Mutafukaz sur Netflix : c'est quoi cette pépite de l'animation made in France ?

Une adaptation très réussie

Mutafukaz sur Netflix : c'est quoi cette pépite de l'animation made in France ?

Sorti en 2018, « Mutafukaz » s'est avéré être une énorme claque dans le paysage du cinéma français. Réalisé par Run, le long-métrage est une œuvre définitivement pop, notamment portée par Orelsan.

Mutafukaz : de la BD à l'écran

À l'origine, Mutafukaz est une bande-dessinée française écrite par Guillaume Renard, alias Run. À partir de 2006, l'auteur publie chez Ankana plusieurs tomes de cette aventure centrée sur Angelino. En tout, l'écrivain et dessinateur a produit six volumes, dont le premier s'intitule Dark Meat City. Avant d'avoir été vendue à plus de 145 000 exemplaires, cette bande-dessinée culte pour certains était initialement un court-métrage nommé : Mutafukaz – Opération Blackhead, sorti en 2002. Une expérience qui a poussé Run à passer à la vitesse supérieure en produisant tout un long-métrage centré sur sa création.

Angelino (Orelsan) - Mutafukaz
Angelino (Orelsan) - Mutafukaz ©Ankama

Que ce soit la bande-dessinée, comme l'adaptation cinématographique, Mutafukaz déborde de références à la pop culture. Déjà, Dark Meat City est un hommage à la ville de Los Angeles. Cette dernière est une ville qui a toujours fasciné Run. Il décrit Dark Meat City comme « une sœur jumelle maléfique de L.A. ». Pour respecter son matériau d'origine, Run a opté pour une animation traditionnelle. À l'heure où les productions favorisent les images de synthèse, notre cinéaste français a fait appel à une centaine de dessinateurs pour concevoir des milliers de croquis. Ces derniers ont ensuite été décalqués à la main pour les animer par la suite. Les décors ont été travaillés à la main et coloriés à la gouache avant d'être scannés.

Enfin sur Netflix !

Mutafukaz est produit par la société française Ankama, qui s'est notamment illustrée sur des franchises comme Dofus et Wakfu. Côté casting vocal, Run choisit un duo bien connu des amateurs de rap. En effet, il engage Orelsan et Gringe, qui forment le groupe Casseurs Flowters. Un choix intelligent, surtout qu'Orelsan s'était déjà essayé au doublage à travers la série One Punch Man. Côté récompense, Mutafukaz a été nommé à 6 reprises au Festival du Film Fantastique de Gérardmer et a même remporté le Prix du Jury Jeunes. Côté box-office, le film de Run a rapporté plus de 461 000 dollars.

Mutafukaz
Mutafukaz ©Ankama

Si on en parle, c'est parce que Mutafukaz vient de débarquer sur Netflix, et qu'on vous conseille vivement de vous jeter dessus. Parce que c'est une œuvre pop fantastique qui allie modernité et nostalgie, qui s'inspire des plus grands et multiplie les références, que ce soit à Invasion de Los Angeles, Comment c'est loin, Akira, Venom ou même Iron Sky. Une œuvre pleine d'énergie, de génie et de générosité à retrouver dès le dimanche 23 mai sur Netflix.

 

Voir aussi

Once Upon a time in Hollywood : des images inédites dévoilées pour la sortie du roman !

Once Upon a time in Hollywood : des images inédites dévoilées pour la sortie du roman !

Pour la sortie du roman "Once Upon a Time... in Hollywood", Quentin Tarantino vient de dévoiler des images inédites du film, absentes du montage final. Des images qui concernent notamment les personnages de Brad Pitt et Leonardo DiCaprio, auxquels ce roman apporte de nouveaux éléments.