Top des scènes de sexe les plus gênantes et compliquées à tourner

Loin d’être l’extase !

Top des scènes de sexe les plus gênantes et compliquées à tourner

Les scènes de sexe sont loin d’être une partie de plaisir pour les acteurs. Souvent très chorégraphiées et tournées en présence de nombreux techniciens, elles peuvent provoquer de gros moments de gêne. De Vanessa Hudgens dans "Spring Breakers" à Jennifer Lopez dans "Un voisin presque parfait", retour sur ces stars qui ont eu bien du mal à ne pas paniquer pendant des séquences intimes.

Vanessa Hudgens, Ashley Benson et James Franco dans Spring Breakers

Dans Spring Breakers, sorti en 2013, quatre amies interprétées par Vanessa Hudgens, Selena Gomez, Ashley Benson et Rachel Korine se rendent en Floride pour tromper l’ennui en participant au spring break. Sur place, elles font la rencontre d’Alien (James Franco), un rappeur et trafiquant qui décide de les prendre sous son aile.

Au cours d’une scène, les personnages campés par Vanessa Hudgens, Ashley Benson et James Franco se livrent à un plan à trois dans une piscine. Un moment compliqué à tourner pour la star de High School Musical. Interrogée par le magazine Glow en 2012, la comédienne explique à ce sujet :

C'était vraiment une journée de tournage difficile à faire pour moi, je suis encore nerveuse rien que d'y penser. J'ai appelé mon agent pour lui dire que je ne referai plus jamais une chose pareille.

Spring Breakers
Spring Breakers ©TF1 Video

Pour autant, Vanessa Hudgens reste "très fière" d’avoir participé au film hors norme de Harmony Korine.

Olivia Wilde et Ryan Reynolds dans Échange standard

Sorti en 2011 et réalisé par David Dobkin, Échange standard raconte l’histoire de deux meilleurs amis aux tempéraments opposés, joués par Ryan Reynolds et Jason Bateman, qui se réveillent chacun dans le corps de l’autre après une nuit particulièrement arrosée.

Ryan Reynolds a eu énormément de mal à rester concentré pendant le tournage d’une scène de sexe avec Olivia Wilde. En découvrant les cache-tétons personnalisés de sa partenaire, le comédien a perdu ses moyens, comme il le raconte dans The Tonight Show with Jay Leno en 2011 :

Dans cette scène, elle est assise et je retire son haut et son soutien-gorge, et elle avait des cache-tétons, mais elle avait dessiné d'adorables petits smileys dessus. Et j'ai oublié tout ce que je devais dire. Pas seulement dans ce film, mais dans tous les films que j'ai faits. À un moment donné de la scène, elle prend mes mains et les pose sur ses seins. (…) Mes paumes sont un peu moites. Je ne sais pas ce qui se passe… Et j’essaie de ne pas la regarder, comme un garçon de 14 ans qui vient de gagner à la loterie.

Échange standard
Échange standard ©Universal Pictures

Virginie Efira et Niels Schneider dans Sibyl

Après Victoria, Virginie Efira retrouve la réalisatrice Justine Triet pour Sibyl. Dans cette comédie dramatique sortie en 2019, elle prête ses traits à une psychanalyste qui se rend sur l’île de Stromboli afin de soutenir une actrice (Adèle Exarchopoulos) piégée au cœur d’un triangle amoureux. Un voyage qui ravive des souvenirs douloureux de son histoire d’amour avec son ex (Niels Schneider).

Lorsqu’ils tournent Sibyl, Virginie Efira et Niels Schneider forment déjà un couple à la ville. Ce qui ne facilite pas les prises de vues d’une scène de sexe, bien au contraire. Lors d’un entretien pour Vogue, la comédienne se souvient :

Le fait que ce soit avec Niels n’a pas été plus facile… Déjà, juste embrasser quelqu’un pour un film, c’est quelque chose de tellement intime. La simulation de coït, passe encore, mais embrasser… (…) Mais j’aime cette peur aussi. Mais bon, pour cette scène avec Niels, il a quand même fallu que je picole légèrement avant ! Comme avant de sauter dans le vide.

Sibyl
Sibyl ©Le Pacte

Jennifer Lawrence et Chris Pratt dans Passengers

Jennifer Lawrence et Chris Pratt sont perdus dans l’espace dans Passengers. Dans ce film de science-fiction sorti en 2016 et signé Morten Tyldum, le tandem se réveille à bord d’un vaisseau en route vers une nouvelle planète et doit accepter le fait qu’il passera le reste de son existence confiné dans l’engin.

Comme Virginie Efira, Jennifer Lawrence a elle aussi eu besoin d’un remontant avant de simuler une scène de sexe avec son partenaire. Invitée dans le Late Night de Seth Meyers en décembre 2015, l’actrice déclare :

Je me suis dit : 'Oh, je vais me prendre une cuite pour la scène de sexe', parce que c'est stressant et ça fait peur. Et puis vous oubliez que vous êtes au travail et que vous allez être là pendant huit heures. J'avais une gueule de bois terrible quand mon tour est enfin arrivé.

Phoebe Dynevor dans La Chronique des Bridgerton

L’adaptation des romans de Julia Quinn créée par Chris Van Dusen regorge de scènes osées. L’une d’entre elles a été particulièrement difficile à appréhender pour Phoebe Dynevor, l’interprète de Daphne. Dans la première saison de La Chronique des Bridgerton, l’héroïne s’adonne à la masturbation après avoir échangé sur le sujet avec Simon, incarné par Regé-Jean Page.

Devant les caméras, la comédienne a donc dû simuler un orgasme. Un challenge compliqué, mais qu’elle a pu réaliser avec les conseils de Lizzy Talbot, coordinatrice d’intimité dont le travail est d’instaurer un climat de confiance, de sérénité et de respect sur un plateau de tournage. Phoebe Dynevor se réjouit de l’avoir eue pour conseillère et pour intermédiaire entre elle et les réalisateurs pour les scènes de sexe, précisant à ce propos auprès de Glamour UK :

Personne n'a envie qu'un homme lui dise comment jouer un orgasme...

La Chronique des Bridgerton
Daphne Bridgerton (Phoebe Dynevor) - La Chronique des Bridgerton ©Netflix

Jennifer Lopez et Ryan Guzman dans Un voisin trop parfait

Dans le thriller Un voisin trop parfait sorti en 2015 et réalisé par Rob Cohen, Jennifer Lopez incarne Claire Peterson. Après son divorce, l’héroïne entame une liaison passionnée avec son voisin Noah (Ryan Guzman), un élève du lycée où elle travaille. Lorsqu’elle décide de mettre un terme à leur idylle, le cauchemar débute…

Jennifer Lopez a tenu à ne pas faire appel à une doublure pour une séquence torride du film, afin qu’elle paraisse le plus réaliste possible. Lors d’une interview pour E!, la comédienne assure que le tournage de cette scène de sexe était loin d'être facile :

C’était intense. Ces scènes sont embarrassantes. Elles sont inconfortables, mais votre travail en tant qu’actrice ou acteur est de les rendre crédibles et dans ce film en particulier… Il fallait que ce soit suffisamment crédible pour que ce type devienne fou.

Un voisin trop parfait
Un voisin trop parfait ©Universal Pictures

Henry Cavill dans Les Tudors

Dans la série Les Tudors, centrée sur le roi Henri VIII, Henry Cavill interprète le duc Charles Brandon. Pendant un entretien pour Men’s Fitness, le comédien révèle avoir été victime d’une érection incontrôlée durant le tournage d’une scène de sexe, n’étant apparemment pas insensible au charme de sa partenaire.

L’acteur se remémore ainsi, cité par Télé Star :

Ça ne m'est arrivé qu'une seule fois et c'était très embarrassant. Une fille devait monter sur moi, elle avait une poitrine incroyable et je n'ai pas pu réarranger mon matériel. Elle s'est frottée à moi et c'est devenu un peu dur.

Les Tudors
Charles Brandon (Henry Cavill) - Les Tudors ©Showtime

Extrêmement gênée, la star de Man of Steel s’est par la suite platement excusée :

J'ai dû m'excuser à foison. Ce n'est pas terrible quand vous êtes dans un environnement professionnel et que quelqu'un à la trique, n'est-ce pas ? Non, ce n'est pas permis.

Julianne Moore et Robert Pattinson dans Maps to the Stars

Robert Pattinson a inquiété Julianne Moore durant la production de Maps to the Stars. Sorti en 2014, ce drame de David Cronenberg plonge le spectateur dans le quotidien infernal de plusieurs personnages à Hollywood. Parmi eux se trouvent la comédienne Havana Segrand (Julianne Moore), qui n'accepte pas de vieillir, ainsi que le chauffeur de limousine Jerome Fontana (Robert Pattinson), qui rêve de gloire et de célébrité.

Maps to the Stars
Maps to the Stars ©Le Pacte

C’est d’ailleurs dans la voiture du conducteur que ces deux protagonistes connaissent un rapprochement charnel rugueux. Un passage au cours duquel Robert Pattinson a eu bien du mal à supporter la chaleur de Toronto et s’est mis à transpirer abondamment. Interrogé par Metro en 2014, l’acteur affirme, cité par BuzzFeed :

Je transpirais comme un dingue. J’essayais littéralement de rattraper des gouttes de transpiration pour les empêcher de tomber sur son dos. Après elle m'a demandé : 'Est-ce que tu fais une crise de panique ?' C'était tellement embarrassant.

 

Voir aussi

De

De "OSS 117" à "Coupez !", Michel Hazanavicius nous parle de ses comédies

Michel Hazanavicius revient à une comédie efficace avec "Coupez !", nouvel hommage au cinéma, cette fois par le biais des séries Z. Le réalisateur nous parle du film et de sa filmographie avec "OSS 117" ou encore "The Artist".