La Charge héroïque : John Wayne a failli mourir violemment pendant le tournage

La Charge héroïque : John Wayne a failli mourir violemment pendant le tournage

Le tournage de "La Charge héroïque" a été marqué par plusieurs événements qui auraient pu virer au drame. Parmi eux, une chute brutale de John Wayne, qui a quelques secondes plus tard vécu un grand moment de panique.

La Charge héroïque : le difficile effort de paix

Après Le Massacre de Fort Apache (1948) et avant Rio Grande (1950), John Ford signe en 1949 le deuxième volet de sa trilogie sur la cavalerieLa Charge héroïque. Un western qui marque les retrouvailles entre le cinéaste et son acteur fétiche John Wayne.

Pourtant, le réalisateur doutait initialement du comédien pour le rôle d'un personnage plus âgé que lui. Mais quand il découvre la performance de John Wayne dans La Rivière rouge, où il est déjà vieilli, John Ford est impressionné. Il aurait même lancé après avoir vu le film d'Howard Hawks :

Je ne savais pas que ce fils de p*te pouvait jouer.

La Charge héroïque
La Charge héroïque ©Warner Bros.

Dans La Charge héroïque, John Wayne prête ses traits au capitaine Nathan Brittles. En 1876, après la défaite du général Custer à Little Big Horn et à quelques jours de la retraite, ce soldat effectue sa dernière patrouille et met tout en oeuvre pour éviter un bain de sang, tandis que les tribus indiennes se rassemblent pour l'offensive.

En parallèle, sur son camp, deux jeunes lieutenants incarnés par John Agar et Harry Carey Jr. font tout pour séduire Olivia Dandridge (Joanne Dru), la nièce du major Allshard (George O'Brien). Celle-ci arbore un ruban jaune, ce qui signifie que son cœur est pris.

Victor McLaglen, Ben Johnson et Mildred Natwick complètent la distribution du long-métrage que John Ford filme en partie dans ses paysages adorés de Monument Valley, magnifiés par la photographie de Winton C. Hoch. Ce dernier obtient un Oscar pour son travail, perturbé par des désaccords avec le cinéaste. Lors d'un orage, le réalisateur insiste pour continuer de tourner, alors que le chef opérateur craint que les caméras deviennent des paratonnerres susceptibles de faire griller l'équipe. Mais John Ford ne lâche rien, ce qui offre à La Charge héroïque l'une de ses séquences emblématiques.

La Charge héroïque
La Charge héroïque ©Warner Bros.

Un accident presque fatal pour John Wayne

Un autre incident survenu pendant le tournage a failli coûter la vie à la tête d'affiche du western. Dans son ouvrage American Titan : Searching for John Wayne, l'auteur Marc Eliot révèle qu'au cours des prises de vues d'une scène où l'acteur agite son manteau bleu aux Amérindiens, la ceinture de sécurité de sa selle s'est desserrée.

Le comédien s'est donc retrouvé éjecté de son cheval et a heurté le sol en se cognant la tête, perdant connaissance pendant quelques instants. Mais l'histoire ne s'arrête pas là, comme le raconte la star citée dans le livre et par le site Showbiz CheatSheet :

À ce moment-là, il y a une cinquantaine de chevaux qui me foncent dessus. Je reprends mes esprits et j'entends le vieil homme, Mr. Ford, hurler. C'est l'hystérie générale. Mais un dresseur avec des tripes se rue vers les chevaux qui se précipitent pour les arrêter, alors qu'ils sont à quelques mètres de me piétiner et de me tuer.

 

Voir aussi

L’Étrange Noël de monsieur Jack : l'étonnante contrainte imposée aux artistes

L’Étrange Noël de monsieur Jack : l'étonnante contrainte imposée aux artistes

Crème de la crème des films de Noël, les décors baroques et les lignes incertaines que recèle "L’Étrange Noël de monsieur Jack" sont dus à un étonnant procédé. Au-delà d’avoir pour la première fois utilisé le stop-motion tout du long, le long-métrage d'animation a demandé à ses artistes de travailler dans l’inconfort le plus total.