Les Visiteurs en Amérique sur TMC : l’échec du film a mis Gaumont en difficulté

Un échec cuisant

Les Visiteurs en Amérique sur TMC : l’échec du film a mis Gaumont en difficulté

« Les Visiteurs » et « Les Visiteurs 2 » sont des comédies cultes du cinéma français. Quelle ne fut pas la surprise de leurs fans lorsqu’ils découvrirent qu’un remake américain du premier volet était en préparation ! Sorti en 2001, "Les Visiteurs en Amérique" fut un flop retentissant qui n’a convaincu ni la critique ni les spectateurs. Pire encore : les finances de Gaumont ont été lourdement plombées par cet échec.

Les Visiteurs en Amérique : au revoir Jacquouille, bonjour André le Paté

Souvenez-vous de la fin de Les Visiteurs 2 : Jacquouille et Godefroy se retrouvent au 18e siècle, en pleine Révolution Française. Une ultime séquence cliffhanger qui laissait penser que le troisième volet se déroulerait durant cette époque. Pourtant, tout est remis en question lorsque le réalisateur et producteur américain John Hughes (Breakfast Club) contacte Gaumont pour négocier avec Jean-Marie Poiré et Christian Clavier les droits de l’œuvre. En effet, ce dernier a beaucoup aimé Les Visiteurs et sa suite. Il souhaite donc offrir à son public américain une version US.

Si les deux hommes sont d’abord sceptiques quant au projet, ils finissent par accepter l’idée. Ils acceptent donc de travailler dans ce film intitulé Les Visiteurs en Amérique (Just Visiting aux Etats-Unis). Jacquouille est ainsi renommé André le Paté, et Godefroy se prénomme Thibaut dans ce remake. Christian Clavier et Jean Reno reprennent leurs rôles respectifs, bien que leurs patronymes soient changés. Même chose pour Jean-Marie Poiré qui retrouve son poste de réalisateur et utilise comme pseudonyme : Jean-Marie Gaubert. Le reste du casting compte quelques noms bien connus Outre-Atlantique tels que Christina Applegate, Tara Reid ou bien encore Malcolm McDowell.

Le boulet de la saga

Si le scénario de Les Visiteurs en Amérique reste à peu près le même que celui du film original (excepté que les deux hommes du Moyen Âge se retrouvent au Chicago du XXIe siècle), le film subit quelques changements en cours de route. Ainsi, la production a pour interdiction de montrer les dents pourries du personnage campé par Christian Clavier. Quant à Jacquard, descendant contemporain de Jacquouille, il disparaît totalement du remake.

Le vent commence à tourner lorsque John Hughes se retire du projet, alors que Gaumont a investi plus de 600 millions de francs pour ce film (d’importants dépassements de budget ont également eu lieu). Ce départ plonge le film en plein chaos et alourdit l'ambiance sur le tournage. Jean-Marie Poiré et Christian Clavier vont ainsi s’embrouiller pour une histoire de gros sous, ce qui a pour conséquence un boycott du réalisateur pour la promo du film.

Les Visiteurs en Amérique
Les Visiteurs en Amérique ©Gaumont

La sortie du film ne fait qu’achever un projet bancal depuis le début. En effet, Les Visiteurs en Amérique se fait assassiner par la presse américaine. Même chose pour la critique française.

Au niveau du box-office, c’est un désastre total puisqu’il ne rapporte que 16 millions de dollars, pour un budget de 40 millions. Il faut dire que l’interdiction du film aux moins de 13 ans aux États-Unis n’a pas facilité sa diffusion dans les grandes salles. Ce flop fait basculer Gaumont en plein cauchemar, puisque la société accuse alors une perte de 437 millions de francs, elle qui avait déjà perdu des sous un an plus tôt avec l’échec du film Vatel, grosse production française destinée au marché international. Le célèbre distributeur mettra bien du temps à s’en remettre.

Conséquences

Cet échec sonna comme le début de la fin pour le réalisateur Jean-Marie Poiré, qui avait fait un splendide come-back dans les années 90. Son film suivant, Ma femme s’appelle Maurice fut également un échec, plongeant le metteur en scène dans une nouvelle traversée du désert de presque 15 ans. En ce qui concerne Les Visiteurs en Amérique, Poiré qualifia le film « d’expérience absurde » dans les colonnes du Point en 2016.

Quant à Christian Clavier et Jean Reno, l’échec de ce remake les affecta, au point de ne pas discuter à nouveau d’une suite à Les Visiteurs 2. La franchise resta donc morte, jusqu’à ce que les deux hommes changent d’avis une dizaine d’années plus tard. En 2016, sort donc dans les salles Les Visiteurs : la Révolution qui réunit le trio Poiré-Clavier-Reno.

 

Voir aussi

Triple alliance : pourquoi Cameron Diaz a-t-elle interrompu sa carrière ?

Triple alliance : pourquoi Cameron Diaz a-t-elle interrompu sa carrière ?

Sorti en 2014, "Triple alliance" est l’un des derniers films de Cameron Diaz. Pourquoi la star de "Charlie et ses drôles de dames" et "Mary à tout prix" a-t-elle décidé de délaisser les plateaux hollywoodiens ?