Halloween : ces histoires vraies qui ont inspiré le cinéma d'horreur (part 1)

Halloween : ces histoires vraies qui ont inspiré le cinéma d'horreur (part 1)

Halloween approche à grand pas ! Et histoire de déjà bien se terrifier, nous vous avons concocté une liste de films inspirés de faits réels, réalisée en quatre parties. Attention, âmes sensibles s'abstenir... Nous commençons par le célèbre "Massacre à la Tronçonneuse" inspiré de la vie d'Ed Gein.

Massacre à la tronçonneuse

Tout le monde se souvient de Massacre à la tronçonneuse, sorti dans les salles américaines en 1974. Il est ensuite arrivé brièvement en France en 1975, puis ressorti en 1977 avec une classification "X", à cause de la violence de ses scènes. Le film ne sortira alors véritablement en France qu'en 1982, et sera interdit aux moins de 18 ans.

En voici la bande-annonce :

 

Son réalisateur, Tobe Hooper (né le 25/01/1943 et mort le 26/08/2017), était l'un des trois piliers américains du cinéma d'épouvante moderne - avec George Romero, l'auteur de La Nuit des morts-vivants, disparu en juillet dernier, et John Carpenter, le réalisateur d'Halloween. Le film, devenu culte, a donné lieu à de nombreuses suites et des prequel, dont le dernier en date, Leatherfacesortira prochainement. Mais surtout, Massacre à la tronçonneuse a été inspiré de la vie chaotique d'Ed Gein, un homme qui dépeçait ses victimes, et se servait de leurs peaux pour faire des abat jours, des masques, etc.

Ed Gein, l'un des pires tueurs en séries des Etats-Unis

Edward Theodore Gein était un tueur en série nécrophile et voleur de cadavres. Il est né le 27 août 1906 à La Crosse dans le Wisconsin, et mort d'une insuffisance respiratoire le 26 juillet 1984 à Madison (Wisconsin). Il fut l'un des premiers tueurs en série à avoir choqué les Etats-Unis à la fin des années 1950. Ed Gein vivait dans une famille chaotique, avec son père George Philip Gein (1873-1940), un alcoolique notoire, et sa mère Augusta Wilhelmine (née Lehrke en 1878), dure et dominatrice. Cette dernière répétait d'ailleurs sans cesse à ses fils Henry (1901-1944) et Ed, que les femmes étaient toutes les « récipients du pêché » et des "créatures immorales". Bercé dans une ambiance hostile aux femmes, Ed nourrissait pourtant un véritable culte à sa mère, tandis que son frère, lui, la détestait.

Femme charmante, Augusta priait chaque jour dans l'espoir que son mari meure, et impliquait même ses fils dans ses suppliques. Ses fils, qu'elle méprisait également, passant le plus clair de son temps à les insulter et les humilier. Elle décida un jour de les priver de tout contact avec les enfants de leurs âges et retira subitement Ed de l'école, prétextant avoir besoin de lui pour les travaux de la ferme. Il n'avait alors que 13 ans.

Un fratricide en guise de premier crime ?

De son côté, Ed, subissait les moqueries des autres enfants de son âge à cause de son comportement efféminé. Le 16 mai 1944, son frère Henry mit le feu à un marais sur la propriété. La police découvrira le corps d'Henry, tête au sol. Bizarrement, son corps ne comportait aucune brûlure et l'hypothèse d'une crise cardiaque fut évoquée. Bien que certains enquêteurs soupçonnaient Ed Gein d'avoir tué son frère, aucune accusation ne fut portée contre lui. Finalement, c'est à 39 ans, à la mort de sa mère, qu'Ed Gein débuta ses terribles crimes. Un véritable cataclysme dans la tête de l'homme qui, refusant catégoriquement la mort de sa mère, essaya de la faire revivre. Il commença par des incantations devant sa tombe, puis se mit à déterrer des cadavres et à découper leurs peaux pour se faire un « habit humain ».

Le 16 novembre 1957, Bernice Worden, une femme propriétaire d'un commerce à Plainfield, disparu mystérieusement. Ed, alias "le boucher de Plainfield", fut arrêté. Il est alors suspecté d'avoir tué deux femmes, dont cette commerçante, et mutilé plusieurs cadavres qu'il aurait déterrés. Lorsque les services de police se rendirent chez lui, ils découvrirent l'horreur à l'état pur ; des abat-jours, des rideaux, des gants, des draps (etc.) en peau humaine, ainsi que des cadavres et certains morceaux humains dans des bocaux. Le corps de Bernice Worden, fut retrouvé pendu par les pieds à la poutre, décapité, éventré, et vidé de ses entrailles.

On y retrouva également la tête de Mary Hogan dans un sac en papier. Ed Gein sera jugé et condamné seulement pour deux assassinats - le Comté de Waushara dont dépend Plainfield n'étant pas très riche, ils ne pouvaient pas se permettre un procès à plusieurs millions de dollars. Ed est déclaré aliéné au moment du crime, mais les experts psychiatres, pour apaiser les esprits, estimèrent qu'un procès serait envisageable dans quelques années, selon son évolution psychiatrique. Il terminera sa vie dans un hôpital psychiatrique pour les psychotiques criminels. Sa vie a ainsi inspiré des films d’horreur devenus culte comme Psychose ou bien Le silence des agneaux et donc, Massacre à la tronçonneuse.

La semaine prochaine, on vous parlera des secrets derrière Wolf Creek (2005) de Greg McLean.

 

Voir aussi

Top Gun Maverick : plusieurs cinéastes racontent et célèbrent Tom Cruise

Top Gun Maverick : plusieurs cinéastes racontent et célèbrent Tom Cruise

Après 40 ans de carrière et 43 films, Tom Cruise a gagné sa place dans la grande légende hollywoodienne, et son "Top Gun : Maverick" est une célébration de son parcours cinématographique. Pour fêter cet accomplissement, plusieurs réalisateurs avec qui il a travaillé ont raconté l'acteur et l'homme qu'il est.