MENU
Accueil > DVD/VOD > Tests DVD/BR > Deux Fils : les liens du sang sous tension en Blu-ray

Deux Fils : les liens du sang sous tension en Blu-ray

×

Avec son premier long-métrage, le jusqu’alors acteur Félix Moati offre une œuvre touchante portant sur un noyau familial exclusivement masculin. « Deux Fils » navigue dès lors entre tensions et amour pudique tandis que chacun est amené à se (re)construire à différentes étapes de la vie. Et croyez-nous, cela ne se fera pas sans difficulté ! Prenez part à ces péripéties dès maintenant en Blu-ray et DVD.

Deux Fils est le fruit du réalisateur et scénariste Félix Moati, épaulé durant l’étape du script par Florence Seyvos (Demain et tous les autres jours). Son visage vous rappellera peut-être quelque chose puisque le cinéaste s’est tout d’abord illustré devant la caméra dans le cultissime Lol (2007) et le plus récent Le Grand Bain (2018) mettant en scène une équipe de natation. Le potentiel du film fut rapidement repéré par le Festival Premiers Plans d’Angers qui le fit entrer en concurrence pour le prix du public. Malheureusement, ce bon démarrage fut terni par des entrées culminant seulement à 93 711 spectateurs selon JP’s Box-Office.

Deux Fils : présentation et critique

Scénario ★★★☆☆

La famille est une unité fragile menaçant de s’effriter à chaque contrariété. Et ce ne sont pas les protagonistes de ce métrage qui prétendront le contraire ! Rien ne va pour les Zuccarelli. Le père, Joseph (Benoît Poelvoorde), ne se remet pas de la perte de son frère et décide de se séparer de son cabinet de médecin. Adieu stabilité, bonjour la plume ayant sérieusement besoin d’être aiguisée ! Quant à Joachim (Vincent Lacoste), le plus âgé de ses enfants, ses études de psychiatrie sont menacées par son humeur dépressive survenue après une rupture douloureuse qu’il ressasse sans interruption. C’est dans ce climat nourri à la morosité qu’Ivan (Mathieu Capella) affronte l’adolescence. Désabusé par ces deux hommes qu’il considérait comme des modèles, ce dernier cherche du réconfort dans la religion, l’insolence et l’alcool.

Deux Fils traite de la réorganisation des rôles dans la cellule familiale sans tomber dans le mélodrame tirant les larmes de son public. Au contraire, une sensation relative de légèreté imbibe cette heure et demie. Que faire lorsqu’un père désemparé baisse les bras et n’a plus la fougue nécessaire à l’éducation de ses enfants ? Si tout semble reposer sur les épaules du frère aîné, le spectateur ne tarde pas à se rendre compte Ivan n’est pas non plus sans reste. À sa manière, par le biais de provocations constantes, l’adolescent à l’excellente répartie tente de brusquer le tandem dans l’espoir qu’ils se ressaisissent. Cependant, au sein de ce trio, l’amour abonde. Il est même évident pour qui parvient à voir outre les témoignages physiques quasiment inexistants. Pour plus de détails concernant notre avis, rendez-vous ici.

Les éditions commercialisées

Choix original chez Le Pacte qui propose deux visuels différents pour ses sorties DVD et Blu-ray de Deux Fils. Ne vous lancez pas dans une quête pour avoir la collection complète : chacun paraît exclusif à son format. À défaut d’une exclusivité FNAC ou d’une galette dernière génération en 4K, un fourreau cartonné vient habiller les boîtiers plastiques standard pour un apport esthétique. Si seulement une telle initiative se généralisait à tous les éditeurs !

De gauche à droite : DVD, Blu-ray

Test Vidéo/Audio

Vidéo ★★★★★ Audio ★★★★★

Aucune donnée concernant la nature du tournage n’est disponible sur le site référence IMDb. Impossible donc de déterminer la résolution finale du master créé. Indépendamment de cela, la copie HD est excellente. Les rues de la capitale ne manquent pas de précision, l’intérieur de l’église avec ses vitraux dispose d’une belle profondeur et les textures abondent en particulier lors des gros plans. Deux Fils n’est évidemment pas une œuvre qui vous en mettra plein les mirettes puisqu’elle ne contient pas de moments de grand spectacle avec effets spéciaux à gogo, des paysages à couper le souffle ou des couleurs vibrantes à la Charlie et la chocolaterie (2005) de Tim Burton. Mais la qualité vidéo correspond exactement à ce que le vidéophile est en droit d’attendre pour ce film. Seules les scènes de nuit déplairont à certains à cause de noirs inconstants, parfois bleutés, et une palette colorimétrique constituée de jaunes et verts agressifs qui ne sont pas toujours des plus ragoûtants.

En plus d’une piste en audiodescription DTS 2.0, Le Pacte met au choix l’audio en DTS-HD Master Audio 2.0 ou en 5.1. Ce dernier fait son job avec des dialogues clairs et centrés, et utilise la largeur de la scène sonore en implantant çà et là des bruitages facilitant l’immersion. Étant donné la nature très intimiste du long-métrage, aucune explosion ou autre effet de la même veine ne vient donner du fil à retordre aux basses si ce n’est le passage en boîte de nuit un peu plus demandeur en ressources et dynamisme.

Test Bonus ★★☆☆☆

Avec une demi-heure de compléments, le Blu-ray n’est pas des plus généreux mais a le mérite d’apporter des informations aux plus curieux. L’acheteur remarquera cependant l’absence de Capella et Poelvoorde.

  • Entretien avec Félix Moati et Vincent Lacoste (16:49 min) : le duo revient sur les thèmes habituels pour une exploration commentée des différentes étapes de production. Sont mis en avant la genèse et l’écriture du film, le casting et l’équipe technique. Le supplément s’achève sur un souvenir du tournage.
  • Félix Moati à propos de Benoit Poelvoorde (Ciné +) (04:18 min) : l’acteur n’était pas le tout premier choix de Moati pour interpréter Joseph. Effectivement, ce dernier lui attribuait les traits de Gérard Depardieu (Tous les matins du monde) qui déclina le rôle. Il aborde alors la « légende Benoit Poelvoorde » qui fut l’un des moteurs de son intérêt pour ce dernier ainsi que son don pour la comédie.
  • Les influences cinématographiques (Ciné +) (03:46 min) : durant cette featurette, le réalisateur aborde ses sources d’inspirations tout en en décrivant les raisons. Sont cités : le célèbre cinéaste Woody Allen (Wonder Wheel) dont il apprécie l’écriture des personnages, Martin Scorsese (The Irishman) et Ingmar Bergman avec ses Fraises Sauvages (1957).
  • Bande-annonce (01:44 min) : en HD.

Bilan ★★★☆☆

Deux Fils est une comédie dramatique tendre tournant autour de trois personnages à la recherche d’un nouveau départ. Mensonges, exploration de leurs faiblesses… Le cinéaste passe en revue une famille dysfonctionnelle attachante méritant réconciliation. Techniquement, le Blu-ray est solide et son interactivité suffisamment creusée pour être convaincante.

Ça pourrait vous intéresser

Voir aussi

The King’s Man : découvrez le premier trailer du préquel de Kingsman

Cette fois-ci, on opère avec The King's Man un grand retour dans le temps pour découvrir les origines de l'agence d'espionnage Kingsman, fondée par des officiers britanniques du temps de la Première Guerre mondiale. Autant dire que les changements sont conséquents. Sortie en France le 12 février 2020.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis