ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Voyage à deux : une thérapie de couple sur quatre roues en Blu-ray

La filmographie en haute-définition d’Audrey Hepburn s’agrandit ! Un demi-siècle après avoir été projeté sur les toiles de cinéma, « Voyage à deux » dévie de sa trajectoire et se donne une fontaine de jouvence pour nouveau point de rendez-vous. C’est avec une apparence plus flamboyante que jamais que le long-métrage trouve son chemin en Blu-ray dans une édition royale signée Wild Side Video.

Vous le connaissez sûrement pour Chantons sous la pluie (1952) et Charade (1963) mais la carrière du réalisateur Stanley Donen est bien loin de se résumer à ces classiques. Pendant plus de 35 ans, celui-ci a enchaîné des créations discrètes ou au succès renversant. Voyage à deux s’insère davantage dans la première catégorie avec ses 12 millions de dollars récoltés pour un budget estimé à 4 millions. Ce film, au scénario proposé par Frederic Raphael (Eyes Wide Shut), fut tout de même nommé pour deux Golden Globe et un Oscar lors des cérémonies se tenant en 1968. Sous le feu des projecteurs : la musique, le script et l’icône féminine du casting.

Voyage à deux : présentation et critique

Scénario ★★★★☆

Le riche architecte Mark Wallace (Albert Finney) et sa femme Joanna (Audrey Hepburn) sont en route pour Saint-Tropez afin de célébrer une construction achevée. La tension au sein du couple est palpable. Disputes et répliques cinglantes sont coutumes alors que l’alchimie entre eux est simplement inexistante. Ensemble, ils se remémorent leurs virées précédentes sur ce même trajet, de leur rencontre une dizaine d’années auparavant à leur dernière virée accompagnés de leur fille. Parviendront-ils à régler leurs différents au cours de cette thérapie sur quatre roues ?

Voyage à deux abandonne la structure linéaire standard d’un scénario pour servir les débats d’un mariage en danger à l’aide de flashbacks. La temporalité est donc complexe à suivre mais le public prend rapidement ses repères en se concentrant sur le physique de Joanna évoluant sans cesse. Car oui, le tout s’étale sur une quinzaine d’années en entremêlant six périodes les unes aux autres. Déstabilisant au départ puis vecteur d’intérêt par la suite. En plus d’une construction originale rendant unique cette comédie romantique, cette dernière a son casting pour autre privilège. L’alchimie est manifeste entre les deux époux fictifs qui livrent une performance implacable autour de la dynamique d’un couple déchiré par l’infidélité et la lassitude. Cependant, le « happy ending » trop facile sur lequel se clôture le récit nuit à une histoire autrement crédible à défaut d’être renversante.

Les éditions commercialisées

Les collectionneurs peuvent toujours compter sur l’éditeur Wild Side Video pour des supports physiques impeccables ! Il est incroyable de constater que celui-ci n’a rien à envier aux géants internationaux qui, eux, ont souvent tendance à bâcler le packaging, les bonus, etc. L’avantage d’avoir à faire à une structure plus modeste constituée de passionnés ! Voyage à deux bénéficie ainsi d’une attention toute particulière puisqu’en addition à sa sortie DVD et Blu-ray, l’œuvre s’offre un digibook limité à 2 000 exemplaires. Celui-ci contient un livre conséquent, quelques cartes postales et rassemble les deux générations de disques. L’unique moyen d’apporter un plus conséquent à ce qui est déjà proposé aurait été d’inclure le format 4K. Cependant, il n’est pas certain qu’un master de cette définition existe actuellement.

De gauche à droite : DVD, Blu-ray, Digibook + Blu-ray + DVD + Livre + 6 cartes postales

Test Vidéo/Audio

Vidéo ★★★★★ Audio ★★★★☆

Filmé sur pellicule 35mm à l’aide de caméras Panavision selon IMDb, le long-métrage n’affiche pas là une nouvelle restauration puisqu’un master identique a été utilisé pour la galette bleue britannique en janvier 2015. Cela n’empêche pas pour autant la photographie de Christopher Challis (Les chaussons rouges) de briller. En dépit de plans plus doux sûrement causés par le matériel de tournage mobilisé, l’ensemble arbore une précision et un aspect organique incontestables. Le grain n’est pas autant prononcé que le spectateur pourrait l’imaginer d’un film datant des années 60 mais sa gestion n’est en aucun cas problématique. Au contraire, sa tenue semble naturelle. Cette absence d’artifices se ressent également via des couleurs chaudes n’étant pas retravaillées à coup d’ajustements drastiques dans l’optique de les « moderniser » (ce qui n’empêche pas les vêtements mémorables de Hepburn de joliment sauter aux yeux) ainsi que par l’inutilisation d’un procédé barbare de renforcement de la netteté. En outre, la stabilité des images est aussi impeccable que la sensation de profondeur et un nettoyage efficace a été accompli, réduisant toutes traces de débris ou de dommages au strict minimum.

Le doublage français ainsi que la piste originale sont fournis en DTS-HD Master Audio 2.0. Les voix sont claires, propres, et bien balancées avec les partitions de Henry Mancini (Les oiseaux se cachent pour mourir). L’une n’étouffe pas l’autre pour un ensemble sonore calme agréable à l’oreille. Le travail du compositeur pour Voyage à deux est l’un des plus salués de sa carrière tant il en est indissociable et sert chaque instant dès son utilisation.

Test Bonus ★★★★★

Cette section gâte l’acheteur avec des suppléments inédits rejoints par des anciens réalisés en 2005 par Carlotta. À côté, le Blu-ray américain paraît vide même s’il contient deux bonus ici indisponibles : un commentaire audio de Julie Kirgo et Nick Redman, ainsi qu’une piste musicale isolée. La durée totale est très respectable, en particulier lorsque l’on prend compte de l’âge de l’œuvre.

  • Le film commenté par Stanley Donen : après un résumé de la biographie du cinéaste, celui-ci revient sur les intentions des choix artistiques, la structure originale du long-métrage, les dialogues ainsi que les personnages, les difficultés rencontrées, tout en contant des anecdotes qui raviront les passionnés.
  • Bande-annonce (02:16 min) : trailer d’époque non-restauré.
  • Carnets de route avec Frederic Raphael (36:04 min) : au cours d’un entretien, le scénariste mentionne notamment sa rencontre avec le metteur-en-scène, la relation entre les deux têtes d’affiche, la filmographie de Stanley Donen et les changements du paysage cinématographique dans les années 60/70.
  • La mode et le style par Sophie Rochas, Chef Costumière (28:47 min) : focus sur son arrivée dans le projet, ses choix de costumes pour les personnages à travers les époques représentées, la gentillesse d’Audrey Hepburn et le style vestimentaire incroyable de cette dernière.
  • La fin du voyage – entretien avec Sean Hepburn (16:04 min) : le fils de l’actrice se remémore le tournage auquel il a assisté en partie alors qu’il était âgé de seulement six ans. Il aborde également les relations d’Audrey Hepburn avec ses collègues, son personnage, sa prise de recul de Hollywood, etc.
  • Récit de voyage : La carrière de Stanley Donen (05:27 min) : retour en images sur les accomplissements du réalisateur plus éclectique qu’il n’y paraît, de la comédie musicale à la comédie romantique.
  • Virages de modes, la garde-robe de Audrey Hepburn (11:07 min) : narrée en français, cette featurette retrace l’évolution du look de l’actrice à travers ses collaborations avec les créateurs. Coiffures, accessoires et habits jouent un rôle capital dans le film puisqu’ils sont les principaux indices permettant au public de se situer dans sa chronologie aléatoire.
  • Guide illustré « Fragments d’un transport amoureux » (200 pages) (exclusivité Digibook) : non-fourni lors du test, ce livret des historiens du cinéma Adrienne Boutang et Marc Frelin retrace les moments-clés de Voyage à deux, de sa genèse au tournage.
  • 6 cartes postales (exclusivité Digibook).

La notation prend en compte les exclusivités de l’édition collector.

Bilan ★★★★☆

Voyage à deux n’est pas l’une des réalisations les plus populaires de Stanley Donen. À tort puisque celle-ci parvient à capturer ses spectateurs dans une atmosphère aussi amusante qu’attachante. Son caractère intemporel de par le sujet qu’elle traite lui vaut aussi d’établir une connexion avec un public potentiellement concerné. De son côté, le Blu-ray offre un film en bonne santé et des suppléments conséquents d’excellente facture. Fortement recommandé, que vous soyez ou non un fan de Hepburn.

Les éditions DVD et Blu-ray de Voyage à deux sont disponibles à la Fnac et sur Amazon.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Le Stratège sur Netflix : retour sur l'histoire vraie qui a révolutionné le monde du sport

Le Stratège sur Netflix : retour sur l'histoire vraie qui a révolutionné le monde du sport

Plus un film sur le monde du sport (et notre époque) qu'un pur film de sport, "Le Stratège" relate des faits réels qui ont lancé un courant de pensées. Retour sur l'histoire vraie dont s'inspire le scénario et sur la révolution entamée par Billy Beale, le personnage campé par Brad Pitt.