Hostiles : pourquoi Rosamund Pike et Christian Bale se sont à peine parlé durant le tournage ?

Ambiance !

Hostiles : pourquoi Rosamund Pike et Christian Bale se sont à peine parlé durant le tournage ?

Dans "Hostiles", Rosamund Pike et Christian Bale incarnent des personnages brisés qui tentent de surmonter leur désespoir au cours d’une chevauchée chaotique. Si leur relation dans le western communique énormément d’émotions, les deux acteurs ne se sont quasiment pas adressé la parole sur le tournage.

Hostiles : la dernière chevauchée

Lorsqu’il reçoit le manuscrit du défunt scénariste Donald E. Stewart (À la poursuite d’Octobre Rouge, Jeux de guerre) à l’origine de Hostiles, Scott Cooper s’en empare. Le réalisateur réécrit ce western en ayant la plupart des acteurs en tête, à commencer par Christian Bale, avec lequel il s’est lié d’amitié sur le tournage du drame Les Brasiers de la colère.

Le comédien prête ici ses traits au capitaine Joseph J. Blocker. Rongée par la violence, cette figure emblématique de l’armée américaine se voit confier une ultime mission avant de prendre sa retraite. Le militaire a pour ordre d’escorter Yellow Hawk (Wes Studi), chef cheyenne mourant, ainsi que plusieurs membres de sa famille jusqu’à leurs terres.

Hostiles
Hostiles © Metropolitan Filmexport

Pour ce périple entre le Nouveau-Mexique et le Montana, Blocker peut compter sur la présence des fidèles sergent Metz (Rory Cochrane) et caporal Woodson (Jonathan Majors), ainsi que sur le lieutenant Kidder (Jesse Plemons). Au début du voyage, le convoi tombe sur la ferme dévastée de Rosalee Quaid (Rosamund Pike), dont les trois enfants et le mari ont été tués par des guerriers comanches. Traumatisée, elle accepte de rejoindre le groupe.

Afin d'avoir une chance de survivre à leur traversée, le capitaine Blocker, Yellow Hawk et Rosalee Quaid devront mettre de côté leur haine ainsi que leur douleur, et s’unir pour contrer de nombreuses menaces. Adam Beach, Q’orianka Kilcher, Ben Foster, Peter Mullan, Timothée Chalamet, Bill Camp, Paul Anderson et Stephen Lang complètent la distribution impressionnante de ce long-métrage sur la construction sanglante des États-Unis, sorti en 2018.

Des liens puissants

Malgré le chaos dans lequel ils sont plongés, les personnages incarnés par Christian Bale et Rosamund Pike parviennent progressivement à entrevoir un semblant d’espoir dans Hostiles. Le premier tente de vivre avec les actes qu’il a commis et subis, ce qui l’amène peu à peu à une trêve avec Yellow Hawk. En rejoignant le convoi, la seconde peut quant à elle entamer son deuil.

Pour restituer au mieux les liens puissants qui les animent et la place qu’ils parviennent à trouver au sein du groupe, Scott Cooper décide de tourner le film de manière chronologique. Dans un reportage sur les coulisses du long-métrage, il explique au sujet de ce choix :

C’était pratique pour moi en tant que réalisateur et pour les acteurs. Ça nous a permis de suivre ce chemin ensemble.

Une distance qui sert à merveille le film

Après leur rencontre dans des conditions effroyables, une relation empreinte de pudeur et animée par un profond respect se développe entre Rosalee Quaid et le capitaine Blocker, passant d’abord essentiellement par des regards, puis par des conversations existentielles qui les aident à surmonter leur tristesse.

Durant le tournage, Rosamund Pike et Christian Bale instaurent volontairement une distance entre eux pour que leurs silences à l’écran fonctionnent, ce qui rend l’évolution de leurs rapports d’autant plus touchante. Au cours de la promotion, l’actrice déclare à propos de son partenaire auprès de Metro, citée par le Times of India :

Il est intense d’une merveilleuse manière. Nous avons à peine parlé en dehors des prises, il gardait ses distances. Nos personnages dans Hostiles sont dysfonctionnels mais ont cette connexion profonde que nous laissons se produire sans jamais vraiment en parler. J’ai adoré travailler avec Christian parce que nous ne communiquions pas vraiment, mais pourtant je savais que je pouvais lui lancer n’importe quoi et qu’il serait là.

Une alchimie palpable qui constitue l’une des nombreuses qualités de Hostiles.

 

Voir aussi

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Harry Potter et les Reliques de la Mort : accident dramatique lors d’une cascade à haut risque

Parus entre 1997 et 2007, les sept romans signés J.K. Rowling ont été vendus à plus de 500 millions d’exemplaires et traduits en 80 langues. Cela en fait la série la plus vendue de l’histoire de la littérature ! Véritable succès planétaire, l’œuvre a donné lieu à huit films sortis entre 2001 et 2011. Succès commercial sans précédent, la saga a rapporté pas moins de 8 milliards de dollars et est devenue la troisième franchise la plus rentable après l’univers Marvel et Star Wars. Or derrière la réussite se cache une bien triste histoire… Celle de David Holmes, la doublure de l’incontournable Harry Potter.