ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Cocaine Bear : une stupéfiante histoire vraie pour Elizabeth Banks avant Invisible Woman

Ours noir et poudre blanche

Cocaine Bear : une stupéfiante histoire vraie pour Elizabeth Banks avant Invisible Woman

À la tête d'un des films de monstres promis par Universal, Elizabeth Banks a sans doute dû composer avec les retards et réorientations imposés par la pandémie. Avant de se lancer dans "Invisible Woman", l'actrice, réalisatrice et productrice va mettre en scène un projet intrigant tiré d'une histoire vraie.

Elizabeth Banks sur tous les fronts

Quand certains super-héros et autres créatures se pavanent au box-office, d'autres attendent leur heure tapis dans l'ombre. C'est le cas de beaucoup de personnages-titres desquels Universal a les droits : Dracula, La Momie, Frankenstein, la liste de ces monstres classiques est longue. Comme il l'avait été annoncé fin 2019, les monstres d'Universal se rebootent consciencieusement et le font avec des concepts inédits, comme pour le succès Invisible Man produit avec Blumhouse et sorti en 2020. Dans cette veine rafraîchissante, Elizabeth Banks est chargée de porter à l'écran son pendant féminin Invisible Woman, devant et derrière la caméra. Un projet complexe à bien des égards et qui s'inscrit dans un temps long, n'étant pas la priorité. Qu'à cela ne tienne, l'actrice, scénariste, productrice et réalisatrice va selon Deadline tuer ce temps avec un projet surprenant. Le mot est faible, puisque le projet se développe autour d'un ours américain tristement célèbre pour sa consommation fatale de cocaïne : "Cocaine Bear".

Qu'elle anime les Hunger Games ou réalise les aventures des Charlie's Angels, Elizabeth Banks a largement prouvé qu'elle maîtrisait ses sujets. Figure importante d'Universal, c'est tout naturellement que peut lui être confiée cette histoire où le sordide se dispute à une joyeuse absurdité.

Cocaine Bear : un fait divers à tiroirs

En 1985, au-dessus de la forêt de Chattahoochee au nord de l'état de Géorgie, un trafiquant de drogue américain et haut en couleurs parti de Colombie largue quarante kilos de cocaïne avant de rater son saut en parachute et s'écraser dans la ville de Knoxville. Trois mois plus tard, les autorités retrouvent donc dans le forêt un ours mort de ce qui peut être considéré comme l'overdose la plus massive de l'histoire des overdoses, au milieu d'une quarantaine de contenants ouverts, vides et recelant des traces de cocaïne. Selon le légiste qui a examiné la dépouille de l'animal, devenu instantanément "Pablo EskoBear" :

Son estomac était littéralement rempli à ras bord de cocaïne. Il n'existe pas un mammifère sur terre qui aurait pu y résister. Hémorragie cérébrale, défaillance respiratoire, hyperthermie, défaillance rénale, défaillance cardiaque, attaque. Nommez ce que vous voulez, cet ours l'a eu.

cocaine bear
©kyforky.com

L'histoire aurait pu, dû en rester là. L'animal ayant gardé une belle apparence est empaillé et donné à l'organisme qui gère le parc forestier de Chattahoochee. Celui-ci l'expose à des fins décoratives et pédagogiques. Et donc sans mention de sa sulfureuse histoire de "Cocaine Bear". Mais il était dit que cet improbable fait divers ne s'arrêterait pas là. Au début des années 90, une évacuation suite à un risque d'incendie contraint le déplacement de "Cocaine Bear" dans un dépôt d'une petite ville de la région. Commence alors un voyage entre les mains de différents propriétaires, où il est notamment question de Las Vegas, de la légende de la musique country Waylon Jennings et de l'attraction touristique n°1 au Kentucky...

Un film dont le genre reste mystérieux

Rien n'a été plus détaillé du projet Cocaine Bear, cependant tout porte à croire qu'Elizabeth Banks choisira de mettre en scène l'histoire post-mortem de l'ours, cocaïnomane malheureux dont la dépouille va connaître une destinée peu commune. Et très habile dans la comédie, Elizabeth Banks devrait pourtant, toujours selon Deadline, porter ce film annoncé comme un thriller... Le scénario est écrit par Jimmy Warden, à l'œuvre sur la comédie horrifique The Babysitter : Killer Queen de McG. À la production des collaborateurs connus, Phil Lord et Chris Miller, célèbres notamment pour la franchise Lego et Spider-Man : New Generation. Difficile donc de savoir quelle direction de genre prendra Cocaine Bear. Mais il est certain qu'on le saura assez tôt, avec un tournage prévu dès cet été.

 

Voir aussi

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

Black Panther 2 : les fans lancent une pétition pour l'après-Chadwick Boseman

La disparition prématurée de Chadwick Boseman en 2020 a attristé les fans de Marvel. Alors que "Black Panther 2" reste l'un des projets du studio, comment envisager la suite sans sa tête d'affiche ? Une pétition vient d'émerger pour que T'Challa reste dans le MCU.