Les Visiteurs la Révolution sur TMC : quand un grand média belge se paye le film

Le fameux humour belge

Les Visiteurs la Révolution sur TMC : quand un grand média belge se paye le film

"Les Visiteurs : la Révolution" fut l’un des grands événements cinématographiques de l’année 2016 en France. Attendu depuis presque vingt ans après ses deux volets cultes sortis dans les années 90, le film a été handicapé par une promotion et une présentation ratées, que ce soit dans l’Hexagone ou en Belgique. Cela n’a d'ailleurs pas échappé à la RTBF qui a vertement et avec humour taclé le film.

Godefroy et Jacquouille en pleine révolution

En 1993, Les Visiteurs offre à Christian Clavier un de ses plus célèbres rôles. Une comédie culte qui fut par ailleurs LE carton français de l’année. 5 ans plus tard, Les Visiteurs 2 surfe sur le succès du premier volet, bien que le compte de ses entrées en salles soit moins conséquent. La suite des aventures de Jacquouille et Godefroy se sont donc fait attendre puisqu’il a fallu patienter 18 ans pour que Jean Reno et Christian Clavier endossent de nouveau leurs costumes. Mais on devrait dire 15 ans, si on voulait vraiment tenir compte de l’affreux remake US Les Visiteurs en Amérique...

Pour ce troisième volet, le concept est toujours le même : le comte Geoffroy de Montmirail et son écuyer Jacquouille la Fripouille se retrouvent propulsés du Moyen Âge vers une autre époque. Sauf que cette fois, le duo ne se retrouve pas dans notre période actuelle, mais en pleine Révolution Française ! 

Humour belge

C’est peu dire que Les Visiteurs : la Révolution n’a pas été un grand succès. Entre la critique qui massacre le film, le flop en salles et la polémique sur son affiche, le retour de nos héros du Moyen Âge ne s’est pas fait sans heurts. Il faut également noter que les distributeurs du film n’ont pas été cléments envers les journalistes puisqu’un certain nombre d’entre eux n’ont pas été autorisé à le voir en avant-première, par crainte des mauvaises critiques.

Les Visiteurs : la Révolution
Les Visiteurs : la Révolution ©Gaumont International

La Belgique a également eu droit à ce traitement de défaveur puisque le film a été déprogrammé à la dernière minute du Festival International du Film Fantastique à Bruxelles, alors que les billets avaient déjà été vendus. Comme les belges maîtrisent l’humour comme personne, ils ont répondu à cet incident de manière hilarante. Ainsi, la RTBF a imaginé un faux entretien entre le directeur marketing de Gaumont (distributeur de Les Visiteurs : la Révolution) et l’un des journalistes de la chaîne belge, Christophe Bourdon.

À la raison pour laquelle la comédie a été déprogrammée, le responsable marketing fictif répond ainsi :

Comme je vous le disais, c’est un bête malentendu. Christian pensait qu’il s’agissait d’un festival où on passe des films fantastiques. Fantastique, dans le sens formidable, extraordinaire. Comme dans la phrase "Tout ce que fait Christian Clavier est fantastique". C’est une phrase que Christian me répète souvent. Puis il a appris ce qu’était réellement le BIFFF, et il a logiquement retiré son autorisation.

Taclant également les comédies françaises ainsi que les acteurs qui jouent régulièrement dedans (Franck Dubosc, Kev Adams, Kad Merad), le faux entretien va même jusqu’à dire que c’est en réalité un geste de respect d’empêcher les spectateurs belges de voir ce film.

 

Voir aussi

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Après avoir ouvert un land entièrement consacré à Star Wars à Walt Disney World en Floride, et à Disneyland en Californie, Disney passe à la vitesse lumière en dévoilant les premiers détails de son expérience immersive ultime : la Galactic Starcruiser Adventure.