Seul au monde : le plus long placement de produit de l'histoire du cinéma ?

Seul au monde : le plus long placement de produit de l'histoire du cinéma ?

En 2001, quelques années après « Forrest Gump » (1994), le cinéaste Robert Zemeckis retrouve le comédien Tom Hanks pour un autre classique : « Seul au monde ». Énorme chef d’œuvre, le long-métrage a une particularité inattendue puisqu'il propose l'un des plus longs placement de produit de toute l'histoire du cinéma.

Seul au monde : le petit classique de Robert Zemeckis

Robert Zemeckis, vous le connaissez forcément. C'est lui qui a mis en scène quelques grands classiques comme la trilogie Retour vers le futur, Forrest Gump, Contact et donc Seul au monde. En 2001 il retrouve Tom Hanks pour cette aventure hors du commun. Celle d'un homme qui se retrouve piégé seul sur une île déserte après un crash aérien. Le protagoniste, incarné par l'acteur, se retrouve obligé de dépasser ses propres limites pour rester en vie.

Chuck Noland (Tom Hanks) - Seul au monde
Chuck Noland (Tom Hanks) - Seul au monde ©20th Century Fox

Nommé à deux reprises aux Oscars, le long-métrage est évidemment célèbre pour la prestation hallucinante de Tom Hanks. Le comédien a perdu plus de 22 kilos pour entrer dans la peau du personnage et offre une incarnation totalement inoubliable. Côté box-office, l’œuvre, produite par la 20th Century Fox, s'est également avérée être un succès avec plus de 429 millions de dollars de recettes pour un budget de 90 millions.

L'énorme placement de produit de FedEx

Seul au monde contient peut-être le plus long placement de produit de toute l'histoire du cinéma (avec Les Stagiaires, où Google est au centre de l'intrigue pendant presque deux heures). En effet, le film de Robert Zemeckis a passé un véritable partenariat avec l'entreprise de livraison FedEx. Déjà, Chuck Noland, le personnage de Tom Hanks, est un employé de FedEx. Il prend alors l'avion de son entreprise qui se crache en plein milieu du pacifique. Voilà notre héros bloqué sur son île avec comme ressources quelques colis FedEx (dont le fameux ballon de volley Wilson). De cette façon, l'entreprise de transport revient régulièrement tout au long du film. La production a même passé un partenariat avec la marque. En effet, FedEx a assuré tous les transports entre le continent et l'île volcanique Monu-riki (au nord-ouest des îles Fiji) où se déroule le tournage. Le patron de la société, Frederick W. Smith, apparaît même dans son propre rôle au début du film.

Seul au monde
Seul au monde ©20th Century Fox

Cette longue publicité envers FedEx (143 minutes tout de même), n'est pas un placement de produit ordinaire. En effet, généralement, le placement de produit dans un film dure un court instant, qu'il soit discret ou pas. Comme par exemple la tristement célèbre séquence où Brad Pitt boit du Pepsi dans World War Z. Même si c'est assez grossier, c'est rapide et ça n’impacte pas l'intrigue. Ici, FedEx fait partie intégrante de l'histoire, et est un élément central du récit. On a même inventé un nom pour ça : l'advertainment (ou publidivertissement en français). Il s'agit du mélange d'une publicité pour un produit, l'advertising, et d'un spectacle, comme un film, l'entertainment. Une opportunité dingue pour FedEx. Parce qu'avec Seul au monde, le message est clair : FedEx livre toujours ses colis. Difficile de faire mieux comme outil marketing. Seul au monde a eu tellement d'impact, que FedEx a surfé sur le triomphe du film en produisant par la suite une publicité inspirée du métrage de Robert Zemeckis :

 

Voir aussi

Incassable : qu'est devenu le projet

Incassable : qu'est devenu le projet "Incassable 2" ?

En 2000, juste après « Sixième Sens », M. Night Shyamalan réalise un autre de ses grands classiques avec « Incassable ». Avant que « Split » ne vienne au monde, le réalisateur voulait mettre en scène « Incassable 2 ». Voici ce qu'est devenu le projet.