ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Le Dîner de cons, le 14 mai sur TF1 : découvrez les remakes internationaux du film culte

Le Dîner de cons, le 14 mai sur TF1 : découvrez les remakes internationaux du film culte

"Le Dîner de cons" de Francis Veber trouve indubitablement sa place au Panthéon des comédies françaises. À l'occasion de son énième rediffusion, découvrez les différentes adaptations du film porté par Thierry Lhermitte et Jacques Villeret.

Paru en 1998, Le Dîner de cons a été un succès retentissant pour Francis Veber. Le film résulte d'une adaptation par le réalisateur de sa propre pièce de théâtre du même nom. Pour l'anecdote, l'immense comédien Jacques Villeret jouait déjà le rôle de François Pignon sur les planches. Le long-métrage s'est distingué à la cérémonie des Césars suivant sa sortie en repartant avec trois trophées majeurs récompensant son scénario et les performances de Villeret et Daniel Prévost. Mais à l'origine, bien peu de gens croyaient en ce projet. Un temps envisagé pour Broadway, Veber, qui voyage beaucoup entre France et Amérique, ne parvient pas à susciter l'intérêt pour son histoire. C'est finalement Jean-Paul Belmondo qui lui ouvrira les portes de son Théâtre des Variétés.

Adaptation(s)

Le Dîner de cons a tapé dans l’œil du monde entier, puisque trois remakes de l'oeuvre de Veber ont vu le jour après coup. Commençons par le plus ancien, baptisé Bheja FryCe film tout droit venu d'Inde a été réalisé par Sagar Ballary. Sorti en 2007, le film propose donc sur une intrigue similaire à celle du Dîner de cons. Quelques détails ont cependant été modifiés dans le but d'ancrer l'histoire dans la culture indienne. Le long-métrage a tellement bien fonctionné que deux suites ont été tournées !

Trois ans plus tard, ce sont les Américains qui se saisissent du projet. Friand du travail de Veber, le réalisateur Jay Roach (Mon Beau-père et moi) réunit Paul Rudd et Steve Carell dans Dinner for Schmuks. Le premier campe un dénommé Tim Conrad, contraint de dégoter un schmuk (comprenez corniaud) pour un dîner professionnel. Tim ne tarde pas à croiser le chemin de Barry (Carell), un personnage un peu spécial qui aime à reproduire des œuvres d'art à partir de rongeurs empaillés. Si le public américain s'est rendu en masse dans les salles obscures, la critique française a été tout sauf tendre avec le long-métrage. Veber lui-même a décrié le remake. Pour l'anecdote, le grand Steven Spielberg, fan absolu du Dîner de cons, avait lui aussi envisagé d'adapter l'oeuvre en anglais.

Enfin, ce n'est pas au cinéma mais sur les planches qu'on retrouve le troisième remake du film culte ! Un retour aux sources survenu en 2015 et signé Juan José Alfonso, un metteur en scène espagnol.

Faîtes travailler vos zygomatiques devant Le Dîner de cons, le 14 mai sur TF1 !