ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

The Foreigner avec Jackie Chan : le trucage plus vrai que nature qui a terrorisé Londres

The Foreigner avec Jackie Chan : le trucage plus vrai que nature qui a terrorisé Londres

Dans "The Foreigner", Jackie Chan et Pierce Brosnan s'affrontent sur fond de vengeance personnelle et attentats de l'IRA. Un thriller d'action entraînant où Jackie Chan étale tout son talent de combattant, mais dont le tournage aura, pour quelques instants, terrorisé les londoniens...

Jackie Chan à Londres, attention les dégâts !

En novembre 2017 sort The Foreignerhonnête thriller d'action dirigé par Martin Campbell et incarné par un duo très séduisant : les acteurs Pierce Brosnan et Jackie Chan. Dans ce film, plus frontal que ce à quoi Jackie Chan nous avait habitués, la superstar chinoise incarne un père lancé sur la piste des meurtriers de sa fille, tuée dans un attentat à Londres, attentat revendiqué par l'IRA "authentique". Jackie Chan, Ngoc Minh Quan dans le film, est un restaurateur tranquille, mais surtout un ancien des forces spéciales américaines. Agé de 61 ans à l'époque du tournage, ce spécialiste de l'action et du kung fu va mettre durement à mal les plans des terroristes... Si le film est bourré de scènes d'action et fait la part belle au suspense, sachez que le tournage lui-même n'a pas été de tout repos, surtout pour les londoniens...

The Foreigner : une explosion trop réussie ?

Une des scènes les plus dramatiques de The Foreigner est celle de l'explosion d'un autobus "à impériale", iconique transport en commun de la capitale anglaise, sur le Lambeth Bridge, un des nombreux ponts londoniens qui enjambent la Tamise. Et le tournage de cette séquence, tout début février 2016, a été particulièrement effrayant pour ceux qui y ont, par hasard, assisté. En effet, malgré l'annonce du tournage de cette séquence par des affiches placardées dans les rues et par des messages sur les réseaux sociaux, beaucoup ont d'abord cru qu'il s'agissait d'un attentat, ou pour le moins d'un véritable accident !

On ne peut pas honnêtement s'étonner d'une telle réaction, car si les plus proches de la scène étaient forcément au courant que c'était un tournage, les riverains et passants plus éloignés ont pu légitimement croire à un drame. D'autant plus que Londres avait été endeuillée une dizaine d'années plus tôt par une série d'attentats. Le 7 juillet 2005, quatre explosions étaient survenues, trois dans le métro, et une à l'étage supérieur d'un autobus à impériale. Le bilan fut terrible, avec 56 morts et 784 blessés. Une blessure et un souvenir encore très vifs chez nos amis d'outre-manche, que cette séquence du tournage de The Foreigner a donc pu logiquement perturber.

Quand les tournages effraient

Lorsqu'on ne tourne pas en studio et qu'on se retrouve en décors réels, les enjeux de production sont plus exigeants. Il ne faut ni détruire, ni bloquer les lieux choisis, et ne pas déranger ou effrayer les occupants et les passants. Ainsi, à l'occasion de la sortie de son film Carbone, Olivier Marchal avait expliqué lors d'une projection presse qu'il était devenu quasiment impossible d'organiser des tournages de séquence de fusillades dans Paris, suite aux attentats de novembre 2015. Dans un registre moins dramatique mais tout aussi explosif que celui de The Foreigner, c'est lors du tournage de Matrix 4 à San Francisco que les choses ont failli dérapé, avec une explosion massive qui a littéralement abasourdi les habitants alentour, et fait fondre une grande enseigne publicitaire...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Toy Story 3 a dix ans : pourquoi est-il le chef-d'oeuvre de la saga ?

Toy Story 3 a dix ans : pourquoi est-il le chef-d'oeuvre de la saga ?

Sorti en 2010, Toy Story 3 de Lee Unkrich fête cette année ses 10 ans, l’occasion donc de revenir sur ce très grand film qui semblait - aux premiers abords - clôturer la saga de la plus belle des façons.