ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Bird Box : un spin-off espagnol pour le carton de Netflix

Netflix, premier sur l'import-export

Bird Box : un spin-off espagnol pour le carton de Netflix

Suite au succès de "Bird Box", on pourra bientôt découvrir "Malorie", la suite de l’histoire également adaptée du livre de Josh Malerman. Et Netflix a aussi décidé de mettre en chantier un spin-off du film principal, qui sera cette fois tourné en langue espagnole.

Bird Box, le gros carton de Netlix en 2018

En 2018, Netflix dévoile sa nouvelle production originale, Bird Box. Adapté du livre de Josh Malerman, le film nous plonge dans un monde peuplé de mystérieuses créatures démoniaques. Lorsque les humains les voient, ils se suicident ou tuent quelqu’un d’autre. Dans ce contexte, une femme jouée par Sandra Bullock essaie de protéger ses deux enfants. Ayant entendu parler du seul endroit où ils seraient en sécurité, Malorie décide de s’y diriger. Mais pour faire le voyage, ils doivent avancer les yeux bandés, aidés par des oiseaux en cage pour les avertir d’un éventuel danger.

Bird Box
Bird Box © Netflix

 

Le long-métrage avait été bien reçu à sa sortie. Il avait séduit de nombreux abonnés, et était vite devenu un véritable carton. Pas moins de 26 millions de personnes l’avaient déjà vu au bout d’une semaine aux États-Unis. Selon Netflix, il avait même atteint le chiffre de 89 millions de spectateurs dans le monde au bout d’un mois, devenant le deuxième plus gros succès pour un film original de la plateforme. Et comme c’est souvent le cas dans ce genre de situation, le géant du streaming a décidé de capitaliser sur le succès du long-métrage de Susanne Bier.

Netflix exporte l’univers de Bird Box

On savait déjà que Malorie, la suite de Bird Box toujours écrite par Josh Malerman, aurait bientôt aussi droit à son adaptation en film. Et on aura également droit à une nouvelle histoire située dans le même univers que le premier long-métrage. Comme nous l’apprend Deadline, le film sorti en 2018 aura bientôt droit à un spin-off. Dylan Clark et Chris Morgan, déjà à l’œuvre sur ce dernier, seront de retour en tant que producteurs. Quant aux réalisateurs et scénaristes, c'est le duo de frères espagnols Alex et David Pastor qui en signeront le script et le mettront en boîte.

Bird Box
Malorie (Sandra Bullock) - Bird Box © Netflix

Peu de détails sont pour le moment connus de la trame de ce spin-off, dont le titre n’a pas encore filtré. On sait qu’il sera tourné en grande partie en espagnol, et que son intrigue se déroulera en Espagne. Le pays est devenu ces dernières années un territoire important pour Netflix, avec notamment l’énorme succès de La casa de papel. Le spin-off de Bird Box donnera une idée de ce qu’il se passait dans cette partie du monde au moment où la société s’écroulait, avant les événements du film principal.

Un concept développé à l’avenir ?

Toujours selon Deadlinele film pourrait être le premier de nombreux spin-offs de Bird Box en différentes langues. On peut spéculer sans trop prendre de risque que cela dépendra de la réception du nouveau long-métrage. Peut-être aura-t-on donc droit ensuite à une nouvelle histoire du même univers en français.

Ce n’est pas le premier spin-off d’un film dans une autre langue que Netflix a décidé de développer. Le film de zombies de Zack Snyder, Army of the Dead, aura lui droit à un préquel, déjà tourné et qui prendra place en Allemagne, un autre territoire où la plateforme rencontre beaucoup de succès avec des productions comme Dark. On peut imaginer que cette idée d’exporter l’univers d’un film ou d’une série pourrait prendre de l’ampleur dans les années à venir. Si les spin-offs d’Army of the Dead et Bird Box séduisent ses abonnés, la plateforme pourrait continuer à produire de nouvelles histoires issues de ses principaux succès dans d'autres langues.

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.