ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Top des meilleurs films français au box-office

Top des meilleurs films français au box-office

Retour sur nos films favoris, ceux qui ont rapporté des centaines de millions de dollars !

Le secret du carton au box-office français reste, sans surprise, nos bonnes vieilles comédies ! Nul blockbuster donc (Luc Besson mis à part), nous nous concentrons sur l’humour pour amasser les foules. Les salles obscures de l'Hexagone sont ainsi chargées de rires, recette qui semble fonctionner outre-Atlantique également… En effet, nos lointains cousins séduisent peu à peu nos plus grands comiques nationaux. Jean Dujardin et Dany Boon surfent ainsi sur la vague (Brice de Nice ?) et quittent le Nord pour rejoindre les étoiles. Ceci étant dit, le premier a quelque peu délaissé Hollywood pour jouer entres autres dans Le retour du héros de Laurent Tirard (titre très approprié, vous ne trouvez pas ?) quand le second part à la conquête des States grâce à Netflix !

La Grande Vadrouille

En 1966, Gérard Oury créé l’évènement avec La Grande Vadrouille. Deuxième comédie du réalisateur après Le Corniaud, le film rassemble le duo de choc Bourvil (le peintre en bâtiment) et Louis De Funès (le chef d’orchestre). Les deux Français, totalement opposés par leurs caractères et leurs origines sociales, nous ont fait rire, frémir et vibrer.

Avec plus de 17 millions de spectateurs lors de sa 1re exploitation en salles (de 1966 à 1975), le film demeure pendant plus de trente ans le meilleur score du box-office français, avant d'être dépassé par Titanic de Cameron en 1998. Durant plus de quarante ans, La Grande Vadrouille reste le plus grand succès d'un film français sur le territoire français, avant d'être dépassé par Bienvenue chez les Ch’tis  en 2008. Le film reste à ce jour troisième au palmarès des films français les plus vus en France, précédé par le succès de Dany Boon et Intouchables, sorti en 2011.

1942, dans la France occupée. Un avion anglais est abattu par les Allemands au-dessus de Paris. Les trois pilotes sautent en parachute et atterrissent dans différents endroits de la capitale. Ils sont aidés par nos deux français, qui acceptent de les mener en zone libre. Les deux hommes deviennent ainsi, malgré eux, acteurs de la Résistance. Une version restaurée est pour rappel sortie en juillet 2016.

Les Visiteurs

Nostalgie et fous rires se rattachent à ce film incontournable, qui berça notre enfance, notre adolescente mais également notre vie d’adulte, tant nous pouvons le voir et le revoir encore. Sans aucune lassitude. Nous avons nommé Les Visiteurs de Jean-Marie Poiré. Sorti en 1993, la comédie « médiévale » rapporta 18,6 millions de dollars au box-office !

En l'an de grâce 1112, le comte de Montmirail (Jean Reno) et son fidèle écuyer, Jacquouille la Fripouille (Christian Clavier) se retrouvent propulsés en l'an 1992 après avoir bu une potion magique fabriquée par l'enchanteur Eusaebius. Plus de Frénégonde de Pouille (Valérie Lemercier) mais la toute-toute-petite-petite-petite…. Fillotte de Montmirail, la belle Béatrice. Plus de Jacquouille mais le noble Jacques-Henri Jacquart. Sans oublier l’incontournable Ginette (Marie-Anne Chazel), dont "les charmes" feront succomber la Fripouille.

Le Cinquième Élément

En 1997, Luc Besson sortait son Cinquième Élément. Un réel évènement de science-fiction. Le film devint très rapidement le plus gros succès du cinéma français avec une recette estimée à plus de 260 millions de dollars. C’était une première à l’époque, une véritable bombe larguée dans les salles obscures !

Pour son septième film en tant que réalisateur, Besson nous transportait dans un monde futuriste, au XXIII siècle. Nous plongions ainsi dans un univers étrange et coloré, où tout espoir de survie était impossible sans la découverte du cinquième élément… Korben Dallas (Bruce Willis) va devoir affronter le mal qui ronge la planète Terre et sauver l’humanité. Petite mission s’il en est. Étaient également présents au casting Gary Oldman, Ian Holm et bien sûr, Milla Jovovich.

Astérix et Obélix : mission Cléopâtre

En 2002, Alain Chabat nous faisait voyager en nous entraînant aux confins de l’Égypte ancienne. Un beau succès que sa Mission Cléopâtre, avec 111 millions de dollars au box-office !

Cléopâtre (Monica Bellucci), la reine d’Égypte, décide, pour défier l'Empereur romain Jules César (Chabat), de construire en trois mois un palais somptueux en plein désert. Si elle y parvient, celui-ci devra concéder publiquement que le peuple égyptien est le plus grand de tous les peuples. Pour ce faire, Cléopâtre fait appel à Numérobis (Jamel Debbouze), un architecte d'avant-garde plein d'énergie. S'il réussit, elle le couvrira d'or. S'il échoue, elle le jettera aux crocodiles. Celui-ci, conscient du défi à relever, cherche de l'aide auprès de son vieil ami Panoramix (Claude Rich). Le druide fait le voyage en Égypte avec Astérix (Christian Clavier) et Obélix (Gérard Depardieu). De son côté, Amonbofis (Gérard Darmon), l'architecte officiel de Cléopâtre, jaloux que la reine ait choisi Numérobis pour construire le palais, va tout mettre en œuvre pour faire échouer son concurrent.

Bienvenue chez les Ch’tis

Incontournable, hilarante, fascinante. Dany Boon explosait en 2008 avec sa comédie Bienvenue chez Les Ch’tis ! Belle recette du succès s’il en est, avec 245 millions de dollars au box-office !

Philippe Abrams (Kad Merad) est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie (Zoé Félix), dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d'obtenir une mutation sur la Côte d'Azur. Mais il est démasqué : il sera muté à Bergues, petite ville du Nord. Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c'est l'horreur, une région glacée, peuplée d'êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le "cheutimi". Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Antoine Bailleul (Dany Boon), le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées. Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu'il se plait dans le Nord.

Intouchables

Sortie en 2011, la comédie d’Eric Toledano et Olivier Nakache a su nous faire rire et pleurer à la fois. Un véritable phénomène qui a rapporté 426 millions de dollars de recettes mondiales ! Avec ce duo épatant, le long métrage se classe pendant près de neuf semaines en tête du box-office français. Omar Sy décroche ainsi le César du meilleur acteur en 2012.

A la suite d’un accident de parapente, Philippe (François Cluzet), riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss (Omar Sy), un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. La personne la moins adaptée pour le job en résumé... Les deux hommes que tout oppose vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les joggings. Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue. Une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra... Intouchables.

Taken 2

En 2008, Pierre Morel nous dévoilait Taken avec Liam Neeson. Quatre ans plus tard, c’est Olivier Megaton qui reprend le flambeau en réalisant Taken 2. Le second volet rapporte près de 376 millions de dollars all around the world ! Il se place ainsi au deuxième rang des succès français les plus rentables de tous les temps.

Bryan Mills (Liam Neeson), ex-agent de la CIA aux compétences si particulières, a réussi à arracher sa fille (Maggie Grace) des mains d’un gang mafieux. Un an plus tard, le chef du clan réclame vengeance. Cette fois-ci, c’est après lui qu’ils en ont. Initialement à Istanbul pour de tranquilles vacances en famille, l’ex-agent de la CIA va cette fois devoir faire face à Murad, un redoutable chef de clan prêt à tout pour venger la mort de son fils. Entre courses poursuites et affrontements au corps à corps, Mills n’a pas fini d’en suer ! Et qu’en est-il du « rapport qualité/prix » de Taken 3 ?

Lucy

Ordre chronologique oblige, place à Besson et de Chauveron avant le troisième opus signé Megaton ! En effet, Luc Besson (encore lui !) nous offrait en 2014 un film de science-fiction aux petits oignons... Lucy devint ainsi le film le plus bankable du cinéma français de l’histoire, avec plus de 463 millions de dollars de recettes à travers le monde !

Dans ce monde recréé, les êtres humains utilisent seulement 10 % de leur capacité cérébrale. Après avoir été kidnappée par la mafia coréenne, une jeune étudiante prénommée Lucy (Scarlett Johansson) va subir les effets du CPH4, une drogue expérimentale. La jeune femme voit alors ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle acquiert ainsi des pouvoirs illimités. Morgan Freeman y campait le rôle du professeur Norman.

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?

Philippe de Chauveron nous dévoilait en 2014 sa comédie tordante Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? Avec 174 millions de dollars de recettes, cette histoire aux amours colorés a, on peut le dire, rassembler le plus grand nombre !

Jacquouille, enfin non, Astérix… Toujours pas ! Claude aka Christian Clavier et Marie (Chantal Lauby) Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt "vieille France". Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d'ouverture d'esprit...Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa le musulman Rachid Benassem (Medi Sadoun), leur seconde le juif David Benichou (Ary Abittan) et leur troisième le chinois Chao Ling (Frédéric Chau). Leurs espoirs de voir enfin l'une d'elles se marier à l'église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique...

Taken 3

2015… Trois années se sont écoulées depuis le second volet… Pour autant Bryan Mills (Liam Neeson) a à peine eu le temps de souffler. Succès retentissant pour Olivier Megaton qui rafle plus de 326 millions de dollars ! Moins bien que son aîné certes, mais plus qu’honorable tout de même.

Le choix d’une vie paisible semble proscrit pour l'ex-agent spécial Bryan Mills (Liam Neeson). Souvenez-vous… Au début de ce troisième opus, l’homme retrouve sa femme (Famke Janssen) assassinée à son domicile de Los Angeles. Mills se voit alors accusé et traqué par son chef, l’Inspecteur Franck Dotzler (Forest Whitaker). En cavale, Mills veut gagner du temps. Son but ? Prouver son innocence et retrouver le véritable meurtrier de son épouse.

 

Et vous, quels sont les films qui vous ont tout particulièrement marqué, outre les recettes qu’ils ont rapporté ?