ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Jack Reacher Never Go Back sur Netflix : la différence entre Tom Cruise et le personnage

Une différence qui ne posait pas problème pour le 1er film…

Jack Reacher Never Go Back sur Netflix : la différence entre Tom Cruise et le personnage

Lors de la promotion de « Jack Reacher », l’auteur Lee Child assure que Tom Cruise est l’acteur parfait pour prêter ses traits au justicier. Mais après la sortie du deuxième opus, l’écrivain revient sur ses propos, pointant du doigt une différence fondamentale selon lui entre son personnage et la star.

Jack Reacher Never Go Back : les joies de la paternité

Quatre ans après le premier volet orchestré par Christopher McQuarrie, Tom Cruise reprend en 2016 le rôle du célèbre justicier errant créé par l’écrivain Lee Child dans Jack Reacher : Never Go Back. Cette fois-ci, c’est sous la houlette d’Edward Zwick, avec lequel il a déjà collaboré sur Le Dernier Samouraï, que le comédien mène l’enquête.

Dans cette suite, l’ex-major de la police militaire revient sur sa base de Virginie pour des raisons personnelles. Jack Reacher a prévu de dîner avec Susan Turner (Cobie Smulders), qui lui a succédé dans son ancienne unité et avec laquelle il a noué une relation complice au téléphone. Mais en arrivant, il s'aperçoit que cette dernière a été injustement inculpée. Il va donc tout faire pour la libérer et l’innocenter.

Jack Reacher : Never Go Back
Jack Reacher : Never Go Back © Paramount Pictures

En parallèle de cette sombre affaire impliquant des trafiquants d’armes, Jack Reacher croise sur sa route Samantha (Danika Yarosh), qui prétend être sa fille. Et le héros découvre rapidement de nombreux points communs entre son caractère et celui de l’adolescente démunie. Le personnage renonce donc à sa légendaire solitude et n’a d’autre choix que de s’acclimater à sa présence entre deux combats.

Cependant, Jack Reacher reste Jack Reacher et ne tourne pas totalement le dos à sa misanthropie, notamment lorsqu’il faut faire payer des individus peu recommandables, incarnés ici par Patrick Heusinger et Robert Knepper. Aldis Hodge et Holt McCallany complètent la distribution du polar, adapté du roman Retour interdit, dix-huitième tome de la saga littéraire. Le long-métrage mêle également des éléments des intrigues de La Cause était belle et 61 heures, à commencer par la scène d’introduction où le protagoniste vient de démanteler un réseau de traite d’êtres humains dans une petite ville.

Ce n’est pas la taille qui fait le Reacher ?

Lors de la promotion de Jack Reacher premier du nom, l’auteur Lee Child ne tarit pas d’éloges à l’égard de Tom Cruise. L’écrivain assure que l’une des différences majeures entre son personnage et la star n’est pas un problème. Il s’agit des 26 centimètres qui séparent le héros de l’acteur.

Du haut de son 1,96m, Jack Reacher surplombe la plupart de ses interlocuteurs, ce qui n’est pas vraiment le cas du comédien. Son patronyme vient d’ailleurs du fait que l’écrivain est lui-même très grand et que nombre de personnes lui demandent au supermarché de leur attraper ce qu’ils ne peuvent atteindre dans les rayons les plus élevés.

En 2012, Lee Child affirme néanmoins que la tête d’affiche de la franchise Mission: Impossible est un choix parfait pour prêter ses traits au vagabond animé par sa quête de justice :

Avec un autre acteur, vous aurez peut-être 100% de la taille mais 90% de Jack Reacher, avec Tom, vous aurez 100% de Jack Reacher avec 90% de la taille.

Jack Reacher : Never Go Back
Jack Reacher (Tom Cruise) - Jack Reacher : Never Go Back © Paramount Pictures

Des propos sur lesquels l’écrivain revient lors de l’annonce du reboot de Jack Reacher en série commandée par Amazon, après l’échec au box-office de Never Go Back. En justifiant le fait que Tom Cruise ne reprendra pas son rôle dans ce projet, l’auteur fait marche arrière et déclare lors d’un entretien accordé au Sunday Times en 2019 :

La taille de Reacher est très, très importante, et c'est un élément fondamental de qui il est.

Tom Cruise trop vieux pour ces conneries ?

Lee Child va même jusqu’à expliquer que l'acteur est tout simplement trop vieux pour les scènes d’action :

Cruise n'était pas pour l'arrêt des films. Il avait son investissement dedans, et il voulait continuer. Cela peut sonner condescendant, mais je pense que c'est bien pour lui. Il est trop vieux pour ça. Il a 57 ans, il doit passer à autre chose, faire la transition vers un jeu de composition. Il pourrait ainsi avoir encore 20 ans de carrière devant lui. Il a le talent. C'est un mec génial, très attentionné, et très amusant aussi.

Nul doute que le comédien, sorte de Dorian Gray hollywoodien, saura le contredire avec Top Gun : Maverick et Mission: Impossible 7.

 

Voir aussi

Star Wars : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les pistolets blasters

Star Wars : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les pistolets blasters

Les blasters sont les armes les plus répandues de l'univers « Star Wars ». Que ce soit Han Solo, Din Djarin ou même certains Jedi, tout le monde utilise ces pistolets lasers plus ou moins puissants. Mais au fait, comment fonctionne un blaster ?