Hippocrate sur Arte : pourquoi le film a marqué un tournant dans la carrière de Vincent Lacoste ?

Un rôle marquant

Hippocrate sur Arte : pourquoi le film a marqué un tournant dans la carrière de Vincent Lacoste ?

Dans "Hippocrate", Vincent Lacoste incarne un interne qui découvre la réalité du secteur hospitalier. Un long-métrage important dans la carrière de l’acteur révélé quelques années plus tôt par "Les Beaux gosses".

Hippocrate : une comédie dramatique autobiographique

Deuxième long-métrage de Thomas Lilti après Les Yeux bandés, Hippocrate sort en 2014, alors que le réalisateur officie encore en tant que médecin. Pour ce film, le cinéaste s’inspire de sa propre expérience, et de la pression qu’il a ressentie à l’idée de devoir se lancer dans une carrière similaire à celle de son père.

Le tournage s’est par ailleurs déroulé en partie dans une aile désaffectée de l’hôpital Rotschild, situé dans le douzième arrondissement de Paris et au sein duquel Thomas Lilti a pratiqué. C’est dans ce cadre que Benjamin (Vincent Lacoste) débute un stage en tant qu'interne au sein du service dirigé par son père, le professeur Barois (Jacques Gamblin).

S’il se montre d’abord confiant, le jeune homme comprend très vite le poids de ses responsabilités. Alors qu’il apprend peu à peu le métier, il peut compter sur le soutien et les conseils avisés d’Abdel (Reda Kateb). Qualifié, ce médecin algérien n’a pas encore pu dépasser le statut d’interne en France, son équivalence de diplôme n'étant pas reconnue. Entre désaccords, conditions de travail précaires et erreurs médicales, leur amitié ainsi que les relations entre différents services sont mises à rude épreuve. Des expériences qui bouleversent la vision de Benjamin.

Hippocrate
Hippocrate © Le Pacte

Comédie dramatique alternant entre humour et gravité pour retranscrire la vie et le fourmillement au sein d’un établissement hospitalier, Hippocrate réunit près d’un million de spectateurs au cinéma. Marianne Denicourt, Félix Moati, Carole Franck et Philippe Rebbot complètent la distribution du long-métrage, adapté en série en 2018 par Thomas Lilti. Le réalisateur a également consacré deux autres films à la médecine : Médecin de campagne et Première année.

Un rôle inédit pour Vincent Lacoste

Hippocrate marque une étape importante dans les carrières respectives de ses deux comédiens principaux. Nommé pour la première fois aux César, Reda Kateb remporte le trophée du Meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation d’Abdel.

De son côté, Vincent Lacoste s’essaie pour la première fois à un registre dramatique avec le long-métrage. Révélé par Les Beaux gosses en 2009, il se voit par la suite confier plusieurs rôles similaires d’adolescents dans d’autres comédies comme Le Skylab ou Camille redouble. Thomas Lilti doit d’ailleurs insister pour l’imposer et obtenir le financement du film, en tournant notamment un teaser, car l'acteur est jugé trop jeune pour incarner un interne (il n’a pas encore la vingtaine lors du tournage).

De passage sur Sud Radio en 2020, Vincent Lacoste explique en quoi Hippocrate est un tournant pour lui :

C’est la première fois qu’on me propose un rôle un peu plus adulte, qui sort en tout cas des clichés d’adolescent qu’on me proposait vachement au début, en réaction aux Beaux gosses. On me proposait un peu que des rôles dans ce genre-là, c’est-à-dire des losers qui veulent sortir avec des filles. Et là c’était la première fois que j’avais un métier dans un film et que j’avais des préoccupations autres.

Le film lui permet aussi de prendre conscience de la réalité du milieu hospitalier, comme il l'assure à Brut, qu’il découvre auprès d’internes au côté de Reda Kateb. Depuis, le comédien n’a cessé d’étendre sa palette, avec des projets singuliers comme Victoria, Amanda ou Chambre 212.

 

Voir aussi

Marvel : un fan remonte les films du MCU en un seul long-métrage

Marvel : un fan remonte les films du MCU en un seul long-métrage

Internet est décidément un répertoire de trouvailles étonnantes. Ainsi, dans la catégorie des fans les plus passionnés du MCU, on retrouve cet internaute qui a décidé de réunir en un seul film tous les longs-métrages des différentes phases du Marvel Cinematic Universe. Et le film dure longtemps. Très longtemps.