animés d’un sens aigu de la justice… L’abondance de personnages pittoresques dans les seconds rôles permet à Ford d’embrasser avec beaucoup de réalisme et d’humour la diversité du genre humain[non neutre]. De même Ford est considéré comme le cinéaste des grands espaces aux paysages grandioses et sauvages. Les films de Ford sont également fortement imprégnés par sa foi catholique. Patriote (Officier de réserve de l’US Navy, lors de la Seconde Guerre mondiale, plus tard contre-amiral et enfin amiral à titre honorifique), il vouait une grande admiration et un grand respect à cette Amérique qui avait accueilli ses ancêtres, en premier lieu son père, un catholique irlandais. Ford a parfois été considéré par certains comme un cinéaste réactionnaire et raciste. Mais ses films (il fut notamment l’un des premiers réalisateurs à traiter dans ses films les indiens avec respect et humanité, comme dans La Prisonnière du désert, Les Deux Cavaliers, Les Cheyennes, sans oublier d’évoquer la ségrégation raciale avec Le Sergent noir, son soutien aux Républicains espagnols, son combat contre le nazisme et le maccarthysme et ses réserves lors de la Guerre de Corée et du Viêt Nam montrent plutôt un cinéaste profondément démocrate et épris de liberté[non neutre].
Il fut l’un des réalisateurs effectuant le moins de prises par plan (ratio de 2,5), cela lui permettant de garder la mainmise sur le montage des films, les prises alternatives n’existant tout simplement pas. « Nous devons à John Ford le droit accordé au metteur en scène de superviser le montage », reconnaît Fred Zinnemann. Ford mit sa notoriété au service du syndicat des metteurs en scène américains dont il fut l’un des dirigeants les plus actifs. Sa fidélité tout au long de sa carrière, envers sa famille d’acteurs, de techniciens et de scénaristes, dont beaucoup étaient originaires d’Irlande comme ses parents, est remarquable.
La connaissance de cette filmographie souffre de la disparition de la quasi-totalité de ses premiers films, soit un tiers.
Un d’entre eux, Upstream (1927), qu’on croyait disparu, a été retrouvé en Nouvelle-Zélande en juin 2010.

Filmographie John Ford

Vidéos John Ford

Photos (7) John Ford

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis