Procès Johnny Depp vs Amber Heard : Amber Heard se dit "triste" et "déçue"

L'actrice de "Aquaman" a réagi au verdict

Procès Johnny Depp vs Amber Heard : Amber Heard se dit "triste" et "déçue"

Le verdict rendu dans l'affaire de diffamation qui opposait Johnny Depp et Amber Heard a donné raison à l'acteur de "Pirates des Caraïbes", ordonnant ainsi à Amber Heard de lui verser 15 millions de dollars de réparations. L'actrice s'est exprimée sur les réseaux suite à cette décision.

Amber Heard condamnée pour diffamation

Suite à la tribune publiée dans le Washington Post en décembre 2018, dans laquelle Amber Heard suggérait que Johnny Depp était l'auteur de violences conjugales, l'acteur avait porté plainte pour diffamation en mars 2019. Une plainte qui a ainsi conduit à six semaines d'un procès ultra-médiatisé. Un procès qui vient de se conclure par l'établissement de la culpabilité de l'actrice. Le jury a en effet estimé que celle-ci avait tenu ces propos en toute mauvaise foi et donc avait bien diffamé son ex-époux. Ainsi condamnée à verser 15 millions de dollars de dommages et intérêts, Amber Heard a publié le 1er juin un communiqué sur Instagram, très peu de temps après celui de Johnny Depp.

"La déception que je ressens aujourd'hui est au-delà des mots"

La déception que je ressens aujourd'hui est au-delà des mots. Je suis terrassée par le fait que la montagne de preuves n'ait pas suffi face à la puissance disproportionnée, l'influence et l'emprise de mon ex-époux.

La déception est encore plus grande concernant ce que ce verdict signifie pour les autres femmes. C'est un retour en arrière. Cela fait revenir au temps où une femme qui parle et s'exprime franchement peut être humiliée et traînée dans la boue publiquement. C'est un frein à l'idée que la violence contre les femmes doit être prise au sérieux.

Je crois que les avocats de Johny ont réussi à détourner le regard du jury loin de la question fondamentale de la liberté d'expression, et faire ignorer les preuves qui nous ont fait gagner au Royaume-Uni. (*)

Je suis triste d'avoir perdu ce procès. Mais je suis encore plus triste d'avoir, il me semble, perdu un droit que je pensais inaliénable en tant qu'Américaine - celui de m'exprimer ouvertement et librement.

(*) En juillet 2020, la justice britannique avait débouté Johnny Depp de sa plainte pour diffamation contre le tabloïd The Sun, qui l'avait qualifié de "mari violent". Les magistrats ont en effet estimé que la publication était "substantiellement vraie".

Amber Heard
Amber Heard à Londres en juillet 2020 ©Getty Images

 

Voir aussi

Mamma Mia ! Here We Go Again : ce que l'on sait du troisième film de la saga musicale

Mamma Mia ! Here We Go Again : ce que l'on sait du troisième film de la saga musicale

"Mamma Mia!", saga familiale fraîche et rythmée par les reprises du célèbre groupe Abba, reviendra-t-elle oui ou non pour un troisième volet tant attendu ?