ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Zack Snyder's Justice League : décryptage de la séquence "Knightmare"

Une séquence hallucinante !

Zack Snyder's Justice League : décryptage de la séquence "Knightmare"

Ça y est, la « Zack Snyder's Justice League » est enfin sortie depuis ce jeudi 18 mars 2021. Le long-métrage était attendu comme le messie par tous les amateurs du genre super-héroïque et pour les fans de la « Justice League ». Le film propose notamment une séquence hallucinante intitulée « Knightmare », à travers laquelle un futur possible de notre Terre est exploré. Focus sur cette scène !

Zack Snyder's Justice League : enfin disponible

En 2017, le film Justice League voit le jour. Si Zack Snyder est crédité à la réalisation, le cinéaste abandonne le tournage avant d'avoir totalement terminé le long-métrage. Il est alors remplacé par Joss Whedon chargé de colmater les brèches et de conclure le film. Malheureusement, l’œuvre est discréditée par de nombreux fans en colères qui n'acceptent pas la vision du réalisateur d'Avengers. À grand coup de pétitions, les fans parviendront à faire plier la Warner, qui donnera son feu vert à Zack Snyder pour qu'il refasse son film. Un projet dingue qui vient d'aboutir avec Zack Snyder's Justice League.

Zack Snyder's Justice League ©Warner Bros / HBO Max
Zack Snyder's Justice League ©Warner Bros / HBO Max

Zack Snyder rappelle tout le monde. Ben Affleck, Gal Gadot, Henry Cavill, Ezra Miller, Ray Fisher et Jason Momoa reprennent leurs personnages, pour une toute nouvelle version de Justice League. Un nouveau montage qui propose quelques éléments inédits, totalement absents de la coupe de 2017. C'est par exemple le cas de la séquence "Knightmare", qui intervient dans l'épilogue du film. Focus sur ce passage lourd de sens et de références.

Lois Lane est la clé

Cette phrase, qui remonte à Batman V Superman, est lourde de sens. Un avertissement important qui spoile la suite des événements. « Lois Lane est la clé ». Mais la clé de quoi ? Zack Snyder's Justice League vient apporter un élément de réponse. Dans la partie épilogue du film, le cinéaste offre à ses fans une séquence inédite et totalement renversante. Il met en scène une séquence "Knightmare". Celle-ci se déroule dans un futur proche possible. La scène imagine un monde où Darkseid a gagné, et où les derniers héros survivants tentent tant bien que mal de résister. Parmi eux, il y a évidemment Batman. Si la scène s'appelle comme ça, c'est parce qu'en réalité, il s'agit d'un mauvais rêve de Bruce Wayne - jeu de mot entre chevalier (Knight) et cauchemar (nightmare).

Zack Snyder's Justice League
Zack Snyder's Justice League ©Warner Bros / HBO Max

Dans cette scène, Batman est entouré d'une équipe hétéroclite inattendue. Si Cyborg et Flash sont encore là, le reste de la Justice League a disparu, remplacée par Mera, Deathstroke et le Joker (toujours incarné par Jared Leto). Ainsi, deux ennemis de Batman se sont glissés dans cette Suicide Squad 2.0. S'ils sont réunis, c'est parce que la Terre s'est effondrée sous la puissance de Darkseid. Ce dernier semble avoir trouvé l'équation d'anti-vie, et a mis la planète à feu et à sang. Avec ce pouvoir, le Dieu peut contrôler tous les êtres vivants, quelle que soit leur puissance. Et visiblement Superman semble être tombé sous le joug du tyran. Une séquence qui renvoie également au jeu et aux comics Injustice, où Superman passe du mauvais côté de la ligne...

Une discussion hallucinante

Mais cette scène est surtout l'occasion de mettre en avant une joute verbale passionnante entre Batman et le Joker. Ces deux figures cultes ont ainsi leur moment privilégié, le temps d'un dialogue bourré de références. Déjà, on apprend qu'Aquaman a trouvé la mort, et que Mera cherche à le venger. Puis la discussion part vers d'autres horizons, jusqu'au moment où le Joker semble avouer l'un de ses plus ignobles meurtres. Un événement déjà teasé dans Batman V Superman auquel Zack Snyder apporte un élément de réponse. Oui, visiblement, le Joker a bien tué Robin !

C'est en tout cas ce qu'il sous-entend dans sa réplique où le clown accuse Batman d'avoir envoyé un garçon faire un boulot d'homme. En fait, il s'agit d'une scène culte dans les comics. Celle où Jason Todd, le deuxième Robin, est torturé et froidement assassiné par le Joker. Un passage emblématique des comics Batman, où le grand antagoniste a dépassé les limites. Et c'est à ce meurtre que le Joker de Zack Snyder's Justice League fait référence. Un moyen d'affaiblir psychologiquement le Batman.

Superman (Henry Cavill) - Zack Snyder's Justice League
Superman (Henry Cavill) - Zack Snyder's Justice League ©Warner Bros / HBO Max

Mais la conversation ne s'arrête pas là puisque Batman décide d'entrer dans le jeu malsain du Joker. Le justicier fait alors un clin d'œil à la mort d'Harley Quinn. L'ancienne petite amie du Prince du Crime a visiblement trouvé la mort dans les bras du Chevalier Noir. Ce dernier affirme alors à son ennemi qu'Harley Quinn lui a fait promettre que la mort du Joker serait lente et douloureuse. Parce que oui, Batman a prévu de tuer le Joker ! Une autre réplique qui fait sens avec l'évolution d'Harley Quinn, et surtout aux événements de Injustice. Dans les comics, Harley Quinn finit par se séparer du Joker pour prendre sa propre route. Pendant un temps, elle entretien même une relation avec Bruce Wayne.

Enfin, tandis que les deux ennemis de toujours essayent de mettre au point une entente fragile, la scène se termine avec l'arrivée de Superman, prêt à les réduire en poussière. Et franchement, vu l'impact de la séquence, on aimerait un film entier dans cet univers...

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.