MENU

Sorties Cinéma du 15 décembre 2004

  • Ocean's Twelve
    15 décembre 2004 Crime, Thriller 2h05

    Trois ans ont passé depuis le braquage historique du casino Bellagio de Las Vegas. Après s'être partagé un colossal butin de 160 millions de dollars, Danny Ocean, son bras droit Rusty Ryan, le pickpocket Linus Caldwell, l'expert en explosifs Basher Tarr, le perceur de coffres-forts Frank Catton et leurs associés se sont dispersés dans la nature avec la plus ou moins ferme intention de mener une vie simple, discrète… et honnête. Remarié à la belle Tess, Danny a réussi à jouer "profil bas" jusqu'au jour où l'un de ses anciens complices la balance à Terry Benedict. Le propriétaire du Bellagio n'y va pas par quatre chemins : la bande doit, sous peine de mort, lui restituer le magot. Et ce n'est qu'un début, car quelqu'un d'autre s'intéresse de très près aux agissements passés et présents de la Bande des Onze…

  • Saraband
    15 décembre 2004 Drame, Musique 2h00

    Trente ans se sont écoulés depuis que Marianne et Johan, le couple de Scènes de la vie conjugale, se sont perdus de vue. Sentant confusément qu'il a besoin d'elle, Marianne décide de rendre visite au vieil homme dans la maison de campagne où il vit en reclus. Entre eux, la complicité et l'affection sont réelles, malgré toutes ces années passées sans se voir. Marianne fait la connaissance du fils de Johan, Henrik, et de la fille de ce dernier, Karin, qui habitent dans les environs. Tous deux pleurent encore Anna, épouse d'Henrik disparue deux ans plus tôt, et tentent de surmonter leur terrible chagrin par leur passion commune pour le violoncelle. Très vite, Marianne comprend qu'Henrik entoure Karin d'un amour possessif et que Johan ne voue que haine et mépris pour son propre fils. Sa présence pourra-t-elle apporter un peu de sérénité dans cette famille profondément meurtrie ?

  • Les Premiers pas du cinéma : un rêve en couleur
    18 décembre 2004 52

    La reproduction de la couleur fut envisagée dès les origines du cinéma. Déjà les pantomimes lumineux d’Emile Reynaud de 1892 étaient projetés en couleur. Le rendu des couleurs fit appel à des idées et des technologies dont l’originalité - parfois l’incongruité - le disputait à la complexité. La première approche fut celle du coloriage à même la pellicule, un travail long et fastidieux qui ne pouvait produire que des films uniques. Cette technique connût néanmoins un développement avec la coloration au pochoir en 1905 qui permit de générer un nombre illimité de copies. Documentaires et films historiques tiraient partie de ce procédé. Procédé qui atteint son plus haut niveau de développement avec le teintage du support associé parfois au virage pour donner une couleur particulière à une scène. Mais ces techniques rudimentaires étaient destinées à disparaître, ce qui se produisit à la fin des années 1920...

Copyright © 2020 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis