MENU
Accueil > Critiques > Critiques Cinéma/VOD > Last Christmas : la jolie surprise de Noël signée Paul Feig
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Last Christmas : la jolie surprise de Noël signée Paul Feig

Last Christmas : la jolie surprise de Noël signée Paul Feig

AVIS / CRITIQUE FILM – Un film inspiré par la chanson culte de Wham! était-il vraiment nécessaire ? Si cette question mérite d’être posée, elle disparaît très rapidement devant « Last Christmas ». Une fois encore, Paul Feig réussit à déjouer les attentes du spectateur avec cette comédie romantique irrésistible, aidé par deux excellents acteurs et un scénario malin concocté par Emma Thompson.

Paul Feig a plus d’un tour dans son sac. L’an dernier, le créateur de la série culte Freaks & Geeks et réalisateur des excellents Mes Meilleures Amies, Spy et Les Flingueuses revenait avec L’Ombre d’Emily. Sous ses apparences de thriller manipulateur façon Gone Girl se dissimulait une comédie noire regorgeant de séquences féroces, à mille lieues de ce que laissait présager la campagne marketing. Pour les fêtes de fin d’année, le cinéaste nous refait quasiment le même coup avec Last Christmas.

Cette comédie romantique, qui a tout le potentiel pour faire fondre les fans du genre, est centrée sur Kate, une Londonienne qui n’a plus confiance en elle à la suite d’une lourde opération chirurgicale. Depuis qu’elle a failli perdre la vie, cette employée d’un magasin spécialisé dans les articles de Noël peine à retrouver ses repères, et à se focaliser sur sa passion pour la chanson. Sa rencontre avec Tom, un jeune homme un tantinet hautain mais bienveillant, va l’aider à se recentrer sur l’essentiel.

Une comédie étonnante et réjouissante

Inspiré de la célèbre chanson de Wham! et basé sur une histoire pensée par Emma Thompson et son mari Greg Wise, le long-métrage respecte tous les codes des films de Noël. Comme dans La Vie est belle, les fêtes de fin d’année sont propices à la rédemption de l’héroïne. Égoïste avec ses proches, que ce soit sa famille ou ses amis, Kate va peu à peu réapprendre à se tourner vers les autres, et à leur consacrer du temps. À l’image de Love Actually, les bons sentiments sont évidemment présents mais le film évite la niaiserie et la surenchère, si l’on met de côté l’ultime plan venu renforcer inutilement l’émotion née naturellement.

Une nouvelle fois, Paul Feig prouve non seulement qu’il maîtrise les codes du genre auquel il s’attaque, mais aussi qu’il l’aime suffisamment pour tenter d’y apporter quelque chose de surprenant. En se focalisant sur la nature de Kate, sur son évolution et sur ses efforts pour surmonter les retombées de la maladie, le cinéaste détourne l’attention de son audience d’un élément essentiel de l’histoire.

Last Christmas : Critique de la comédie romantique de Paul Feig.

Ainsi, lorsque les secrets du récit sont dévoilés, le spectateur ne les voit presque pas venir. Les comédies romantiques avec un twist sont suffisamment rares pour être mises en avant, surtout lorsque ce dernier fonctionne parfaitement. Malgré ses airs de film de Noël réchauffé, Last Christmas joue donc habilement des stéréotypes du genre et propose un récit inédit et extrêmement touchant, préférant se concentrer sur les mains tendues plutôt que sur les traditionnels coups de foudre hivernaux sous le gui. En révéler davantage risquerait de gâcher la surprise…

Un casting parfait

Néanmoins, Last Christmas est loin d’être avare en séquences romantiques. Pour les rendre crédibles et les sublimer, l’alchimie entre les deux acteurs principaux était nécessaire. À l’instar de celle entre Charlize Theron et Seth Rogen dans le récent Séduis-moi si tu peux, la complicité entre Emilia Clarke et Henry Golding fait des étincelles. Dans le rôle d’une jeune femme égarée et à la recherche d’un déclic pour repartir, la première livre une performance débordante de spontanéité, et rend l’héroïne profondément attachante. Les apparitions fugaces et dansantes du second sont toujours un régal, et la révélation de L’Ombre d’Emily apporte à Tom toute la part de mystère dont il avait besoin.

Last Christmas : Critique de la comédie romantique de Paul Feig.

Dès que Kate et Tom n’ont d’autre choix que de se séparer, l’envie de les voir réunis se fait immédiatement sentir. Paul Feig joue habilement des absences de Tom, qui entre dans le récit avant d’en disparaître avec une aisance à peine croyable. Pour enfoncer le clou, le réalisateur américain propose une vision idyllique de la capitale anglaise qui prolonge la sensation de rêve et le côté fantaisiste du film.

Pour éviter de tomber dans la mièvrerie, le long-métrage n’occulte cependant pas la réalité, et s’avère tout aussi passionnant lorsqu’il s’intéresse à la famille d’immigrés yougoslaves de Kate, morte d’inquiétude face à l’avènement du Brexit, et à la relation conflictuelle entre l’héroïne et sa mère, interprétée par la grande Emma Thompson. Comédie actuelle et stupéfiante à plus d’un titre, Last Christmas est l’un des coups de cœur de cette fin d’année, qui a tout pour devenir un film emblématique de Noël.

 

Last Christmas de Paul Feig, en salles le 27 novembre 2019. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Paul Feig a plus d’un tour dans son sac. L’an dernier, le créateur de la série culte Freaks & Geeks et réalisateur des excellents Mes Meilleures Amies, Spy et Les Flingueuses revenait avec L’Ombre d’Emily. Sous ses apparences de thriller manipulateur façon Gone Girl se dissimulait une comédie noire regorgeant de séquences féroces, à mille lieues de ce que laissait présager la campagne marketing. Pour les fêtes de fin d’année, le cinéaste nous refait quasiment le même coup avec Last Christmas. Cette comédie romantique, qui a tout le potentiel pour faire fondre les fans du genre, est centrée sur Kate, une…

Conclusion

Note de la rédaction

Comédie romantique surprenante à plus d’un titre, « Last Christmas » a tout pour devenir un film emblématique de Noël.

Note spectateur : 2.93 ( 6 notes)
Voir aussi
Marriage Story : sublime autopsie d’un divorce

CRITIQUE / AVIS CINÉMA - Deux ans après le très moyen "The Meyerowitz Stories" sur Netflix, Noah Baumbach revient sur la plateforme américaine pour un nouvel essai beaucoup plus convaincant. "Marriage Story" suit un couple en pleine séparation et risque de vous faire chavirer.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis