Gladiator sur Netflix : un film culte en quelques chiffres

Un film qui a remporté 5 Oscars !

Gladiator sur Netflix : un film culte en quelques chiffres

En 2000, le cinéaste Ridley Scott frappe un grand coup. Il met en scène l’un des plus grands péplums de l’histoire du cinéma : « Gladiator ». Notamment grâce à une scène de bataille absolument hallucinante.

Gladiator : le film aux 5 Oscars

Après des immenses classiques comme Alien et Blade Runner, le cinéaste Ridley Scott bouleverse une nouvelle fois Hollywood en 2000 quand il met en scène Gladiator. Un péplum devenu totalement culte, notamment porté par Russell Crowe et Joaquin Phoenix. Sur ses 12 nominations aux Oscars, Gladiator a remporté 5 statuettes : Meilleur film, Meilleur acteur pour Russell Crowe, Meilleurs costumes, Meilleur son et Meilleurs effets visuels. Côté box-office, le film est un succès également avec plus de 465 millions de dollars de recettes pour un budget de 103 millions de dollars.

Maximus (Russell Crowe) - Gladiator
Maximus (Russell Crowe) - Gladiator ©Universal Pictures

Pourquoi 103 ? Parce qu’initialement, le budget de Gladiator s’élevait à 100 millions de dollars. Mais le comédien Oliver Reed est décédé trois semaines avant la fin du tournage. Une disparition tragique qui a obligé Ridley Scott à recréer numériquement le comédien pour terminer son métrage. Il a ainsi greffé numériquement le visage de l’acteur sur le corps d’une doublure. Une technique qui a coûté 3 millions de dollars. 

Un film hallucinant en quelques chiffres

Le succès de Gladiator doit beaucoup à son réalisme saisissant. Aidé par la musique héroïque de Hans Zimmer, Gladiator offre des affrontements titanesques, mis en scène avec beaucoup d’artisanat. Ridley Scott a voulu offrir le plus de réalisme possible à son œuvre, et ce, même à travers les batailles gigantesques de l’histoire. Ainsi, le tournage s’est déroulé dans quatre pays distincts sur trois saisons différentes.

Gladiator
Gladiator ©Universal Pictures

La bataille entre les légions de Maximus et les soldats germains a été tournée dans la forêt de la région de Farnham, près de Londres. Ainsi, pour un maximum d’authenticité, Neil Corboud, le superviseur des effets spéciaux, a utilisé 160 000 projectiles incendiaires et 10 000 flèches tirées par des archées et des catapultes spéciales. Des centaines d’acteurs, cascadeurs et figurants ont été engagés pour participer à cette séquence hallucinante. Plus de 2 500 armes ont été fabriquées par l’armurier Simon Atherton pour les besoins du film. Côté costumes, l’équipe de Janty Yates a fabriqué plus de 10 000 costumes, dont 500 tuniques de gladiateur. Des chiffres impressionnants qui expriment bien le désir du réalisateur d’offrir un film réaliste et authentique, comme il le rappelle lui-même :

Nous n'avions aucunement l'intention de tourner un documentaire archéologique, mais nous tenions à restituer fidèlement l'esprit du temps. J'ai disposé pour cela d'une excellente équipe qui s'est documentée et rendue sur place. Ils ont accompli un travail extraordinaire : on respire l'ambiance de la ville, de l'arène, on se sent transporté à l'époque romaine.

Authenticité était donc le mot d’ordre. Et il faut dire que le film marque encore aujourd'hui durablement les esprits. Ridley Scott travaille même actuellement sur une suite. Pour rappel, Gladiator est disponible sur Netflix depuis le 16 mai 2021.

 

Voir aussi

La Rage au ventre : ce célèbre rappeur a inspiré le film avec Jake Gyllenhaal

La Rage au ventre : ce célèbre rappeur a inspiré le film avec Jake Gyllenhaal

Sorti en 2015, "La Rage au ventre" a permis à Jake Gyllenhaal de démontrer une nouvelle fois tout son talent et de confirmer son statut d’acteur éclectique. Mais le film devait à l’origine être bien différent, et Gyllenhaal n’aurait pas dû en faire partie.