ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Star Wars : Daisy Ridley dévoile que Rey devait être liée à quelqu'un d'autre que Palpatine

Star Wars : Daisy Ridley dévoile que Rey devait être liée à quelqu'un d'autre que Palpatine

La dernière trilogie Star Wars aura posé des problèmes sur de nombreux points. L'épisode 9, "L'Ascension de Skywalker", a fait une grosse révélation sur Rey et son lien avec Palpatine. L'actrice Daisy Ridley avoue que son personnage devait être connecté à quelqu'un d'autre et que la filiation avec le méchant n'était pas l'idée première.

Une dernière trilogie Star Wars contestée

Pas évident de suivre tout ce que Disney a voulu faire avec la troisième trilogie Star Wars, dont la responsabilité était quand même de clore la saga Skywalker lancée en 1977. Il est question de l'énigmatique Rey (Daisy Ridley) qui se découvre un lien avec la Force. En compagnie de Finn (John Boyega), un stormtrooper repenti, elle se joint à la Résistance. Un clan qui se bat pour faire tomber le Premier Ordre. Dans les deux camps, des nouveaux personnages vont venir enrichir l'univers Star Wars (Poe, Kylo Ren, Snoke) et s'illustrer aux côtés d'anciens (Leia, Han Solo, Luke, Palpatine, Chewbacca).

Le Réveil de la Force a pu convaincre en se rattachant aux figures cultes de l'univers, en arrivant simultanément à installer des nouveaux personnages intéressants. Mais tout part en vrille avec la suite, Les Derniers Jedi, quand Rian Johnson contredit J.J. Abrams et emprunte une voie très différente. La cohérence de la trilogie se délite et on sent que le studio navigue un peu à vue. La gestion de la conclusion va le prouver. Le réalisateur du premier opus est rappelé après que Colin Trevorrow a été débarqué. Chaque film devait avoir une personne différente à sa tête mais J.J. Abrams, en pompier de service, tente de se raccrocher à sa vision mise en place dans le premier opus, en devant aussi gérer les divergences imaginées par Rian Johnson. Quand on regarde la trilogie dans son ensemble, on ressent qu'une ligne directrice claire n'a pas été définie et que des choix ont été faits dans l'urgence, ou du moins en réaction. Ce qui peut expliquer pourquoi les fans se sont montrés aussi critiques à l'encontre de ces nouveaux films Star Wars.

Daisy Ridley fait une grosse révélation sur Rey

L'une des révélations de L'Ascension de Skywalker est la connexion entre Rey et l'Empereur Palpatine. La jeune femme n'avait pas vraiment d'identité jusqu'ici, son voyage personnel consistant justement à découvrir qui elle était. Assez étrangement, on a appris qu'elle était la petite fille de Palpatine. Un choix qui est lourd de sens dans la mythologie Star Wars. La toute dernière scène arrive à se rattraper aux branches en la transformant symboliquement en Rey Skywalker.

Star Wars : Daisy Ridley dévoile que Rey devait être liée à quelqu'un d'autre que Palpatine

L'histoire aurait pu être très différente si on en croit Daisy Ridley. Lors de son passage dans le Jimmy Kimmel Live!, elle répond aux questions de Josh Gad. Ce dernier lui demande d'en dire plus sur la filiation avec Palpatine. C'est là qu'elle explique que la toute première intention n'était pas du tout celle-là. On découvre ainsi qu'elle devait se connecter avec Obi-Wan Kenobi ! Puis Rey a ensuite été sans raccord avec une figure de Star Wars. Enfin, elle a fini par être une Palpatine. Pas le meilleur des trois choix que l'on vient de mentionner...

La présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, avait déclaré dans une interview que le retour de Palpatine était prévu "depuis le début" mais son utilisation paraît avoir été improvisée au fil du temps. Car ce que dit Daisy Ridley prouve qu'aucune intention précise n'était posée pour le développement de Rey. D'ailleurs, si Colin Trevorrow avait réalisé le film, Palpatine n'aurait pas été utilisé ainsi. Le metteur en scène a déjà expliqué que l'idée venait de J.J. Abrams. Encore une fois, on sent de l'improvisation et des hésitations dans les décisions.

 

 

 

 

 

Voir aussi

The Test : John Boyega dans le thriller psychologique du réalisateur de Wolverine

The Test : John Boyega dans le thriller psychologique du réalisateur de Wolverine

John Boyega occupera le premier rôle du nouveau film de Gavin Hood, intitulé "The Test". Un nouveau rôle donc, pour celui qui est plus cité actuellement pour ses coups de gueule que pour son actualité cinématographique...