ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Mank : Amanda Seyfried révèle pourquoi David Fincher a mis huit jours pour tourner une seule scène

Mank : Amanda Seyfried révèle pourquoi David Fincher a mis huit jours pour tourner une seule scène

L'excellent « Mank » de David Fincher est sorti sur Netflix le vendredi 4 décembre dernier. Apparemment, le cinéaste a été extrêmement exigeant pour mettre en scène son dernier film. Amanda Seyfried, qui joue dans le long-métrage, est revenue sur une scène en particulier, qui a été tournée sur huit jours.

Mank : un classique instantané

Le 4 décembre 2020, David Fincher est de retour avec un nouveau film. Six ans après Gone Girl, le cinéaste de talent présente ainsi Mank. Une production ambitieuse tournée en noir et blanc, coproduite et distribuée par Netflix. Pour l'occasion, le cinéaste retourne dans les années 1930 et se concentre sur le destin de Herman J. Mankiewicz, un scénariste de renom qui travaille sur le script de Citizen Kane pour Orson Welles.

Mank ©Netflix

Côté distribution, il réunit un casting assez imposant notamment composé de Gary Oldman, Amanda Seyfried, Lily Collins ou encore Tom Pelphrey. Sans surprise, Mank a reçu des critiques globalement positives, que ce soit de la presse ou des spectateurs. David Fincher est un cinéaste connu pour son souci du détail presque maladif, et Mank ne déroge pas à cette règle.

Huit jours pour tourner une seule scène

David Fincher est célèbre pour son perfectionnisme à outrance derrière la caméra. Pour Mank, il a pris son temps, et a tourné en boucle de nombreuses scènes, pendant plusieurs jours d'affilée. Une scène en particulier a marqué Amanda Seyfried. Il s'agit de la séquence ou Mankiewicz (Gary Oldman) rencontre Marion (Amanda Seyfried) sur le plateau du tournage d'un film. La comédienne est sur un bûcher, tandis que le scénariste, en pleine gueule de bois, déambule sur le plateau. Les deux personnages partagent une cigarette. Un moment crucial pour le film, que David Fincher voulait réussir à tout prix. Ainsi, il s'est réservé huit journées rien que pour tourner cette séquence. Huit jours découpés en deux parties : quatre jours de tournage, et quatre jours de reprises. Lors d'une interview avec Collider, elle est revenue sur cette fameuse séquence :

Nous avons refait une scène en boucle, donc c'est probablement celle-là. Quatre jours plus quatre jours, je pense. Huit jours en tout. C'est comme du théâtre dans la mesure où vous avez le luxe de vraiment donner le ton et l'émotion. Cela ressemble à Un Jour sans Fin, d'une certaine manière, mais c'est ainsi que David Fincher capture des choses que la plupart des gens ne font pas.

Mank ©Netflix

Mank est incontestablement une réussite. Le film a totalement séduit les cinéphiles, heureux de retourner à une époque hollywoodienne révolue. David Fincher a recréé l'ambiance et le contexte de l'époque avec beaucoup de fidélité tout en portant une critique acerbe sur le monde cinématographique moderne. Une leçon de cinéma à retrouver sur Netflix. En tout cas, huit jours pour créer une seule séquence, ça rappelle le travail d'un autre perfectionniste : Alfred Hitchcock qui a utilisé une semaine entière pour faire la célèbre scène de la douche dans Psychose. Une méthode qui se transmet de grand cinéaste à grand cinéaste.

 

Voir aussi

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Tom Holland incarne Spider-Man dans le Marvel Cinematic Universe (MCU) depuis « Captain America : Civil War ». Aujourd'hui, le comédien révèle son secret pour paraître plus jeune que son véritable âge à l'écran.